Saint Nazaire Infos

Vent de force 4 pour le SNVBA !

Ligue B : Saint-Nazaire 3 - Le Plessis-Robinson 1 : 25/19 (25'). 25/17 (24'). 23/25 (29'). 25/18 (25').
La défaite in extremis à Nice avait laissé un sentiment d'inachevé pour les joueurs de Gilles Gosselin. Aujourd'hui, ce goût amer doit être encore plus fort, avec cette 4e victoire consécutive. Sans ce revers initial, le SNVBA serait seul en tête de Ligue B. La marge de progression du SNVBA est encore large, et les maritimes devront peut-être réviser leur ambition à la hausse.
Photo Bruno Bouvry
Photo Bruno Bouvry

Rien ne semble pouvoir arrêter le SNVBA du président Hamon. Faciles vainqueurs au Goléo Saint-Brieuc, les coéquipiers de Moussa ont confirmé leurs bonnes dispositions actuelles en s'imposant relativement aisément contre le Plessis-Robinson. Il est vrai que cette formation Parisienne n'a rien d'un épouvantail, mais elle compense largement par un collectif soudé et particulièrement difficile à manoeuvrer. Seulement, hier à soir Coubertin devant près de 900 spectateurs, il y avait une formation nazairienne qui nage actuellement en pleine euphorie. Avec Alès, Harnes, Saint- Brieuc, Le Plessis-Robinson est la 4e équipe à plier devant un SNVBA qui ne doute de rien. Grâce à ce succès, l'équipe ligérienne se retrouve désormais co-leader avec Nice avec 12 points. À vrai dire, en début de saison, pas un seul boomaker n'aurait parié sur le SNVBA à ce niveau après cinq journées. Bien évidemment, le mérite principal en revient aux joueurs, mais pas seulement. Appelé au chevet du club après la relégation en N1, Gilles Gosselin est parvenu à faire remonter le club en Ligue B après une année de purgatoire. Même s'il est encore un jeunot dans la profession, l'entraîneur nazairien démontre des qualités indéniables en terme de management. Du haut de sa jeunesse, il s'affirme comme un patron et sa voix porte dans les vestiaires et sur le bord du terrain. Les dirigeants ayant accédé à ses demandes pour recruter, il a pu choisir son effectif en fonction d'un budget bien déterminé. Son sens de l'écoute, sa diplomatie et sa façon de gérer les individualités lui ont permis de composer un collectif parfaitement huilé. Cela s'est une nouvelle fois vérifié samedi soir sur le parquet de Coubertin. Certes, seuls cinq matchs ont été joués, mais force est de reconnaître que le SNVBA est sur la bonne voie.

Un collectif soudé

Contre Le Plessis-Robinson, les Nazairiens ont rapidement pris le match par le bon bout en infligeant un 5/1 d'entrée de jeu. Quelques approximations au service et à la réception ont permis aux Altoséquanais de résister un moment, mais Moussa, Schmuland et Lemaire ont vite remis de l'ordre dans la maison pour empocher le premier set. Dans le second, les locaux ont dominé la situation sans partage. Le Canadien Schmuland a fait parler sa puissance au filet, tandis que les autres jouaient à l'unisson. Il n'en fallait pas plus pour le SNVBA gagne cette deuxième manche assez facilement. Déconcentration, fatigue, suffisance, toujours est-il que les locaux étrangement absents à la réception vont permettre aux Franciliens de reprendre espoir en gagnant le 3e set. Un espoir qui allait être de courte durée pour les hommes de Jonathan Santer. Complètement dépassés et dominés dans tous les compartiments du jeu, les banlieusards parisiens vont rapidement céder sous les coups de boutoir de Moulinier, Pribanovic, Moussa et consorts. Trois sets à un et une nouvelle victoire pour les Nazairiens qui surfent sur une vague porteuse en ce début de saison. En enchaînant ce 4e succès d'affilée, le SNVBA va pouvoir aborder son déplacement à Asnières avec un capital confiance non négligeable. Une chose est sûre, à ce rythme les dirigeants nazairiens vont être dans l'obligation de revoir leurs ambitions à la hausse.

Auteur : YE | 30/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Un Nazairien David Raison remporte la Mini Transat 6,50 »
Article suivant : « Les Foulées nazairiennes : les favoris étaient au rendez-vous ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter