Saint Nazaire Infos

Un été nazairien 100 % Melting pote’s

Pour sa saison 2, le concept Melting pote’s qui consiste à fédérer jeunes et plus anciens de la ville est une vraie réussite pour les organisateurs et le public qui en redemande.
Dirty Wankers
Dirty Wankers

Réunir les citadins par le vecteur d’un bus (prêté par la STRAN) a été l’idée de base mise en place par l’OMJ (Office Municipal de la Jeunesse) l’été dernier, une opération reconduire avec succès.
Le projet tient en trois points, animer, réunir et festoyer dans la bonne humeur en rassemblant toutes les couches de la population, en tentant de créer un lien entre ceux qui se côtoient, parfois avec les tensions que l’on connaît dans des quartiers de Saint-Nazaire.
Pour ce faire, sont organisés des concerts, des animations jeux et des barbecues dans les différents secteurs de la ville et dans le centre.
Lors, de la dernière soirée musicale, rencontres avec deux des encadrants de l’opération pour un bilan à chaud.
Pour Christophe Houis et Gaël Lerouzic, il n’y a pas photo, le Melting pote’s 2011 est une vraie réussite, bien sûr, quelques couacs avec des annulations de spectacles dues à une météo capricieuse, mais, globalement le bilan est plus que satisfaisant.
« C’est vraiment très positif, nous estimons la captation à 3 200 personnes sur les deux mois, l’objectif d’attirer tous les publics et non seulement ceux qui fréquentent les maisons de quartier est atteint. Cela s’est fait notamment à travers les barbecues où se sont retrouvés à chaque fois une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes sensibilités dans un vrai esprit convivial et de partage ».
Même, s’ils sont un peu fatigués des « saucisses, merguez » les deux animateurs font sentir leur satisfaction devant le travail accompli : « On a vu des personnes apporter leurs viandes ou des jeunes se cotiser pour en acheter, faire leurs grillades et s’occuper des plus petits ».
Le concept du car a favorisé le bouche à oreille et aujourd’hui, tout le monde connaît le drôle de bus coloré, un bus que l’on n’attend pas pour une fois pour se rendre au lycée ou pour faire ses courses, mais, qui est présent juste pour apporter un moment joyeux et ludique.
L’idée est si intéressante que de nombreux partenaires ont rejoint l’opération comme Amnistie International, la médiathèque, Unicités ou des associations locales, les deux animateurs tiennent aussi à souligner l’aide efficace des services techniques de la ville.
Côté concert, un vrai succès également puisque les groupes programmés doivent jouer gracieusement, là encore Christophe Houis et Gaël Lerouzic confirment cette volonté participante : « Les musiciens savent qu’ils viennent gratuitement pour donner du plaisir, certains n’ont même pas eu à être sollicités ».
Evidemment, les concerts sont gratuits et permettent à ceux qui n’ont pas le moyen de se payer un pass pour les Escales ou un autre festival du coin de recevoir aussi leurs doses de musique.
Si l’été s’est bien terminé, personne ne veut en rester là et se dire à juillet prochain : « Déjà, cet été, des groupes se sont formés pour participer à des animations et çà, c’est vraiment bien. Il y a une vraie demande d’accompagnements sur des projets à l’année, nous voulons être présents pour encadrer et aider ces personnes qui ne demandent qu’à s’exprimer ».

Auteur : JRC | 01/09/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Grande Marée déferle sur le front de mer »
Article suivant : « La soirée Open mind souffle sa première bougie »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter