Saint Nazaire Infos

Volley-ball Ligue B : la claque

« La Terre est bleue comme une orange», disait Paul Éluard. Le bleu, couleur de Saint-Nazaire, le SNVBA veut le porter dans quelques semaines pour servir d’ambassadeur à sa ville, mais cette fois au plus haut niveau de la compétition. Seulement, les batailles se célèbrent après la victoire.
À l’image de ses équipiers, Coloras fut trop timide en cette soirée
À l’image de ses équipiers, Coloras fut trop timide en cette soirée

À l’occasion d’un de ses ultimes combats dont le champ était celui de Coubertin, l’équipe nazairienne avait en face un rival qui se nommait Orange, 3e du championnat de ligue B. Cette formation n’a pas tremblé dans une salle comble, faute d’être chauffée à blanc par le spectacle présenté. Les joueurs qui restaient sur sept succès en huit rencontres ont négligé le 9e. Ils sont passés à travers face à un excellent collectif du Vaucluse, humilié à l’aller, et qui a pris sa revanche devant un SNVBA devenu, l’espace d’un soir, très ordinaire.
Dragan Mihailovic, l’entraîneur méridional, le dira à la fin de la rencontre : « nous avions décidé de leur mettre la pression, en sachant que cette équipe allait s’accrocher mais, qu’à un moment, elle allait tomber ».
C’est ce qui se produisit devant ce groupe d’Orange au complet, capable de détruire aux trois mètres avec Kolacny, mais qui possède aussi un excellent attaquant en bout de filet avec Vance, et un Scott omniprésent.
En fait, le match ne bascula jamais car Orange ne fut jamais en danger, malmenant d’emblée son adversaire avec la qualité de ses services. Le SNVBA multiplia les fautes directes, s’enlisa en réception, ne mit pas vraiment sur orbite Coloras, son pointu, avec un passeur emprunté. Dès lors, il n’y eut pas de suspense. Les Vauclusiens se régalèrent, 12-17 au 1er set terminé sur une attaque de Vance, 19-23 au 2e malgré un ultime sursaut (16-15) des Nazairiens qui menèrent pour la première fois de la rencontre, puis un humiliant 2-8 au 3e set qui flécha la route à suivre pour Kolacny, auteur du point qui tua le match. Le SNVBA va devoir vite se remettre en question s’il veut assurer sa montée directe.

Cela devrait le faire quand même puisque Le Plessis-Robinson, 2e, a aussi perdu à Cambrai. Mais, comme le veut le terme local, « il va falloir serrer les boulons ». Gilles Gosselin, l’entraîneur, est conscient de la situation mathématique (Le SNVBA a quand même 7 points d’avance). « Ce soir, au niveau du contenu, nous n’avons pas d’excuse. Nous n’avons pas fait un bon match. Nous aurions dû être plus performants sur les deux ou trois premiers ballons. Mais nos défaillances furent trop nombreuses en matière d’agressivité. Orange avait joué à ce niveau-là à l’aller et nous avions gagné. Ce n’est pas un coup d’arrêt. J’espère que ce résultat va nous permettre de nous rebooster. On va travailler. Il n’y a rien d’inquiétant, car nous n’avons pas été bons. On va aller chercher des points ».

La fiche technique
Saint-Nazaire VBA-Orange : 0-3. 19-25 en 25’, 22-25 en 27’, 23-25 en 28’. 1 200 spectateurs.

 

Auteur : P.M. | 02/03/2013 | 4 commentaires
Article précédent : « Pour David Dieulangard, ça repart ! »
Article suivant : « Volley-ball Club et Ville en duo : défi Ligue A pour le SNVBA »

Vos commentaires

#1 - Le 03 mars 2013 à 13h20 par .nelson
"Vive le sport", comme disait Cicéron, grand amateur des jeux du cirque ; mais trop d'articles sur le sport : pas bon pour le reste de l'info. Merci à vous d'en prendre compte.
#2 - Le 04 mars 2013 à 18h35 par Dumas, Saint Nazaire
*************MODERATEUR****************
#3 - Le 05 mars 2013 à 15h59 par Segrais
Cher Dumas,
Vous devez être amer, moi aussi. Mais sachez que Nelson a raté sa vocation d'acteur, il aurait même pu avoir un César. En effet, il est aussi "intouchable" qu'Omar Sy...
#4 - Le 07 mars 2013 à 20h33 par .nelson
A Segrais,
Jaloux, va!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter