Saint Nazaire Infos

Volley-ball Ligue B Saint-Nazaire prend une option

3-0. En demi-finale aller play-off, même si tout n'a pas été parfait, avec le support de leur public les Nazairiens ont fait un meilleur match que les Alésiens.

En mai 2007, à ce même stade de la compétition, une demi-finale de play-off, Alès avait perdu une partie de ses illusions au match aller à Saint-Nazaire, ce qui avait été confirmé au retour (0-3). L’histoire va-t-elle se répéter ? Si les deux équipes, dans une semaine, montrent un visage identique et qui n’aura pas été forcément leur meilleur cette saison, c’est probable.

Bon block

Comme le reconnaissait Luc Marquet, son équipe « n’a pas été assez lucide et a commis trop de fautes directes ». C’est surtout au service que les Cévenols ont péché avec 13 balles ratées dans ce secteur clé du volley. Mais il n’y a pas que là où Alès a balbutié. « Nous avons eu un grand nombre d’occasions sur les contre-attaques que nous n’avons pas su concrétiser », ajoutera l’entraîneur.
Certes, dans ce type de match un peu couperet, même si on n’est qu’au tiers de la compétition comme tient à le souligner Luc Marquet qui fait allusion aussi à l’éventuel match d’appui, il y a toujours de la pression. Les Nazairiens l’avaient aussi sur les épaules, mais le public les aida à se libérer. C’est vrai, Alès a parfois été emprunté avec une réception très fébrile alors qu’en face, à l’image de Lemaire on mettait un point d’honneur à la malmener avec une bonne qualité de service. Tout ne fut pas parfait. Mais on ne peut pas mettre en doute le succès de Nazairiens qui ont sans cesse viré en tête sur les temps morts techniques à 8 et à 16. Il n’y eut jamais de gros écarts, un 15-9 quand même au second set. Mais Alès a toujours couru après le score menant quand même de manière éphémère 4-5 dans la deuxième manche avant de céder sur trois blocks coup sur coup. Les attaques au centre de Lino Da Silva, celles de Silva de Freitas sur les ailes ont souvent été meurtrières mais insuffisantes pour inquiéter vraiment une machine nazairienne dont le point fort fut une nouvelle fois le block. Et quand un élément partait un peu en vrille à l’image de Moussa qui alternait le bon et le moins bon, il y avait toujours un Lemaire, un Steinke ou un Moulinier pour suppléer.
Alès n’a pas à rougir. Ce fut un match de coupe comme il fallait s’y attendre. Dans une semaine, le contexte sera bien différent. Mais les Nazairiens ont effectué un petit pas vers la finale. « C’est Alès qui aura la pression, car c’est bien nous qui menons 3 à 0. Et ceci, on le doit tout simplement parce que nous avons fait, ce soir, un meilleur match qu’eux », dira Gilles Gosselin, l’entraîneur nazairien. Excellente Lapalissade.


La fiche technique

Saint-Nazaire VBA-Alès Cévennes VB : 3-0. 25-20 en 25’, 25-19 en 25’, 25-23 en 30’. Arbitrage de MM. Drevest et Hurst. 800 spectateurs.
Saint-Nazaire. 31 attaques gagnantes. 9 contres. 23 fautes directes. 5 Aces.
Alès. 34 attaques gagnantes. 5 contres. 29 fautes directes. 0 Ace.
 
 

29/04/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Volley-Ball Ligue B, le SNVBA le voulait, le SNVBA l'a fait »
Article suivant : « Gala du Boxing nazairien »

Vos commentaires

#1 - Le 29 avril 2012 à 13h10 par amarillo
On était bien plus que 800 hier soir !!
Le site de la LNV indique 1400 spectateur et celui du SNVBA 1200 ! Et vu l'ambiance on était bien plus que 800...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter