Saint Nazaire Infos

Trignac : La réplique de David Pelon sur le social et Michel Coanec

Lors de la conférence de mercredi dernier le Maire de Trignac est revenu sur les incidents au conseil municipal avec son adjoint à l’urbanisme Michel Coanec. Il en a profité pour préciser la qualité du recrutement des 2 agents communaux mis en cause par ce dernier.

« Je tiens à préciser que le recrutement réglementaire de ces 2 agents a été basé sur leurs compétences avérées ainsi que leurs expériences acquises, reconnues et confirmées dans leurs précédents emplois. »

Le Maire est ensuite revenu sur la situation sociale de la ville :

« Certes, des tensions existent dans certains services, et non pas dans tous. Nous en avons connaissance, nous le savons. Nous avons entendu les revendications émises suite au mouvement social du 07 octobre dernier. Je travaille avec mon équipe pour trouver un apaisement social et avancer sur nos projets de ville moderne.

Un certain nombre de ces revendications ont été évoquées lors des commissions techniques et CHSCT. Un audit, a même été mandaté et dont les conclusions permettaient raisonnablement d’envisager une suite sereine et un apaisement général, à court terme.

Lors d’un récent bureau municipal où Monsieur Conanec était présent, ainsi que l’opposition, un état des lieux social a été dressé ainsi que les solutions que nous souhaitons mettre en place. Il a été rappelé que chaque élu doit rester dans son rôle et laisser au DGS le soin de régler les problèmes des services. Cela fait partie des points de la « charte des élus » à laquelle j’adhère. Cette même charte, évoquée par Madame Mahé-Vince à ce fameux conseil municipal, a reçu mon approbation, le principe en a donc été acté. » « Un dossier sur le « bien-être au travail », dans le cadre du développement durable, permettra même, de faire une transversalité positive avec la commission des Ressources Humaines. L’issue de ce conflit semblait donc trouver réponse dans les prochaines semaines. » Précise le maire.

Des défaillances techniques graves : 

« Ceci étant dit, je ne peux absolument pas faire l’impasse sur des défaillances techniques graves, dont je n’ai pris connaissance, grâce au diagnostic d’un cabinet indépendant mandaté par la responsable technique. Cet agent, recruté récemment, en toute expertise a mis le doigt sur un certain nombre d’anomalies que les services techniques espéraient, sans doute, continuer à me cacher. Après tout : pas vu, pas pris !

Monsieur Conanec, en tant qu’Adjoint aux travaux, aurait dû rester vigilant sur ces aspects sécuritaires qui relevaient de sa compétence et en qui j’avais placé ma confiance.

Ces anomalies techniques sont entre chose, la non mise à jour du diagnostic amiante, la non mise aux normes des chapiteaux et des podiums pour les écoles, des registres de sécurités non à jour et non disponibles sur les lieux, la salle des fêtes non conforme en sécurité incendie et accessibilité en location publique, des mâts d’éclairage sportifs jamais contrôlés, des mâts d’éclairages urbain non re contrôlés dans les délais réglementaires, j’ai une liste non exhaustive sur les anomalies du fonctionnement et du patrimoine communal.

De plus c’est environ + 600 défaillances de sécurité électriques dans nos bâtiments, plus ou moins graves, qui pourraient engager la responsabilité pénale des élus y compris de ceux de l’opposition actuelle qui étaient aux commandes précédemment, car la majorité de ces points relevés et signalés par un cabinet expert, auraient dû être signalés aux autorités. »

Entre 2012 et le début de mon mandat ! C’est lorsque j’ai demandé des explications que la situation s’est envenimée.

Y a t-il un « sanctuaire » que l’on ne doit pas toucher : les Services Techniques. Je m’y refuse.

Sachant tout cela, la prise de parole, par ailleurs non réglementaire de Monsieur Conanec, apparaît donc incompréhensible et vide de sens.

Que cherchait-il ??

Est-ce que c’est une réaction de colère motivé par le refus de lui avoir refusé, à plusieurs reprises, un poste qu’il convoitait, justement aux services techniques ?

On peut même se demander si son inscription sur notre liste « Trignac ouverture » n’était pas préméditée à des fins personnelles ?

Pensait-il que d’être élu de la majorité favoriserait son ascension sociale et donc son recrutement comme agent communal ? Cela expliquerait pourquoi il diffame aujourd’hui l’agent recruté en toute légalité sur ses compétences, diplômes, concours de la fonction publique, et qu’il occupe aujourd’hui la place qu’il convoitait…

S’agit-il finalement, d’une tempête dans un verre d’eau. Nous ne devons pas oublier l’intérêt collectif dans cette période de Fêtes. Et d’ailleurs de nous mettre au travail afin de régler l’ensemble des points évoqués plus haut dans l’intérêt général des habitants, des agents communaux, et de tous les publics ! C’est bien là l’essentiel pour moi !" Conclu le maire de Trignac

24/12/2016 | 1 commentaire
Article précédent : « Sylvain Giro en concert à Trignac »
Article suivant : « Trignac : Le Front National se désolidarise de la majorité municipale »

Vos commentaires

#1 - Le 26 décembre 2016 à 14h18 par Labbes Dunpau, St Naz
on comprend mieux pourquoi cette haute trahison sur le champ de bataille !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter