Saint Nazaire Infos

Troisième édition de Free Son

Le festival Free Son revient pour sa troisième année du 18 janvier au 16 février. Spectacles, exposition ou encore parcours, il compte bien en mettre plein les yeux… et les oreilles.

C’est la troisième édition officielle d’un festival qui existe depuis sept ans. Il est organisé par Les Escales/le VIP, la médiathèque Étienne Caux, le Grand Café, l’École Municipale d’Arts Plastiques, le Conservatoire à Rayonnement Départemental et le théâtre Athenor. Le but des structures est d’interroger la question du son avec une approche collective.

À découvrir cette année

Feu le feu
Sur scène, un homme joue du théorbe. Lorsqu’il se met à rêver, les images, les voix et les paysages sonores envahissent l’espace. Plus que les mots, c’est le feu qui parle : il souffle, il pète, il siffle, il chante et rugit. Comme lors d’une veillée, les histoires racontées semblent devenir réalité. Une ‘‘traversée du feu’’ à plusieurs voix/voies, celles des artistes et celles des enfants qui les accompagnaient.
Ce spectacle a été créé suite aux échanges avec une classe d’élèves nazairiens. Il permet de renforcer les spécificités de chaque lieu et sera à la Maison de Quartier d’Avalix le 2 février.

Parcours de découverte
Découvrez les expositions à l’occasion d’un parcours accompagné par les structures : Le Grand Café, Athenor et la Médiathèque.
Deux parcours sont proposés cette année (aussi le 2 février). « Notre but est de faire circuler les publics entre les lieux et créer des échanges entre le public et les personnels des structures », explique Marc Moutoussamy, directeur de la Médiathèque.

Give peace a chance
Sam Durant, Haroon Mirza et Bojan Sarcevic.
Puisant à la fois dans la musique populaire et traditionnelle, les œuvres réunies pour l’exposition ouvrent des espaces de relecture de moments historiques, passés ou contemporains, liés à la (trans)formation des identités culturelles. Le ‘‘sonore’’ devient alors une matière qui saisit dans un même mouvement, réalités politiques et sociales, mémoire collective et oubli, objectivité et interprétation.
Parmi les quatre œuvres sonores, l’une est un triptyque vidéo sur un groupe turc interprétant des morceaux de musique occidentale connus. « Le groupe joue à l’oreille : il écoute le morceau une fois et se lance tout de suite dans une interprétation », explique Sophie Legrandjacques, directrice du Grand Café.
Exposition du 19 janvier au 3 mars au Grand Café. Entrée libre.

Mais aussi des projections, des ciné-concerts ou encore des performances

http://mediatheque.mairie-saintnazaire.fr/free-son-iii


Auteur : AP | 10/01/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Le Centre culturel populaire, 50 ans de culture ouvrière »
Article suivant : « Étrange, étranger, étrangeté à l'Astrolabe 44 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter