Saint Nazaire Infos

Volley-ball Nationale 3 : Les Nazairiens taille patron

En s’imposant 3 à 0 alors que tout le monde était encore à l’apéro (le coup d’envoi fut donné à 13 h 00), le SNVBA II a rendu hommage à sa manière à l’équipe première tout en restant leader de son championnat.
Romain Tual est un entraîneur-joueur comblé
Romain Tual est un entraîneur-joueur comblé

Saint-Nazaire VBA-Cesson-Saint-Brieuc : 3-0. Ce fut une affaire rondement menée. En l’espace des deux dernières journées, Cesson-Saint-Brieuc, seule équipe à pouvoir contester encore la suprématie des Nazairiens et des Rennais a perdu toute prétention. Battus en trois sets par Chantepie en inscrivant 46 points la semaine dernière, les Costarmoricains l’ont été par l’équipe B du Saint-Nazaire VBA, dimanche en tout début d’après-midi, sur un score identique et en ayant à peine inscrits plus de points (50). Cesson a tenu une manche, la première, et a explosé ensuite dans les secondes parties de set puisque les Bretons tenaient encore le choc dans la deuxième (12-10) et ils menèrent même dans la 3e, 9-10.
Seulement, les Nazairiens voulaient marquer les esprits à Chantepie avant le grand rendez-vous, lors de l’ultime journée, le 21 avril, qui déterminera probablement l’élu pour la nationale 2. « Les Rennais avaient gagné 3 à 0 contre cette équipe. On voulait leur montrer que nous étions aussi capables de le faire avec la même manière », dira Romain Tual.
Le résultat sec paraîtra sévère. Mais les Briochins sont tombés sur une bonne équipe de Saint-Nazaire, solide au block (14 gagnants), efficace en attaque avec les bras de Raux ou de Saint-Vanne.


En face, il y eut de bonnes séries de services, mais aussi trop de déchets, des fautes directes, des balles out et également pas mal de contestation sur les décisions de l’arbitre qui firent perdre un peu de sa sérénité au groupe des Côtes d’Armor. Runen, Chesnaud, tentèrent bien de faire surnager le navire avec une belle présence au filet. Il y eut aussi un block pas si mal que cela en seconde partie de match avec Royer et Digaire. Mais ce fut insuffisant. Le SNVBA, après le sacre, la veille, de l’équipe première qui évoluera en ligue A la saison prochaine, voulait, à trois journées de la fin, rester devant Chantepie. Psychologiquement, c’est important. Pour Cesson-Saint-Brieuc, aujourd’hui à 9 points du leader nazairien, la journée de dimanche aura coïncidé avec la fin des illusions. Côté nazairien, Romain Tual ne pouvait que se montrer satisfait. « Nous avons été sérieux, bien dans la relation service-réception, propres. Cela s’est donc bien passé. Notre jeu a été en place à l’image de notre block et on a su défendre tous les ballons en retrouvant un véritable état d’esprit ». Seul problème pour l’entraîneur nazairien, la nouvelle coupure qui va marquer le championnat. « On en a encore pour trois semaines et il est difficile dans ce contexte de rester dans le rythme ».


La fiche technique : 25-22 en 24’, 25-15 en 22’, 25-13 en 20’.
 

Auteur : P.M. | 17/03/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « L’OMS organise des sessions prévention et secours »
Article suivant : « Course hors stade : semi-marathon de la Brière »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter