Saint Nazaire Infos

Travaux rue d’Anjou

La Ville va effectuer des travaux afin de rendre dès la mi-août la rue d’Anjou carrossable dans le sens Nord-Sud.

Les travaux auront lieu entre le 22 juillet et le 6 août (ce calendrier pouvant évoluer en fonction  des conditions climatiques) au croisement de la rue de la Paix.
Durant le chantier, une interdiction  de circuler et de stationner sera instaurée rue d’Anjou : une déviation sera mise en place.
Les  riverains sont invités à sortir leur véhicule des garages avant 8 h 00, afin de ne pas être  bloqués par les travaux. Le maximum sera fait toutefois pour maintenir le plus souvent des accès.

Les travaux n’entraveront pas en revanche la circulation des bus de la ligne hélYce, qui pourront  continuer à emprunter la rue d’Anjou dans les deux sens.

 

21/07/2015 | 7 commentaires
Article précédent : « Mistral: François Hollande prendra sa décision «dans les prochaines semaines» »
Article suivant : « EMR : STX inaugure Anemos et annonce une commande ferme »

Vos commentaires

#1 - Le 21 juillet 2015 à 22h11 par bib
avec les compliments des impôts locaux.

La rue d'Anjou sera renommée du nom du boulanger qui a du fermer, faute d'accessibilité et de place de stationnement.
#2 - Le 22 juillet 2015 à 11h40 par jean-yves
Et quid des piétons ? Car cette rue traverse une aire piétonne. On y trouvera donc deux types de flux: les bus et les autres véhicules, donc certainement un trafic plus élevé. Quel statut sur cette voie ? Une zone de rencontre, ou la prolongation de l'aire piétonne, que devront également respecter les bus ? Va-t-on y mettre un vrai (au sens du code de la route et de la signalisation) passage piéton et non laisser le truc actuel pour faire semblant ?
#3 - Le 22 juillet 2015 à 15h06 par Jégrandi issi, Saint-nazaire
Une boulangerie est un commerce de proximité, çà signifie que l'on va chercher son pain à pied. Sauf à vouloir absolument traverser la ville pour acheter chez l'artisan en particulier, ce qui ne doit pas être la majorité de sa clientèle, y venir en voiture veut dire qu'on a la flemme de cheminer piéton et qu'on se fout de l'environnement!
Dans ce dernier cas toutefois, la première 1/2 h de stationnement étant gratuite, je vois mal où est problème: question de bon sens ...de circulation.
#4 - Le 22 juillet 2015 à 17h33 par dandylion
Pas de panique, ces dix dernières années nous ont habitués à un urbanisme de fossoyeur, et toute la bonne volonté du monde ne pourrait pas réparer les dégâts. Si seulement les quelques mesures envisagées n'aggravent pas la catastrophe, nous pourrons nous estimer heureux. En attendant, le centre-cimetière est bien fleuri.
Pour ce qui est des impôts (supposés ne pas augmenter pour ne pas chasser ceux qui peuvent encore en payer), souvenons-nous des observations de la cour régionale des comptes : la ville n'est pas exagérément endettée, le problème c'est le manque de ressources. Le problème a effectivement de l'avenir.
Suggestion d'économie ces temps difficiles : supprimer le bruit de fond qui tente de ranimer le centre et ne risque pas d'attirer les amateurs de musique (maintenant obligés d'aller entendre ailleurs qu'à Saint-Nazaire) ; laisser travailler les quelques artisans et commerçants encore présents, qui n'en finissent pas de subir travaux et reprises de travaux pour un résultat consternant. Faut-il attendre que tous les salariés soient au chômage et tous les indépendants au RSA ?
#5 - Le 23 juillet 2015 à 22h44 par bib
@jégrandi issi : au risque de vous surprendre :
- certaines personnes ont des recettes de pain "spécifiques" si bien qu'elles ne vont pas forcément à la boulangerie de leur quartier de résidence.
- quand un commerce n'est pas/plus facilement accessible, pas assez de monde ne s'y rend, que le produit soit bon ou non. Les gens n'aiment pas la contrainte pour faire leurs courses ou n'ont pas le temps de gérer cette contrainte (c'est ainsi). Les charges ne sont donc plus couvertes, et le commerçant n'a plus qu'à baisser le rideau (ce que la Carène a magnifiquement ignoré).
- Quant au sens de la circulation à St Nazaire, c'est Notre-Dame-des-Sens-Unique et des ronds-points bizarroïdes. Il n'y a que les locaux qui savent comment s'y prendre.
- La boulangerie au début de la Rue d'Anjou marchait très bien, je vous laisse expliquer pour quelle raison depuis les travaux d'Hélyce, elle a été amenée à fermer. J'ai fourni une explication, vous en avez sans doute une meilleure.

@dandylion : les impôts locaux auront du mal à augmenter, vu que c'est une trop faible minorité qui est amenée à payer pour toute la collectivité. La mairie a alors beau jeu de dire que ces finances sont saines. Du coup, il est assez légitime de constater que le résultat laisse en partie à désirer. La gestion de la Rue d'Anjou en est un bel exemple. Mais il y a par ailleurs des réussites : le bord de mer entre autre.
#6 - Le 25 juillet 2015 à 12h30 par Gérard PAGEAUD, Saint-nazaire
Un film résume bien la situation: "les travaux on sait quand ça commence ..."
#7 - Le 26 juillet 2015 à 19h48 par eric , St Nazaire
ah , c'est vrai que les travaux en centre ville, ça manquait ces derniers temps !! et puis ça mettra un peu d'animation !...
et j'adore l’expression "rendre carrossable " : déjà que les routes et rues sont dans un état pitoyables sur St Nazaire ( vive les 4x4!) et que le moindre bout à peu près clean est équipé d'un ralentisseur , je me demande dans quel état doit être la rue d'Anjou pour la rendre "carrossable " aux yeux de la municipalité ...?....
aller , que le personnel s'amuse ! ( avec nos impots ...)

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter