Saint Nazaire Infos

Travaux HélYce : ça roule !

Tous les feux sont au vert pour la future ligne de bus rapide HélYce entre la gare de Saint-Nazaire et Océanis. Le calendrier des travaux de la voirie est respecté et la nouvelle ligne devrait entrer en service comme prévu en septembre 2012.
Travaux rue d'Anjou
Travaux rue d'Anjou

On commence à y voir un peu plus clair à Saint-Nazaire. Petit à petit la ville change de visage le long du tracé de la future ligne de bus rapide après plusieurs mois intenses de travaux. Des tronçons sont même terminés dans le secteur ouest (boulevard de Broodcoorens, rues du commandant Gâté et Gabriel Fauré et au rond-point de Plaisance). « Les gens prennent petit à petit la mesure de ce qui commence à être réalisé » se félicite Jean-Jacques Lumeau, l’adjoint à la voirie. Il se dit toutefois conscient des difficultés de circulation engendrées par les travaux. « Les administrés râlent sans doute dans leurs discussions entre eux, mais à la mairie nous n’avons reçu qu’un ou deux courriers pour se plaindre. » L’élu tient également à saluer les entreprises de BTP qui ont joué le jeu en continuant à travailler en août pour maintenir les délais.
Dans le centre-ville on entre dans une 2° phase rue d’Anjou et rue de Gaulle. Mi-septembre, le 1° côté de la rue sera achevé, et les travaux se déplaceront sur l’autre rive, mais le sens de circulation ne changera pas.
A noter qu’à partir du 12 septembre, la section de la rue d’Anjou comprise entre la rue de Saintonge et la rue Marceau deviendra définitivement piétonnière.
Avenue de la République, là aussi ça prend forme. Les dalles de granit commencent à être posées. De septembre à décembre, à partir du boulevard de la libération, on roule dans un seul sens, de la gare vers le paquebot. Le double sens est maintenu de la gare au boulevard de la libération.
Sur la route départementale 492 entre l’échangeur de Cran Neuf et le rond-point Océanis, les aménagements de la chaussée, actuellement du côté de la cité sanitaire, basculeront de l’autre côté de la route (côté Chesnaie) à partir de la mi-novembre. Le double sens de circulation sera maintenu.
Enfin, dans le secteur de la gare, là où se situera le futur pôle d’échanges multimodal, le boulevard du Moulin de la butte passera en sens unique, de l’ouest vers l’est entre septembre et octobre avant de repasser en double sens. De même le boulevard Willy Brandt (qui passe devant la gare) sera de nouveau ouvert dans les 2 sens de circulation fin octobre.

Des indemnisations pour les commerçants

Rond-point de Plaisance
Rond-point de Plaisance

Parallèlement la Carène a mis en place une « commission amiable d’indemnisation des professionnels », présidée par Marie Yvonne Lécuyer, magistrate honoraire. Elle est formée d’élus, d’un représentant de la sous-préfecture, du trésorier-payeur général, de l’ordre des experts comptables, ainsi que de la chambre de commerce et de la chambre des métiers. Pour pouvoir prétendre à être dédommagés, les commerçants doivent prouver un préjudice financier temporaire du fait des travaux.
Les dossiers sont à retirer depuis le 15 décembre dernier. 37 commerçants ont demandé à en remplir un. Seuls 4 dossiers sont revenus sur le bureau de la commission, dont 2 incomplets qui ont été retournés à leur expéditeur. Une fois le dossier reçu et accepté, il passe entre les mains d’un expert indépendant qui donne son avis sur le préjudice subi. Ensuite la commission se réunit pour donner à son tour son avis sur le montant de l’indemnisation. Puis le dossier est transmis à la Carène qui propose alors au commerçant une certaine somme. Celui-ci est libre de refuser. Il peut alors se tourner vers le tribunal administratif. Chaque professionnel s’estimant lésé dans son activité par les travaux, peut d’ailleurs se tourner directement vers la justice sans passer par la case commission amiable. Mais dans ce cas-là, la procédure est beaucoup plus longue et coûteuse.
La commission siégera jusqu’à l’automne 2013, soit un an après la fin des travaux.
 

Auteur : GG | 31/08/2011 | 4 commentaires
Article précédent : « Rénovation et restructuration de Louise Michel »
Article suivant : « Un été mitigé à Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 06 septembre 2011 à 13h57 par PAUL, Saint Nazaire
Toujours le même ton complaisant, aucune critique sur l'intérêt même d'un projet pharaonique et inutile. Il faut le dire nous n'avons pas besoin en période de crise majeure de dilapider les ressources budgétaires pour un bus de plus qui roulera aussi vide que les autres et qui en plus pénalisera toute la circulation de la ville. Comme on ce fout complétement de savoir que si les lumières du pont de Saint-Nazaire ne fonctionnent pas, c'est par ce qu'il s'agit d'une colle bio respectueuse de l'environnement. Le pont n'est pas un espace naturel (lol). Mais par contre pour l’environnement il serait peut être bon d'épargner la végétation, la mairie à coupé tous les arbres de l'avenue de la république. Et ce n'est pas le fait de rendre payant le stationnement du nouvel Hôpital qui les feront pousser plus vite, malgré les justifications en faveur de l'environnement. Non, ils savent bien que nous n'avons pas besoins de ces bus. Les personnes qui prendront ces bus arrêterons de prendre les autres, c'est sur le site de la Carène, je n'invente rien. Donc on se lance dans une politique anti-sociale, anti-citoyenne, anti-automobile en espérant faire gonfler les usager du busway. Et au sujet du busway 20Km j'appelle pas ça un bus rapide. pour ma part ce n'est pas mes habitudes que je réfléchis à changer, je n'ai pas le choix, mais par contre je pense faire comme de nombreux de mes concitoyens et quitter cette ville. C'est drôle les journalistes que vous êtes ne couvrent pas la désertification de la ville, mais sachez que Saint-Nazaire est la seule ville de France qui perd ses habitants. Ça doit être parce qu'il fait bon vivre chez les soviets.
note au modérateur. Si ma réaction est trop subversive faite comme d'habitude, censurez grand maitre de la libre expression.
#2 - Le 06 septembre 2011 à 21h20 par Yann
Allons Paul comme vous y allez !
Le projet Hélyce a pour but de rapprocher l’intelligentsia des quartiers Ouest de saint nazaire et de la banlieue Est de la Carène vers le centre ville.
Ces communautés, les CPF (Chance Pour la France… dixit l’UMPS) sont frustrés de ne pas apporter leur rayonnement culturel au cœur de la cité.
Le projet Hélyce va donc réparer cette injustice ou cette revendication (terme plus à la mode en ce moment, résultant du bien être à vivre ensemble)
Le projet Hélyce devait aussi aller jusqu'à Pornichet qui fait partie de la Carène (pour combien de temps encore).
Mais que s’est il passé entre temps ?. Une confidence ne le répétez pas : On est passé d’un maire de gauche à un maire de droite. C’est balot n’est ce pas.
note au modérateur. Si ma réaction est trop subversive faite comme d'habitude, censurez grand maitre de la libre expression
#3 - Le 07 septembre 2011 à 18h49 par GUILLARD France, Saint-nazaire-ouest
Dans cette affaire, il s'agit de savoir ou de voir qui utilisera ce fameux bus.
En bonne démocratie, tous et toutes, les horaires ? serat-il en fonction pour les week-end? serat-il gratuit pour les personnes inscrit à pôle-emploi? s'il ne sert que pour conduire les fêtards à Pornichet afin qu'ils y dépensent leur argent, je ne vois guère les bénéfices pour la Stran.
Les bus arcordéons qui circulent toute la journée à vide ou 1 ou 2 personnes, continueront-ils de circuler de la même façon?
Pour ma part, je ne l'utiliserais jamais, pas plus que ceux qui existent déjà, en me promenant sur la côte sauvage, je fais mes courses indispensables ce jour là, le reste chez Leclerc à l'Immaculée, jamais en ville, un parc-mètre n'aura jamais 1 centime de ma poche.
Je n'empêche pas les autres de le faire, j'applique la démocratie.
#4 - Le 11 décembre 2011 à 16h26 par GEFFROY, Saint-nazaire
Bonjour.Oui les travaux du boulevard
Broodcoorens sont terminés.En positif
on va dire la création des deux voies
routières, ce qui bride la vitesse
des véhicules,pas celle des motards
malheureusement, le revêtement spécial
anti-bruit et l'éclairage public. Quand
au négatif on va commencer par les
pistes cyclables ou passe les jours
ouvrables une vingtaine de vélos au plus
et ce dans une indiscipline effarante,les uns à contre sens de la piste, les autres sur les routes mêmes.
Le plus dangereux reste aux feux de
l'intersection route des frechets et
du bd broodcoorens ou les cyclistes
traversent aux feux rouges coté bd parce
qu'ils se croient prioritaire! Ça surprend même à 30 à l'heure croyez-moi! Autrement dit cela a été fait en dépit du bon sens et de la sécurité. Autre point négatif, les places de parking.On à beau recompter c'est une place par maison pas plus.
Vous voulez inviter quelques amis? Dîtes
leur de se garer à 400 mètres de là au
collège,il y a de la place. Au lieu de
parterres ,non pas de fleurs tant c'est
minable à voir, on aurait pu gagner le
double de places. Enfin tout ce pavage,
ce marbre, ces pistes cyclables inutiles
tout cela a coûté des millions d'euros
en trop que les nazairiens vont devoir payer au fil des années.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter