Saint Nazaire Infos

Volley-ball, Nationale 2 : Revers de fin de saison pour le SNVBA

C’est une belle victoire (1-3) que les Briochins ont remportée à Saint-Nazaire à l’issue de ce face-à-face entre équipes B, dimanche, salle Pierre de Coubertin.
Les Nazairiens auront été en manque de motivation
Les Nazairiens auront été en manque de motivation

Yann Chubilleau, de retour dans le club qui fut le sien il y a 20 ans lors de l’épopée en Pro A (aujourd’hui Ligue A), aura apprécié malgré un effectif toujours aussi réduit, de 8 joueurs.
Car les choses furent plutôt mal engagées. Ce ne sont pas les Nazairiens qui survolaient les débats mais les Costarmoricains qui avaient du mal à se lancer, peu stables en réception, empruntés au service, pas encore réglés en attaque. À 18-13 et, surtout, à 22-15, les choses étaient pliées malgré la présence de Radovic au centre et un block de Rafalik-Da Silva. Le tout s’achevait donc sur une attaque de Zimaglia, ancien professionnel lui aussi.
Seulement, en volley, il y a plusieurs sets. Et, petit à petit le Goëlo monta en puissance sous l’impulsion de Vivier. À 8-9, le SNVBA montra prématurément des signes de faiblesse. En face, les services commençaient à s’enchaîner et la réception se retrouvait. Même la défense se montrait présente. Une très belle série de Da Silva, au service, ruinait tout espoir.
À 1 partout, les Nazairiens qui ambitionnaient encore une place sur le podium se devaient de réagir. Ce ne fut pas du tout le cas. À 10-8, ils pouvaient encore y croire. à 10-13 après avoir encaissé un cinglant 0-5, ils avaient remis pleinement les Bretons en confiance. Romain Tual, l’entraîneur nazairien, décida alors d’entrer. Il sembla d’ailleurs porter pratiquement à lui seul le match étant uniquement épaulé par Zimaglia. Mais, en face, l’effectif réduit ne voulait pas dire absence de solidarité. Bien au contraire. Après une succession d’égalités (23, 24, 25, 26), c’est le SNVBA qui craqua le premier avec une attaque out de Bergot et une, bonne celle-là, de Vivier.
Le collectif de Yann Chubilleau n’avait plus qu’à en terminer. Il vira en tête au premier temps mort technique avec une attaque de Hutrel (7-8) et s’il fut mené au deuxième (16-15), Hutrel et ses diagonales firent très mal à une formation un peu résignée, sans motivation réelle, et qui finit par renoncer sur une attaque de Vivier alors que Saint-Vanne venait de sauver la première balle de match.

Frustration

Romain Tual, l’entraîneur entré en cours de match, n’a pas trop apprécié ni le contenu, ni le comportement des joueurs. « Le Goëlo a été meilleur que nous dans le rapport service-réception. De mon côté, j’avais mal à l’épaule et je ne voulais pas entrer ». Mais la tournure des événements en a décidé autrement. « Sincèrement, je suis très frustré. On se fixe des objectifs, tenter d’arracher une place sur le podium, mais nous ne sommes pas tous dessus. C’est cela qui me frustre. On a joué sans état d’esprit, en subissant tout. On a mal vécu ce match. On va digérer et je vais parler avec les mecs. Car il reste trois rencontres. C’est long. Considérer qu’il n’y a plus d’enjeu, que le championnat est fini, n’est pas du tout le but. Si on doit se déplacer à seulement six joueurs motivés, on se déplacera à six », conclut Romain Tual.

La fiche technique
Saint-Nazaire VBA-Le Goëlo : 1-3. 25-21 en 24’, 16-25 en 23’, 26-28 en 26’, 22-25 en 25’.
 

Auteur : P.M | 20/04/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Les guidons de l'espoir roulent pour les malades »
Article suivant : « Volley-ball, Ligue A : Une vision carénienne pour le SNVBA »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter