Saint Nazaire Infos

STX : Une seule offre de reprise, et peut-être Ficantieri

Selon BFM, le tribunal de Séoul n’a reçu qu’une seule offre, de reprise dans le dossier STX
Image d'archives
Image d'archives

Le juge a indiqué que les candidats avaient jusqu’au mardi 27 décembre pour déposer leurs offres. La justice coréenne annoncera le 3 janvier prochain si elle retient cette offre. En cas de rejet possible, si le prix est jugé trop bas, un nouvel appel d’offre sera lancé.

A l'origine, quatre possibles acheteurs avaient manifesté leur intérêt pour la reprise de tout ou partie de STX Offshore & Shipbuilding Co Ltd, le groupe sud-coréen en redressement judiciaire propriétaire à 66% des chantiers de Saint-Nazaire.

De son côté Mer Marine croit savoir que la seule offre en question viendrait de Ficantieri.

On voit ici, ce que l’on savait depuis longtemps, que la justice coréenne est seule à prendre la décision de la reprise de STX. Si l’État français veut garder la main, il n’a pas d’autre solution que d’envisager la nationalisation de la filiale française. Mais est-ce toujours possible ?

27/12/2016 | 3 commentaires
Article précédent : « STX : Laurianne Deniaud prône la vigilance et la défense des intérêts locaux et nationaux. »
Article suivant : « STX : Enfumage ou brume de mer ? »

Vos commentaires

#1 - Le 28 décembre 2016 à 10h24 par Jean Claude Blanchard, Saint-nazaire
Rappel de la position du #FN Nazairien dès 2013 :
Ferme dans sa politique d’indépendance nationale, le FN refuse que nos industries stratégiques, comme les chantiers navals de Saint-Nazaire, retombent entre des mains étrangères. Et nous nous interrogeons désormais sur la participation de l’État dans le futur actionnariat des Chantiers. Aujourd’hui, l’État est actionnaire à 33 %. Il doit devenir majoritaire, à 51 %. C’est-à-dire qu’il faudra une nationalisation partielle. Depuis 2013, le FN avait prédit cette crise, et sa solution.
#2 - Le 28 décembre 2016 à 14h45 par endoxa, Saint-nazaire
Où sont nos élus ?

M. le Maire "de la circulation, des parkings payant-plus payant et des incantations, des conférences de l'emploi", notre députée "si (r)visible", notre sénateur "de toutes les belles déclarations"...

Pas un mot !

A force de déclarations fortes, de délégations (bien visibles) à l'Elysée, de questions (bien relayées dans la presse) à l'Assemblée, on nous promettait une offre "française", "travailler" avec ses principaux clients, pour contrer la prise de contrôle de nos chantiers... par son principal concurrent.

Je parlais de "cynisme" à l'époque.

C'est avéré: pas un mot, pas une déclaration. Pensent ils qu'en cette période de fête l'emploi ne reste pas la principale préoccupation des nazairiens.

Terrifiant.
#3 - Le 30 décembre 2016 à 09h18 par prajot, Saint-nazaire
Mr Blanchard se réveille !!!!!!

Oui vous avez raison mais vous n'étiez pas le seul à le dire c'est le problème de votre parti de vouloir tout vous accaparer .

Mr Blanchard depuis que vous êtes installé comme tous les autres au poste de conseiller régional avec un salaire important ,on ne vous entend plus sur Saint-Nazaire ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter