Saint Nazaire Infos

Voile : Banque Populaire VII le plus rapide

Le soleil enfin revenu était déjà levé et la pleine lune pas encore couchée quand, au petit matin, le premier bateau a coupé la ligne d’arrivée du Record SNSM et rejoint le port de Saint-Nazaire. C’était un Multi 50, « Maître Jacques ».
 Le trimaran « Maître Jacques » a coupé le premier la ligne d’arrivée lundi matin
Le trimaran « Maître Jacques » a coupé le premier la ligne d’arrivée lundi matin

L’équipage de Loïc Fequet est arrivé à 7 h 45 à l’issue d’une course rondement menée. À plus de 13 nœuds de moyenne, le Multi 50 qui avait pris un excellent départ a bouclé les 180 milles du parcours redessiné la veille dans une mer formée, montrant ainsi qu’il figurait parmi les plus performants de cette série. « La course a été très rapide avec des pointes à 27-28 nœuds. Sous gennaker, nous étions encore à 24-25 nœuds de moyenne », dira le skipper qui était à bord d’un Multi 50 qui portait il y a encore peu de temps le nom de Crêpes Whaou et était barré par Franck-Yves Escoffier. Ce dernier était d’ailleurs à bord pour ce Record SNSM.

Nombreux abandons

La flotte aura quand même souffert dans ces conditions de mer difficiles. Il y eut ainsi dès le départ et au cours de la nuit de nombreux abandons. Le Multi 2000 de Xavier Callede a été le premier à renoncer après avoir déchiré sa grand-voile. Aquaera, le Multi 50 de Bertrand Quentin, l’a suivi après avoir déchiré son point d’écoute de trinquette. Les Class 40 n’ont pas été épargnés. Carac a été forcé à l’abandon après avoir heurté un autre Class 40, Norma Concept. Les HN1, autrement dit les plus petits bateaux de la flotte, ont, pour deux d’entre eux, joué la sécurité en faisant route vers Pornichet, considérant que les conditions météo étaient trop ardues.
Solano, le Latini 52 qui était en IRC, grand-voile déchirée, a rejoint directement la Trinité-sur-Mer.
Le Guérandais Damien Seguin sur son Class 40,  Des Pieds et des Mains, a aussi renoncé après avoir talonné en baie de Quiberon.
En début de matinée, ce lundi, ce sont neuf abandons qui étaient à déplorer alors que, chez les grands, la lutte faisait rage entre l’Imoca Cheminées Poujoulat de Bernard Stamm et Macif skippé par le dernier vainqueur du Vendée Globe, François Gabart.

Un record qui tient

Mais le plus rapide de tous allait être, comme prévu, le Maxi Banque Populaire VII qui s’exprimait en G-Class, celle qui avait 360 milles à parcourir. Bertrand Pacé a brillamment remporté sa catégorie en avalant les deux allers et retours entre Saint-Nazaire et Saint-Maxime en 23 heures 43 minutes et 40 secondes soit à plus de 15 nœuds de moyenne, laissant son suivant, Sodebo, à distance. Le record absolu sur ce parcours, propriété de Loïck Peyron en un peu moins de 12 heures, va encore tenir longtemps.
En IRC, le Team Jolokia a terminé en tête en temps réel en coupant la ligne à 16 heures 35 minutes ce lundi. Toutefois, il fallait attendre l’arrivée de tous les IRC pour déterminer les classements en temps compensé.
Au total, le Record SNSM aura réuni 257 participants dont 23 femmes, âgés de 17 à 76 ans et qui auront représenté 93 clubs de France.

Auteur : P.M. | 24/06/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Saint-Nazaire Le skate park, « ça pète sa vieille » »
Article suivant : « Conditions musclées pour le Record SNSM »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter