Saint Nazaire Infos

Volley-ball Ligue A : Quatre sets pour maîtriser Sète

Vainqueur de Chaumont 3 sets à 2, vainqueur à Nantes-Rezé, 3 sets à 2, le Saint-Nazaire VBA de Gilles Gosselin tentait la passe de trois, samedi soir, salle Pierre de Coubertin, face à un des bastions du volley-ball national, Sète. Mission réussie, 3 sets à 1.
Nenchev aura été plus en vue en attaque qu’au service
Nenchev aura été plus en vue en attaque qu’au service

Il aura fallu attendre un peu, ce samedi soir, pour savoir, puisque les matchs sont transmis en live sur le site fédéral, si les Nazairiens étaient 5es ou 6es. En effet, dans une île nommée Corse, Ajaccio tenait tête aux Parisiens pour s’imposer finalement au tie-break, 19-17.
Les Nazairiens étaient donc 6es à l’issue de cette 4e journée. Pas mal pour un promu même si le match Rennes-Lyon, programmé dimanche, pourrait encore modifier le classement.
Ce ne fut sans doute pas du niveau des rencontres précédentes. L’adversaire était différent. Sète, incomplet, avec un Bartik qui rayonna seulement une manche, n’a pas paru au mieux en ce début de saison. Ce sera différent quand Bauer sera de retour. Le SNVBA, de son côté, a été moins saillant, au service notamment. Mais, ce samedi soir, Murphy Troy avec 92 points depuis le début du championnat, était le meilleur marqueur de la Ligue A alors qu’il était quasiment inconnu il y a quelques semaines. Si vous cherchez un dénicheur de talent, allez voir Gilles Gosselin.
 

Un block de qualité

Il y avait sans doute aussi un peu de fatigue avec les deux dernières rencontres disputées en cinq manches. Le banc du SNVBA, sans Moulinier et Tosatto, blessés, est court. Mais, pour l’instant, cela tient.
Ce qui est intéressant, c’est l’âme qu’il y a dans cette équipe. On sait se serrer les coudes dans les moments difficiles. On a aussi des certitudes comme ce block autoritaire autour d’Andréi. Les Nazairiens en ont réussi une bonne quinzaine à des moments importants. Ils n’ont pas été trop inquiétés lors du premier set, profitant des lacunes des Héraultais en réception. Ils n’auraient jamais dû l’être au second. Le SNVBA mena 12-6 après avoir aligné un net 5-0. Puis il disparut et fut rejoint à 16 avant de couler de manière insolite à l’image de Cabral qui servait out sur la balle de set.
Au retour des vestiaires, tout alla soudainement mieux. Les Nazairiens, durant la première partie de la manche, vécurent sur les fautes adverses. Puis, sous l’impulsion de Troy, ils décidèrent de laminer l’adversaire. Bartik n’était plus trop dans le match et Sète survivait alors avec Pupart et Lamoise. On avait essayé de contrer beaucoup Troy et Cabral. Les cassettes ont forcément beaucoup circulé en début de saison et l’opposition sait aujourd’hui d’où vient le danger. Seulement, il faut pouvoir répondre physiquement aux Nazairiens qui ont aussi un autre atout offensif, Nenchev. Alors Sète a plié à l’image du jeune Rossard pour craquer sur un ultime service de Nenchev.
A 2-1, les choses étaient plus faciles. Encore fallait-il chiper ce fameux 3e set à Sète. À 5 partout, les Nazairiens s’envolèrent. À 14-9, les Sétois ne vécurent plus que d’expédients. Il y eut même 20-11 à un moment. Humiliant pour cette équipe qui appartint à l’histoire du volley-ball national. Mais les Nazairiens n’étaient pas là pour aduler l’Arago. Et ce fut Troy qui termina le travail sur son attaque.
 

Une victoire difficile

Les 1300 spectateurs, debouts avant le dernier point qu’ils sentaient venir, réservèrent une nouvelle ovation à leurs protégés. Gilles Gosselin, quant à lui, s’est montré pragmatique, fidèle à son habitude. « Ce ne fut pas notre meilleur match et il s’agit d’une victoire difficile. Nous avons eu quelques difficultés au service que nous avons su compenser. Nous avons aussi commis quelques fautes offensivement. Mais il y a eu un très bon block car les gars sont disciplinés et, tactiquement, on met les choses à leur place ».
Les Nazairiens sont provisoirement 6es. C’est très bien. « Nous avions quatre matchs dont trois à domicile. Nous savions qu’il fallait prendre des points. 7 sur 12, c’est un début encourageant. Nous allons pouvoir aller à Paris (le 26 octobre, ndlr) avec l’esprit libéré sachant que nous n’aurons rien à perdre avec pour objectif de prendre le maximum de plaisir ». Vu sous cet angle, Saint-Nazaire n’a pas fini d’étonner.

La fiche technique
Saint-Nazaire VBA-Arago de Sète : 25-21 en 27’, 22-25 en 28’, 25-20 en 27’, 25-17 en 25’. 1300 spectateurs.

 

Auteur : P.M. | 19/10/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Course hors stade : Tony Moulaï tête et corde »
Article suivant : « Volley-ball Ligue A : L'exploit pour les Nazairiens »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter