Saint Nazaire Infos

XVIes journées de l'audition : pour ne pas se laisser casser les oreilles

La cité sanitaire s'ouvrait à une opération de prévention et d'information ce jeudi.

Le Docteur Michel Wesoluch chef du service ORL de la cité sanitaire et Alexandre Bonissant interne recevaient les visiteurs du stand de prévention et d'information concernant l'audition.
Il expliquaient qu'il faut se protéger contre le bruit, au travail bien sûr, mais pas seulement, et que les méfaits du bruit sont fonction de l'intensité mais aussi du temps d'exposition, ce qu'on sait moins.
En résumé un concert de temps en temps, pourquoi pas, mais le son à fond dans la voiture où à la maison toute la journée, non ! Sans compter tous les bruits dont il faut se protéger (casques, bouchon d'oreilles) et notamment au travail mais aussi pendant les loisirs.

Il est important de se faire dépister, dès que l'on a un doute, « une gêne sociale », « que l'on se sent isolé ». Souvent cela commence par une difficulté à percevoir une conversation en milieu sonore, comme une difficulté à  « trier les sons ». La presbyacousie ou baisse de l'audition se note en général à partir de 60-65 ans. À noter qu'il n'y a pas de dépistage systématique, sinon lors de contrôles généraux de santé. Il est donc important que chacun s'en préoccupe pour lui-même, mais aussi pour son entourage.
 

Niveau de quelques ambiances sonores

0 dB* : seuil normal d’audition, et au-dessous aucun son n’est perçu par l’homme

0 à 10 dB : local d’essais acoustiques

20-25 dB : studio d’enregistrement, campagne sans vent, oiseaux, ou insectes

25 à 35 dB : conversation à voix chuchotée ; lieux de culte

35 à 55 dB : lieux de repos, bureaux, salles de classe

55 à 75dB : conversation, lieux de vie, rue piétonne, grand magasin

75 à 90 dB :voix criée, rues animées ou à fort trafic

90 à 110 dB :
sports mécaniques, discothèque

110 dB et plus : concert, rave-party, tuning

Des sons supérieurs à 120 dB et extrêmement dangereux pour l’oreille existent dans le domaine industriel.
L’intensité du son diminue quand la distance à sa source augmente. A courte distance le niveau décroît de 6 dB chaque fois que la distance à la source double. L’oreille humaine peut discerner une différence de niveau de 1 dB.  Chaque fois que le niveau croît de 10 dB, le son est perçu deux fois plus fort.

Voir http://www.journee-audition.org/ qui informe et procure des brochures de prévention très pédagogiques.
 

Auteur : LY | 14/03/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Airbus devrait reprendre Spirit à Saint-Nazaire (CFE-CGC) »
Article suivant : « Montebourg annonce 80 M EUR supplémentaires pour l'innovation dans la filière navale »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter