Saint Nazaire Infos

Trignac : Rien ne va plus entre le maire David Pelon et la CGT

A l’origine de ce conflit certains employés de la ville de Trignac se plaignent de « souffrance au travail. » Le maire de son côté explique à qui veut l’entendre que « tout le monde rigole dans les services » Quant à la CGT elle soutient les revendications des agents, et le maire surenchérit en évoquant les « dessous d’une grève évidemment politique »

La transition d’une ville de gauche à majorité communiste à une ville de droite avec des élus du FN, ne s’est pas faite dans l’harmonie c’est le moins que l’on puisse dire. Une partie des agents municipaux regrettent un « manque de considération » de la part de leur maire. Le mouvement de grève s’est traduit par la suppression des automnales. Depuis chacun campe sur ses positions à coup de communiqués.

Le communiqué de la CGT

Droit de réponse suite aux calomnies de M.David PELON, Maire de Trignac tenues dans la presse et auprès des habitants et acteurs engagés dans des animations locales.
“La calomnie est une « critique injustifiée et mensongère, inventée avec le dessein de nuire à la réputation ou à l'honneur »”

Première leçon de démocratie !!
M. Le Maire déclare que la CGT est en situation de monopole ! Il ne veut pas reconnaître le fonctionnement de la démocratie et donc des élections du personnel. Ce sont les agents qui décident des listes et non pas les élus. Pour rappel, la liste CGT a été élue à 60% par l’ensemble des agents en décembre 2014.
Là encore il confond son rôle d’élu avec celui d’un agent de la ville. Ce n’est pas à lui d’introduire un nouveau syndicat. C’est l’affaire des agents. Chacun sa place et son rôle !
M Le Maire a semble t-il oublié son rôle d’élu de la république !!

Deuxième leçon de démocratie !!
La grève n’est pas un acte terroriste , ses propos sont graves et complètement déplacés surtout dans la période actuelle.
Les représentants de la section CGT sont outrés et choqués des mots utilisés tels que “cible, terroriste, annihilation, mépris...” au sujet d’un mouvement de grève pacifique et autorisée par la loi. Nous exigeons des excuses sur les propos indignes et violents d’un représentant de la république en rapport à une action de grève collective.
Cette journée de grève a été décidée collectivement par les agents et non pas par la section syndicale CGT. Cette dernière ne décide pas dans son coin… les agents grévistes n’étaient pas tous des syndiqués !!!

Troisième leçon de démocratie !!
Le syndicat est là pour accompagner les agents à structurer leurs démarches de toute nature et pour seconder aussi les représentants du personnel.
On rappelle et c’est nouveau que soucieuse de la représentativité des services et de la diversité des points de vue, la section syndicale CGT a intégré dans sa liste de représentants du personnel des agents non syndiqués depuis 2014.
Et comme il devenait impossible d’établir un dialogue serein et constructif lors des instances paritaires les représentants du personnel syndiqués et non-syndiqués ont démissionné collectivement. L’exercice devenait irréalisable et une perte de temps.
La section syndicale CGT est dans son rôle lorsqu'elle soutient les agents dans leurs revendications et principalement celle de la souffrance au travail.

La réponse du Maire de Trignac

« Un huissier de justice a constaté le 7 octobre dernier une impossibilité de disposer du matériel destiné aux Automnales compte tenu de la présence de jardinières et d'engins tractopelles qui bloquaient l'accès aux hangars de stockage de ce matériel. L'annulation des Automnales était ainsi inéluctable.
 
Ce blocage témoigne d'une attitude particulièrement inacceptable soutenue par le syndicat CGT. C'était en effet balayer d'un revers de manche méprisant et irrespectueux l'année de travail de préparation consacrée à cet évènement. Irrespect également envers les associations, les exposants, les bénévoles, les services municipaux et la population qui tous attendaient le déroulement de ce marché éco-bio.

Dans ces conditions, ce serait plutôt à la CGT d'adresser ses excuses à la population et à l'ensemble des participants qui ont eu à subir les conséquences de l'annulation.

« Je demande à la CGT et aux grévistes responsables de cette annulation de faire des excuses à la population, et à l’ensemble des participants ! »

De source interne une cinquantaine d'agents de la ville sur les 148 que compte la commune et une dizaine de personnes extérieures se sont retrouvés dans ce mouvement social sur le thème affiché de la souffrance au travail du personnel de la ville de Trignac. Le tract utilisé à cette occasion était diffamant et choquant.

Je tiens à faire la distinction entre "souffrance" et "pénibilité". Sur ce dernier point, et avec mon équipe d'élus, je travaille à améliorer le confort de travail des agents afin qu'ils puissent continuer à assurer un service de proximité dans les meilleures conditions.

Il est évident que l'impulsion nouvelle et différente que j'ai souhaité donner dès mon élection s'est heurtée aux 35 années précédentes de gestion défaillante, voire clientéliste des services (dont notamment des plans de formations inexistants) et d'affectation incohérente de certains personnels.

Au-delà du choc politique, ce fut aussi un choc culturel et de méthode compte tenu de la remise à plat de certains fonctionnements, entre autres individuels, que j'ai tenu à réaliser.

Aujourd'hui je constate malgré tout que 90 % du personnel des services municipaux dont celui de la restauration scolaire, des accueils de loisirs, du périscolaire, des Atsems ainsi que du personnel de ménage, des espaces verts, de la voirie, de la culture et du CCAS réalisent tous un excellent service public de proximité auprès des habitants de Trignac et je les en remercie. »

19/10/2016 | 1 commentaire
Article précédent : « Saint-Nazaire : Des travaux dans le secteur des Halles »
Article suivant : « Saint-Nazaire : Les agents territoriaux déposent un nouveau préavis de grève »

Vos commentaires

#1 - Le 19 octobre 2016 à 14h43 par Labbes Dunpau, St Naz
pour comprendre LIRE LE SUPERBE LIVRE " GOULAGLAND" au sujet des années CGT de TRIGNAC mairie ;en vente sur ah ma zone ;vous allez bien rigoler
A ST NAZAIRE C EST LES USAGERS QUI SOUFFRENT EN CE MOMENT , CEUX DES CANTINES ET GARDERIES DES ECOLES

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter