Saint Nazaire Infos

Volley-ball, Ligue A : Des fins de sets calamiteuses pour le SNVBA

C'était, en ce vendredi, une des deux rencontres disputées en soirée avancée. D'un côté, il y avait Rennes qui recevait Beauvais et, de l'autre, les Nazairiens qui étaient en déplacement à Narbonne. Autrement dit, c'est le 13e et premier relégable qui recevait le 12e. Cela s’est mal passé pour les Ligériens battus 3-1.
Sevillano aura eu peu de temps de jeu avec le retour de Moulinier
Sevillano aura eu peu de temps de jeu avec le retour de Moulinier

En cas de succès, le SNVBA pouvait s'octroyer une grande bouffée d'air frais avant de recevoir Cannes, autre équipe en délicatesse avec le classement en cette première partie de championnat. En cas de défaite, le groupe de Gilles Gosselin qui était sorti de la zone rouge grâce à son succès à Lyon était certain d'y retourner.
Pour la première fois depuis de début de la saison le groupe était quasiment au complet, seul manquant Tosatto. Moulinier était d'entrée de jeu dans le six majeur. Et cela, avec Lanta à ses côtés, se ressentait dans la qualité de la réception. En face, les joueurs de l'Aude étaient plutôt empruntés, nerveux, gâchant beaucoup de services alors que ce dernier était bien en place côté nazairien. Ainsi, grâce à Troy, le SNVBA virait en tête au premier quart-temps technique (6-8) mais il peinait par la suite, se faisant souvent contrer au bout du filet. Toutefois, à 16 partout, la machine semblait repartir grâce au duo Troy-Cabral qui n'hésitait pas à se constituer en block. Les Nazairiens menaient même 19-23 avec un service gagnant de Nenchev. Mais, allez savoir pourquoi, ils disparaissaient alors que le set leur tendait les bras, encaissant un net 4-0 (23-23) avant de jouer au chat et à la souris avec les Narbonnais. A 30 partout, l'arbitre inversait sa décision sous la pression du juge de ligne et de 30-31 on passait à 31-30. Le SNVBA ne s'en remettait pas, concédant l'ultime point.
Il y avait de quoi se mordre les doigts mais, d'emblée dans la seconde manche, les équipiers de Troy semblaient se ressaisir menant 5-8 ce qui n'était que justice. Les Nazairiens allaient mener tout le set, 11-15, 15-19 avant de voir revenir dangereusement leur adversaire, 18-20 puis 23 partout. Le scénario catastrophe du premier set se répétait avec ces quatre points d'avance qui avaient fondu comme neige au soleil. On reculait l'échéance et, après avoir sauvé plusieurs balles de set, le SNVBA craquait une nouvelle fois à l'issue de ces gestions de fin de manches calamiteuses.
Forcément, après la pause, cela devait très compliqué pour des Nazairiens qui auraient dû mener deux sets à zéro.

Espoir déçu

Ils restaient pourtant dans le jeu, mais la finition pêchait toujours. Le block était moins présent, Troy très surveillé, et on avait du mal à mettre la balle par terre. Mais on s’accrochait. Le SNVBA mené durant toute la manche parvenait à égaliser à la force du poignet, 24-24. Et, enfin, il parvenait à terminer de manière positive son set, non sans mal toutefois. L’espoir renaissait. Mais il allait être de courte durée. Après avoir pris la tête, 6-8, le SNVBA décrochait à nouveau, 12-10 puis 16-14. Cela devenait très difficile surtout que les Nazairiens rataient service sur service, encore une fois lors d’une fin de manche chaotique, 22-19 puis 25-21.
Samedi prochain, à 20 h 00 salle Pierre de Coubertin arrivera Cannes. Pour espérer ne pas s’enfoncer plus, le SNVBA n’aura pas d’alternative. Il lui faudra empocher le match en évitant de le faire au tie-break.

La fiche technique
32-30 en 38', 30-28 en 34', 28-30 en 33’, 25-21 en 26’


 

Auteur : P.M. | 06/12/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Handball nationale 3 : Guérande battue mais d'un tout petit point »
Article suivant : « Course hors stade : Foulées Hélyce en semi-nocturne »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter