Saint Nazaire Infos

Volley-ball Ligue A : passeur slovaque et pointu américain

Le fait d’être sacré champion de France quelques semaines avant le terme du championnat a un gros avantage. Il permet au club, certain d’accéder au niveau supérieur, de se hâter lentement dans le cadre de son « marché ». Pour le SNVBA, les deux postes clés ont trouvé preneur.
L’équipe nazairienne a été honorée jeudi soir à l’Hôtel de ville de Saint-Nazaire
L’équipe nazairienne a été honorée jeudi soir à l’Hôtel de ville de Saint-Nazaire

Le SNVBA avait deux partants certains il y a quelques jours, Jason Derocco, le Canadien réceptionneur-attaquant, et le passeur slovaque, Tomas Holly. Depuis, il y en a un troisième et non des moindres, le pointu, Lionel Coloras. La décision n’a pas été simple. « Nous l’avons laissé libre. Nous voulons bâtir une équipe pour rester en Ligue A, mais on ne peut pas avoir deux pointus », précise Dominique Hamon, le président. Gilles Gosselin, l’entraîneur, ne dit pas autre chose : « Lionel souhaitait rester. Nous avons des choix à faire, un budget à monter et à tenir ». Il n’y aura, comme dans la plupart des équipes qui évoluent à ce niveau, qu’un seul vrai pointu.
 

Murphy Edward Troy nouveau pointu

Il est américain. 2,03 m, 24 ans, Murphy Edward Troy a évolué à l’université de Los Angeles (il n’y a pas de championnat pro aux USA en volley) de 2007 à 2011. Ensuite, il a pris la direction de l’Italie, une des références européennes en termes de volley. « Il a joué à Latina, en 1re division, de 2011 jusqu’à cette saison. C’est un joueur qui a un niveau important, qui a déjà prouvé des choses. Il a envie de franchir un palier. Il est d’ailleurs dans le groupe élargi de la sélection américaine », ajoute Gilles Gosselin qui mise beaucoup sur son nouveau leader. « Ce sera sa première saison avec des responsabilités totales. J’attends beaucoup de lui. Il est très puissant, il a de la hauteur, il est explosif. C’est aussi un bon blockeur avec une belle qualité de service. Mais il a également une attitude volontaire, positive, et il possède, en plus des qualités physiques, des qualités humaines ».
 

Martin Repak nouveau passeur

Tomas Holly parti, c’est un autre Slovaque qui arrive à la passe. Mais celui-là a une grosse réputation. Martin Repak, 32 ans, 1,90 m, a participé à la montée de Nantes-Rezé en Ligue A avant de faire les beaux jours de Rennes durant deux saisons. « Il sort de deux saisons positives avec Rennes. Il a gagné un titre et il est considéré comme un des très bons passeurs du championnat. Il est intelligent, stable techniquement, et il possède une qualité de service intéressante », apprécie l’entraîneur, heureux de voir arriver un joueur « qui a adhéré tout de suite au projet et n’a pas hésité pour venir chez nous ».

Renforcer l'ossature

Voilà qui porte l’effectif pro pour la prochaine saison à huit joueurs sûrs pour l’instant puisqu’un point d’interrogation plane toujours sur Arnaud Soleilland, le deuxième passeur. S’il devait partir, la priorité serait alors de trouver ce second passeur. Mais renforcer l’ossature, donc recruter toujours, est plus que jamais à l’ordre du jour. Pour l’instant, le SNVBA respecte sa feuille de route avec ses moyens financiers. « On avance dans le bon sens et nous sommes dans le timing qui nous convient », conclut Gilles Gosselin.
 

Auteur : P.M. | 19/04/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Handball nationale 3 : Les Nazairiens ont eu chaud »
Article suivant : « Volley-ball Nationale 3 : nouveau sacre au SNVBA »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter