Saint Nazaire Infos

STX : une intention de commande et du chantage selon FO

Selon FO Le directeur général de STX a demandé à rencontrer les organisations syndicales ce vendredi 13 décembre. Une intention de commande se préciserait, mais la commande serait conditionnée à un engagement écrit des syndicats. Chantage à la commande ou à l'emploi ?

«Au cours de cette rencontre, le directeur général nous a informés qu’une lettre d’intention de commande pourrait être signée dans les prochains jours. Par contre, il a déclaré que cette signature est conditionnée à ''l’engagement écrit des syndicats d’arriver dans un délai court à un accord de compétitivité''. Il a aussi précisé que ''ce ne sont plus les salaires qui sont en jeu mais les emplois ».
FO rappelle que le projet d’accord de « compétitivité », revenait à  « soit 10 jours de travail gratuit par an ».
La Direction a dénoncé mi-novembre les accords d’entreprise. Cette demade est reçue comme un chantage, indique le syndicat qui souligne « une attitude particulièrement irresponsable et démotivante pour les salariés ».

Alors chantage ? En tout cas une fois de plus on peut remarquer au moins une nouvelle "maladresse" de communication de la part de la direction.
 

13/12/2013 | 8 commentaires
Article suivant : « Dumping social : c'est Noël pour Sapin et les travailleurs du bâtiment mais pas pour les autres »

Vos commentaires

#1 - Le 13 décembre 2013 à 23h38 par UMPHilare
les salariés qu'est ce à dire ? Ce ne sont pas les ingénieurs ou les techniciens et agents de maitrise qui sont concernés par ce fameux plan!
#2 - Le 14 décembre 2013 à 15h32 par 1techSTX
@UMPHilare : vous êtes très mal renseignés... Tous les salariés sont concernés, les cadres comme les non cadres. C'est bien pour ça que la grande majorité du personnel a rejeté les termes de l'accord initialement proposé.
#3 - Le 15 décembre 2013 à 09h27 par revolt
UMPHilare, cessez de faire l'imbécile sarkozyste de service : les chantiers nazairiens veulent se débarrasser des ouvriers nazairiens, c'est tout!
#4 - Le 15 décembre 2013 à 23h16 par nali, Saint Nazaire
les chantiers doivent gagner en competitivité. tous ses concurrents ont fait des efforts salariaux ou sur des congés. les ouvriers ont 11 semaines de vacances par an, c'est impossible de gagner des commandes contre des chantiers qui offrent à leurs salariés 4 /5 semaines par an.
un peu de courage et pensez aux generations suivantes svp.
last chance !
#5 - Le 16 décembre 2013 à 08h43 par UMPHilare
1techSTX,
lorsqu'on lit la liste des primes et avantages supprimées, tel que transmis aux salariés, on a assez peu l'impression que les cadres ou même les techniciens sont concernées autant que les ouvriers, mais cela doit être une erreur d'interprétation ; même s'il y a effectivement des éléments qui concernent presque tout le monde la cible est l'ouvrier maison!
#6 - Le 16 décembre 2013 à 16h12 par UMPHilare
Nali,
on a le droit de dire n'importe quoi mais faut-il être capable de le soutenir! Non les ouvriers de la navale n'ont pas plus de congés que les autres salariés français ! quant à leurs jours de RTT, ils sont directement liés à la connerie des 35 h et d'ailleurs remis en cause dans la dénonciation des avantages me semble-t-il, et tés loin de représenter 6 semaines§ Mais les ouvriers de toute façon ne représentent qu'1/4 des rémunérations versées par STX à son personnel
#7 - Le 16 décembre 2013 à 19h09 par 1techSTX
@UMPHilare : effectivement, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne mais vous mélangez deux affaires. D'un côté il y a l'accord rejeté avant l'été(baisse du taux horaire, travail jusqu'à 48h00 par semaine rémunéré sur une base de 35h00, annuelisation. Ce sont les grandes lignes) et de l'autre la dénonciation des accords des 35h00 (primes en tout genre entre autre).
Et s'il vous plaît, arrêtez de mettre les ouvriers d'un côté, les cadres et les atam de l'autre. Nous sommes tous dans la même galère. La preuve, STX Solutions qui n'a ni primes ni ouvriers dans ses effectifs a également rejeté l'accord de compétitivité sur ces mêmes bases. Comme quoi ça ne tient nullement au statut du salarié !
@Nali : que de raccourcis... Entendez nous bien, nous ne contestons pas le fait de perdre des jours de congés, nous contestons le fait d'être payés 35h00 pour 39h00 de travail, ce qui revient à nous baisser notre taux horaire. C'est si compliqué à comprendre ? Et concernant nos concurrents, si vous avez des billes sur le taux horaire des italiens et des allemands, nous sommes preneurs pour comparer !
#8 - Le 17 décembre 2013 à 10h04 par UMPHilare
1techStx,
selon le tableau de bord social à la date du 30 juin 2013, le nombre d'heures de chômage entre aout et décembre était prévu ainsi : Pour 835 ouvriers 41922 heures, pour 753 ATAM; 9957 heures et pour 439 cadres, 804 heures. Il y en a qui sont dans un panier plus large semble-t-il ? par contre, c'est vrai la galère s'arrêtera quand il n'y aura plus de rameurs!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter