Saint Nazaire Infos

Volley-ball : Avec France Canada, Saint-Nazaire retrouve du volley international

Le mercredi 4 septembre, l’équipe de France de volley-ball affrontera le Canada à 19 h 30 à la Soucoupe. Pour préparer ce rendez-vous, la formation dirigée par l’entraîneur national, Laurent Tillie, est en stage à Saint-Nazaire depuis le 26 août.
Éric Provost, Benjamin Toniutti, Laurent Tillie et Dominique Hamon (de gauche à droite)
Éric Provost, Benjamin Toniutti, Laurent Tillie et Dominique Hamon (de gauche à droite)

Il y a très longtemps qu’il n’y a pas eu une rencontre masculine internationale de volley-ball dans le vieux temple nazairien. C’était un certain France-USA, quelques semaines avant les Jeux de Séoul de 1988, qui avait été précédé par un France-Suède, ceci, il y a près de 30 ans. La lacune sera donc comblée mercredi prochain avec ce France-Canada qui, pour les Tricolores, entre dans le cadre de leur préparation pour l’Euro 2013 qui se déroulera du 20 au 29 septembre, respectivement en Pologne pour les phases préliminaires et au Danemark pour les demi-finales et la finale.
Après avoir réalisé un très beau parcours en Ligue mondiale qu’ils terminèrent avec cinq succès lors de leurs six dernières rencontres, les Français ont entamé leur préparation pour le championnat d’Europe en Bulgarie. Ils ont perdu le premier match (3-2) mais ont triomphé lors du deuxième (3-1) face à une nation quand même classée au 4e rang mondial alors qu’eux se situent aujourd’hui au 18e.
 

À deux reprises

Un honneur

Avec une ossature composée avant tout de joueurs de Montpellier, de Tours et des éléments qui évoluent dans le championnat italien, ils affronteront donc le Canada à deux reprises puisque, après Saint-Nazaire, un second match est prévu à Nantes le 6 septembre (20 h 00) à Mangin-Beaulieu. Ensuite, le groupe de Laurent Tillie disputera trois rencontres aux Pays-Bas puis terminera sa préparation par un stage à l’INSEP du 14 au 17 septembre.
C’est à l’hôtel Kyriad Prestige où ils sont accueillis que Laurent Tillie et Benjamin Toniutti, le capitaine de l’équipe de France, ont participé à une conférence de presse ce jeudi en début d’après-midi. Ils étaient entourés de Dominique Hamon, le président du club, mais aussi d’Éric Provost et Jean-Michel Talbourdel, adjoints à la mairie de Saint-Nazaire.
Dominique Hamon a dit toute sa satisfaction de recevoir à Saint-Nazaire l’équipe de France. « C’est un sacré honneur pour nous de vous accueillir et ce d’autant plus que cela arrive au moment où nous nous lançons dans un défi en nous hissant en ligue A ».
Laurent Tillie s’est montré aussi ravi. « Nous sommes dans la partie la plus importante de notre préparation avec trois semaines intensives qui nous attendent pour travailler la cohésion, le block-défense, le physique aussi. Nous sommes ici sur une terre de volley avec des dirigeants fantastiques et disponibles. J’en ai rarement vu autant. D’autre part, nous avons des conditions remarquables avec la proximité des salles que sont Coubertin, la Soucoupe et Léo Lagrange. On sent là un soutien et une ferveur ».
 

Grandes ambitions

Sur la brèche depuis la ligue mondiale, la France aura de grandes ambitions lors des championnats d’Europe où elle s’exprimera dans un premier temps dans une poule à quatre avec la Slovaquie, la Turquie et la Pologne qu’elle a déjà battue à deux reprises récemment. Mais cette dernière sera devant son public. Il y aura un seul qualifié direct pour les quarts de finale. « On s’entraîne pour gagner une médaille. Derrière tout cela, il y a les Jeux de Rio. C’est toujours un peu une surprise d’y aller. Depuis que le volley y a été intégré en 1964, la France n’y a participé qu’à trois reprises. Mais pour aller au Brésil il faudra performer régulièrement, autrement dit accumuler des podiums ».
Dans le cadre de cette préparation, la France va donc enchaîner deux rencontres face au Canada. C’est un privilège pour le département. « On s’efforce de délocaliser les matchs de l’équipe nationale. Mais il n’y en aura que deux en France, ici à Saint-Nazaire puis à Nantes », ajoute l’entraîneur. Et vaincre le Canada ne sera pas chose aisée. « On va retrouver un style de jeu qui sera celui de certains de nos adversaires en Pologne. Le Canada c’est très physique. Il y a deux ou trois beaux bébés là-dedans. C’est une équipe qui monte. Cela devait donner une très belle confrontation », conclut Laurent Tillie.
 

Auteur : P.M. | 29/08/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Handball : Saint-Nazaire HB ambitieux à court terme »
Article suivant : « Triathlon : L'école du Best Saint-Nazaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter