Saint Nazaire Infos

Un cercle de silence pour crier l’injustice

Le 3e samedi de chaque mois, depuis octobre 2009, un collectif d’associations invite toutes les personnes sensibilisées par les exclusions, à se retrouver Esplanade des Droits de l’Homme, pour une heure de silence.

Samedi dernier, entre 45 et 60 personnes ont formé un cercle de silence pour vivre ensemble : libres, égaux et solidaires. Jacques du collectif du soutien aux personnes sans papiers explique que ce cercle de silence mensuel montre que non seulement le collectif existe mais qu’il est toujours en action : « Cette heure de silence collective est une autre façon d’interpeller les gens. Nous sommes là un samedi par mois, car malheureusement le gouvernement nous donne toujours des raisons pour lesquelles il faut se battre ». Les plus hautes autorités de l’État ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population prétextant que l’immigration est coûteuse et assimilée à la délinquance. Augustin témoigne : « La majorité des sans papiers sont arrivés en France de façon régulière. Ils se retrouvent en situation irrégulière parce que leur titre de séjour n’a pas pu être renouvelé, ou les lois ont changé… Nous sommes là aussi pour faire savoir que ces gens-là, qui n’ont commis aucun acte répréhensible, sont arrêtés et enfermés dans des centres de rétention, comme des coupables, avant de se faire expulser ». Le centre de rétention le plus proche est situé à Rennes et peut recevoir une centaine de personnes, celui de Nantes a brûlé il y a deux ans. Michel se souvient qu’il y a quelques années 8 enfants ont été arrêtés pour être expulsés. Grâce aux interventions du collectif, le 14 juillet 2006, les huit enfants ont été parrainés à la Mairie de Saint-Nazaire et ils sont maintenant en situation régulière : « Quand une personne est arrêtée, nous sommes là pour nous opposer à son expulsion. Il y a quelqu’un qui a été arrêté 5 fois, libéré 5 fois, nous ne l’avons pas lâché. Maintenant il a obtenu un titre de séjour provisoire en lien avec le travail ».

Le collectif de soutien aux personnes sans papiers tient une permanence toute la semaine de 18 heures à 19 heures au rez-de-chaussée du 23, rue des Fresnes à Saint-Nazaire. 

Les cercles de silence sont composés de citoyens dont certains sont membres du collectif « Uni-e-s contre l’immigration jetable » de la région nazairienne. 

Les prochains cercles de silence auront lieu : samedi 16 octobre, 20 novembre, 18 décembre…

« Le collectif en appelle à la conscience de tous et vous invite à rejoindre les cercles de silence, même pour quelques instants ».

21/09/2010 | 1 commentaire
Article précédent : « Le handicap dans la ville « Une semaine pour un autre regard » »
Article suivant : « Les Journées européennes du patrimoine se jouent sur 11 tableaux à Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 21 mars 2013 à 19h35 par Blanchard Jean Claude, Saint-nazaire
Le Front National et la liste Saint- Nazaire Bleu Marine proposent la création d'un cercle du silence pour nos chômeurs, nos SDF, nos exclus, nos familles .

Oui c'est une grande injustice que nos concitoyens vivent de plus en plus dans la précarité.

Bien sûr nous sommes certains que la LDH et les mouvements humanistes se joindront à nous dans cette démarche .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter