Saint Nazaire Infos

Un militant du RN sauvagement agressé ce matin aux Halles de Saint-Nazaire

Alors qu’il distribuait des tracts avec le candidat Gauthier Bouchet, Benoît Glotin, militant du Rassemblement national, a été agressé ce matin aux Halles de Saint-Nazaire par cinq antifas, durant un tractage. Insulté puis frappé, il a subi une fracture ouverte de la cheville.

« La lâcheté et la violence sont les signatures de l'extrême gauche... Nous le constatons de plus en plus à Saint-Nazaire où, depuis ces derniers mois, une gauche extrême, nourrie par les mouvements intersectionnels et se déplaçant de squat en squat — avec une relative tolérance de la Mairie ! — tente de faire vivre ses idées par le coup de poing plutôt que par le débat.

Nous condamnons avec la plus ferme résolution l'agression de ce matin, et souhaitons à notre camarade un prompt rétablissement. » souligne Le RN qui a déposé plainte.

04/04/2021 | 12 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 05 avril 2021 à 00h18 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
Vive la démocratie! Il n'y a pas plus fascistes que les fameux "antifas"!!!

Et puis à 4 ou 5 (selon les sources) contre un, quel courage.

On ne combat pas les idées à coups de poing! Mais bon, bas les masques, on voit le vrai visage de ces gens.
#2 - Le 05 avril 2021 à 12h23 par Frécassinet
Suite à l'agression très violente subite par notre ami militant Benoît GLOTIN au marché de St Nazaire, je lui transmets un message de sympathie et lui souhaite un prompt rétablissement. J’ai aussi tracté au même endroit par le passé aux côtés de Jean-Claude BLANCHARD et avoir aussi été agressé en sa compagnie par les mêmes éléments très violents sur un autre marché non loin de St Nazaire.
Par idéologie, le gouvernement a dissout Génération Identitaire, un mouvement lanceur d’alertes non violent dénonçant les dérives particulièrement néfastes à notre pays, mais n'a jamais souhaité dissoudre Les Antifas, les Black bloc et tous ceux du même tonneau... Mouvements d'extrême gauche très violents, milices aux actions plus que condamnables mais qui visiblement « arrangent nos dirigeants » qui restent volontairement passifs depuis de nombreuses années, tout comme ceux qui ne condamnent pas ces types actes très violents.
#3 - Le 05 avril 2021 à 20h54 par Jacques Simon, Saint-nazaire
Qui vous dit que ce sont des gens d'extrême gauche.Vous avez des preuves ? D'ailleurs l'extrême gauche c'est qui pour vous ? Et l'extrême droite c'est qui ? Vous ?
moi je ne comprends pas ce discours.
#4 - Le 06 avril 2021 à 04h38 par Super Briéron, Saint-nazaire
Peut-on savoir où se trouvait la police municipale de Samzun pendant cette agression aux Halles un jour de marché ? Trop occupée à essayer de distribuer des PV sur le front de mer, sans doute ?
#5 - Le 06 avril 2021 à 09h48 par Moyon, Saint Nazaire
Il faut vigoureusement condamner la violence envers quiconque en particulier les agressions envers des militants politiques de tous bords.
#2 : expliquez-nous comment dissoudre quelque chose qui n'est pas constitué en association ou mouvement déclarés comme ne le sont pas les "blacks blocs", à la différence de " génération identitaire" (au demeurant plus lanceurs de pavés que d'alerte)
#6 - Le 06 avril 2021 à 17h07 par robert mitchou, KerledÉ
ils attaquent comme des hyenes à 5 contre 1 et souvent par derriere mais si ils se prennent en retour un coup de poing , comme Clement Meric (l agresseur en sortie de magasin de Esteban qui a pris 8 ans de prison pour s etre defendu avec un seul coup de poing ayant entrainé la mort de ce pauvre Clément, sans intention ) ils viennent tous pleurer et jouer les vierges effarouchees.

Pour Benoit seul contre 5 , hip hip hip. on peut faire une quete pour l aider ? car il est au chomage et blessé 6 mois .
#7 - Le 07 avril 2021 à 09h57 par CQFD, 44600
Qui sème le vent, récolte la tempête.
CQFD
#8 - Le 07 avril 2021 à 11h11 par Frécassinet
A #3 Jacques Simon
La presse locale a évoqué les faits. Dans la presse nationale, certains l’ont fait mais tardivement et assez discrètement.
Merci à SaintNazaire-infos de l’évoquer et de nous permettre d’en débattre.
Parmi les grands médias à la TV, il ne faut rien attendre des chaînes du service public, bien ancrées dans leur idéologie de gauche.
Concernant BFMTV, n’en parlons pas même pas.
Fort heureusement il y une chaîne qui se démarque de toutes les autres par son objectivité : CNEWS. Merci à elle et surtout à Pascal PRAUD qui l’a évoqué deux jours de suite : “Un militant RN est à l’hôpital après avoir été frappé par 5 antifascistes. Silence radio. Vous imaginez si 5 militants RN avaient frappé un militant LFI ?”
Jordan BARDELLA, le vice-président du RN a également pointé «l’impunité» dont bénéficierait, selon lui, «toute une partie de l’extrême-gauche, de l’ultra-gauche». «Les antifascistes sont les réels fascistes aujourd’hui dans notre société puisqu’ils font régner la terreur systématiquement, en s’en prenant aux gens du RN, en s’en prenant à la police dans les manifestations, en venant saborder tous les cortèges de manifestations sociales»
Dire que le RN est d’extrême droite, c’est une fausse définition inventée par ceux qui n’ont plus aucun argument et qui se réfugient dans le mensonge et le dénigrement envers le principal mouvement patriote qui défend les intérêts des français.
Bref il dérange les partis adversaires mais il faudra faire avec.
Ce n’est pas avec ce type d’actes violents envers les représentants du RN que votre réputation en sortira grandie.
#9 - Le 07 avril 2021 à 11h17 par Frécassinet
A #5 Moyon
Moyon, d’accord sur le fait de condamner la violence envers des militants politiques de tous bords, mais de manière récurrente c’est le RN qui est pris pour cible en subissant une multitude d’actes violents pas toujours sanctionnés. Il y a donc deux poids, deux mesures. Avec les autres partis de gauche et d’extrême gauche c’est le laxisme. Normal, il faut casser du RN car il inquiète sérieusement ses adversaires qui pour la plupart jouissent de fonctions bien confortables par intérêts personnels au détriment du peuple français de coeur qui souffre de la déconstruction honteuse de notre pays.
Vous fanfaronnez en rétorquant que les Black blocs ne sont pas représentés par une association (ce que nous savons déjà). Cela n’empêche pas qu’il existe un moyen efficace de « neutraliser » ces individus ou groupes d’individus violents. Les services de renseignements connaissent parfaitement leurs identités et leurs méfaits. Ils pourraient être arrêtés, et surtout réellement jugé avec sévérité entrainant de lourdes peines de prison et des amendes suffisamment conséquentes.
Je pense qu’après ces dispositions dissuasives, cela donnerait à réfléchir chez ceux qui seraient tentés de les relayer. Mais ce n’est visiblement pas la volonté de nos dirigeants actuels. Quand à imputer les lancements de pavés aux membres de Génération Identitaire plutôt qu’aux Black blocs, vous êtes vraiment de très mauvaise foi. Mais c’est ce qui vous caractérise et nous le savons tous.
#10 - Le 09 avril 2021 à 08h48 par Moyon, Saint Nazaire
#9: les "projectiles" idéologiques émis part Génération Identitaire sont tout aussi condamnables que ceux des black blocs. Les premiers ne sont pas ce qu'il convient de nommer "lanceurs d'alertes".

En fait il faut qu'effectivement les services de sécurité s'activent à arrêter tous ces fauteurs de troubles et que surtout la justice sanctionne lorsqu'elle s'est prononcée.

PS:l'objectivité de TV Bolloré !!!
recruter tout ce que l'on trouve de provocateurs "chasseurs de primes" et chercheurs ès buzz (Zemmour, Praud...)n'en constitue sûrement un gage!
#11 - Le 09 avril 2021 à 12h44 par Chloé, Saint-nazaire
Encore une opération qui vise à relancer la mécanique d'un éventuel deuxième tour pour voter pour la liste de gauche ou de droite la mieux placée au 2 ème tour. Il ne s'agit pas d'un acte in fine particulièrement destiné à faire peur aux membres du RN. Il suffit de voir la tournure des intervenants ci-dessus souvent mais pas toujours comme Moyon , adeptes du vote utile au 2ème tour, sans considération de la camelote!
#12 - Le 12 avril 2021 à 12h27 par Frécassinet
A #10 Moyon
D’après ce que vous dites, la simple liberté d’expression employée par le mouvement Génération Identitaire qui est non coupable de violences physiques et jamais condamné, c’est à mettre sur le même plan que les violents Black blocs casseurs, lanceurs de pavés, agresseurs de policiers et de gendarmes, saccageurs de locaux de commerces et comme aussi les violentes agressions en bandes organisées des milices Antifas d’extrême gauche. Cela conforte votre adhésion aux décisions scandaleuses du gouvernement vis-à-vis de la liberté d’expression interdite à ceux qui défendent les intérêts de la France et qui reste laxiste vis-à-vis de toutes ces organisations très violentes qui nuisent à notre sécurité.

Le 11 avril, des tags ont été découverts sur les murs « d'un centre culturel islamique à Rennes ». Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a qualifié cet acte d'«inacceptable» et s’est rendu immédiatement sur place à grand coup de com.
Mais pour notre ami Benoit, militant sauvagement agressé et blessé par 5 antifas en bande organisée à Saint Nazaire, Gérald Darmanin est resté muet et ne se déplacera même pas pour ce fait très grave! Tout comme il ne se manifeste pas avec la même fermeté après les très nombreux saccages des édifices religieux catholiques : églises, statues décapitées et souillées, comme aussi les dégradations dans les cimetières. Le deux poids deux mesures est là aussi flagrant.

Nous sommes très nombreux à apprécier la réalité évoquée dans les récits de Philippe DE VILLIERS, auteur du livre "Le Jour d’après"…ça mal finir :
« Nous sommes colonisés, 200 à 300 territoires ne sont plus français, il y a des endroits où les français ne peuvent plus aller. La volonté des « écologistes, ces khmers verts » est de « détruire l’ancien monde ». Manuel Macron ne pourra pas se représenter en 2022.
Ayant entre les mains des éléments d’information fiables, recoupés, glaçants, Philippe DE VILLIERS a décidé de prendre la plume pour alerter les Français. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter