Saint Nazaire Infos

Volley : Saint-Nazaire s’incline face au Plessis-Robinson

Les volleyeurs nazairiens ont connu leur premier revers de la saison. Ils s’inclinent au tie-break face à l’une des meilleures équipes du championnat.
Malgré les 25 points de Lionel Coloras, le SNVBA s'est incliné pour la première fois de la saison (Photo Jan Brouwer)
Malgré les 25 points de Lionel Coloras, le SNVBA s'est incliné pour la première fois de la saison (Photo Jan Brouwer)

C’était un choc au sommet, une rencontre entre deux des trois équipes invaincues depuis le début de la saison. Et dans cette rencontre de haut de tableau, les joueurs du Plessis-Robinson ont été plus réguliers, plus constants que leurs homologues nazairiens.
Privés de De Rocco (coude) et Nenchev (dos), légèrement blessés, les locaux démarraient timidement la partie (9-12). Ils profitaient ensuite des fautes de service des Franciliens pour revenir au score. Et même si la réception balbutiait, le SNVBA, pourtant malmené, parvenait à recoller au score. Hugo Moulinier se montrait à son avantage et c’est sur un de ses services que son équipe s’offrait le premier set.
Sur leur lancée, les joueurs de Gilles Gosselin entamaient de belle manière le second set (4-1). Andreï et Coloras faisaient le travail et permettaient à Saint-Nazaire de faire la course en tête (18-15). Plutôt discret jusque-là, le pointu francilien Adrien Taghin sonnait la révolte et profitait des faiblesses de la réception nazairienne. Le Plessis-Robinson finissait par remporter la manche.

Un tie-break fatal aux Nazairiens

Le troisième set allait être moins indécis que les précédents. Le Plessis-Robinson démarrait tambour battant (1-5). Handicapé par un bloc défaillant, Saint-Nazaire laissait filer son adversaire et s’inclinait assez logiquement. Piqués au vif, les Nazairiens mettaient alors Lionel Coloras sur orbite. Le meilleur marqueur de Ligue B de la saison passée poursuivait son récital et permettait à son équipe de décoller (8-4). Le Plessis-Robinson revenait à un point (13-12) mais malgré Prevel et Taghin ne parvenait pas à combler l’écart. Comme un symbole, c’est Lionel Coloras qui envoyait son équipe au tie-break.
Pénalisés par une entame catastrophique (1-4), les Nazairiens tentaient quand même le tout pour le tout. Menés de quatre points (6-10), ils s’accrochaient grâce à une bonne présence de Lecoq et d’Andreï au bloc. Mais après avoir sauvé une balle de match, le SNVBA finissait par craquer.
« On a mis du temps à s’adapter à leur jeu, expliquait Gilles Gosselin l’entraîneur nazairien. On avait le match en main dans le second set mais on les a laissés revenir. C’est frustrant car on échoue d’un rien. Ça s’est joué à très peu de choses, ils ont été plus constants que nous et ont bénéficié de pas mal de réussite en défense. »
Samedi prochain, les Nazairiens se déplacent sur le parquet de Cambrai, vainqueur de Harnes ce week-end (2-3). Ils doivent réagir au risque de voir le peloton de tête prendre ses distances. « Ce résultat nous montre que l’on devra redoubler de régularité, ajoute Gilles Gosselin. Lors de nos prochains matches, il faudra que l’on soit plus tueurs. »


SNVBA – PLESSIS-ROBINSON 2-3 (25-22, 23-25, 18-25, 25-19, 13-15).
SNVBA : Lecoq 12 points, Moulinier 15, Coloras 25, Tosatto 8, Holly 2, Andreï 14 puis Lanta (libero), Soleilland.

 

Julien Lecoq et les Nazairiens ont manqué de constance face au Plessis-Robinson (photo Jan Brouwer)
Julien Lecoq et les Nazairiens ont manqué de constance face au Plessis-Robinson (photo Jan Brouwer)
Auteur : GL | 21/10/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « L'Ougandais Nathan Chebet triomphe aux Foulées nazairiennes »
Article suivant : «  Fermeture des terrains engazonnés »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter