Saint Nazaire Infos

Trignac : Natur-Action dénonce un projet d’abattage de 100 cupressus

C'était il y a tout juste une semaine, que les habitants d'un quartier de Trignac, découvraient une lettre de la Direction Interdépartementale des Routes Ouest (DIR Ouest), leur notifiant l’abattage d’une haie de conifères.

Cette haie de cupressus, située dans le quartier de la rue Edouard Herriot, formait, avec plus de 100 spécimens de plus de 10 mètres, un mur végétal important contre la pollution, le bruit, les poussières et la chaleur produits par la 4 voies qui jouxte ce quartier.

Sous prétexte que la DIR Ouest a construit un mur en béton à proximité, elle veut faire disparaître cet espace vert très épais pour réaliser des économies d’entretien.

À l'heure du réchauffement climatique et de la pollution de l'air très importante, on ne peut plus se permettre de détruire un mur végétal vital pour un quartier, et même au-delà. 

Ces arbres sont cruciaux pour l'oxygène et l’humidité qu'ils dégagent, pour toutes les espèces d'oiseaux et d’insectes qui s’y abritent et évidemment contre les nuisances sonores que les arbres ont la faculté d’atténuer de façon considérable.

Que dire de ces habitants qui restent abasourdis par cette annonce, qui vont subir les nuisances au quotidien sans que cette direction daigne les réunir afin de leur présenter ce projet désastreux.

Aucune étude sérieuse n'a été diligentée par les services afin d'analyser les conséquences sur la santé et l'environnement. 

Ce non-respect des habitants a été très loin puisque le délai de prévenance a été extrêmement court afin de palier sans doute toute véhémence.

Natur-Action dénonce fermement cette destruction qui bafoue toutes les lois en faveur de la biodiversité et nie également toutes les fonctions de l'arbre surtout en ville (esthétiques, biologiques, psychologiques…).

Si toutefois la DIR-Ouest restait sourde à la voix de la raison, nous exigerions une replantation immédiate avec des espèces locales et différentes. Nous restons à leur disposition pour travailler à l'élaboration d'un nouvel écran végétal.

07/10/2018 | 1 commentaire

Vos commentaires

#1 - Le 08 octobre 2018 à 10h22 par Wagner
Scandaleux.

Les mêmes méthodes sont adoptées un peu partout, notamment à Saint-Nazaire où l'entretien des arbres "coûte" en moyen humain et financiers et qu'on prétexte X ou Y raisons pour abattre cette "charge".

Vive le béton, lui, il rapporte.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter