Saint Nazaire Infos

Un Muscadet s'échoue sur la plage

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un petit voilier de croisière s'est échoué sur la plage à quelques encablures du boulevard président Wilson. Sa remise à l'eau a nécessité l'intervention de cinq pompiers.

Avec le Corsaire et le Vaurien, le Muscadet est l'un des voiliers qui a permis l'essor de la plaisance en France. Le premier modèle en contreplaqué a été conçu en 1963 par Philippe Harlé. Surnommé le "vilain petit canard", (ses lignes sont sans élégance et relativement peu performantes), sa production a été stoppée en 1979. Aujourd'hui, les propriétaires de Muscadet sont encore nombreux. Et l'un d'eux à Saint-Nazaire a bien failli perdre son bateau. En effet,les fortes rafales de vent qui ont balayé la côte dans la soirée de mercredi à jeudi ont provoqué la rupture des amarres vers 21h30. Le petit voilier a dérivé pendant une partie de la nuit, avant de s'échouer sur la plage devant le boulevard président Wilson. Devant les difficultés à remettre son bateau à l'eau, le propriétaire a du faire appel aux sapeurs-pompiers. L'opération s'est effectuée avec l'aide d'un zodiac, et a tout de même duré 1h15. « On a procédé à la remise à l'eau en petit coefficient. Ça a été une opération très physique, mais fort heureusement, les conditions météorologiques étaient bonnes. À deux jours près, mon bateau partait au sec à Cordemais » a indiqué le jeune propriétaire.

Auteur : YE | 04/12/2011 | 4 commentaires
Article précédent : « Grève à Daher »
Article suivant : « Les étourneaux indésirables »

Vos commentaires

#1 - Le 06 décembre 2011 à 08h39 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
ca peut arriver à tous les plaisanciers

bravo aux pompiers
#2 - Le 06 décembre 2011 à 13h41 par GUILLARD France, Saint-nazaire-ouest
Bravo, nous avons déjà connu ça, mais qui va payer la note ? l'assurance de ce propriétaire ou la communauté nazairienne ? tous les ans il y a des voiliers qui restent sur leur corps-mort, attendant le printemps, la ou le Président des voileux de Port-Désiré devrai obliger tous les propriétaires à sortir leur bâteau de ce plan d'eau comme le font les autres.
Ceux qui ne respectent pas devraient avoir un coût d'assurances supérieur vu les risque qu'ils font prendrent aux pompiers qui pourraient utiliser ce temps passé à d'autres urgences.
#3 - Le 08 juillet 2015 à 14h32 par Audrain
Bonjour,

Si le surnom du Muscadet est "le vilain petit canard" ce n'est pas moins parce que ses "lignes sont sans élégance et relativement peu performantes" mais plutôt, comme le narre le conte d'Andersen, parce que son envol dans les embruns salés est celui d'un cygne qui s'ignore.

Denis.
#4 - Le 08 juillet 2015 à 20h07 par Jégrandi issi, Saint-nazaire
C'eût été dommage de mettre de l'eau dans un "Muscadet" millésimé!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter