Saint Nazaire Infos

STX : le fleuve est long, et pas si tranquille

Viking souhaite amener des touristes jusqu'à Paris dans des paquebots de croisière fluviale de 135 m. La réglementation l'interdit, elle sera modifiée pour favoriser une « commande potentielle » pour STX.

« Des paquebots de croisière de 135 mètres vont être autorisés à naviguer sur la Seine jusqu'à Paris », a annoncé mercredi le ministère des transports, afin de faciliter une commande potentielle de cinq navires pour les chantiers navals STX de Saint-Nazaire par l'armateur Viking River Cruises.
« Cette commande potentielle, qui était bloquée par des freins réglementaires, si elle est confirmée, apportera de l'emploi pour plus de 250 personnes pendant 3 ans », a souligné le ministre dans un communiqué.
« Par ailleurs, ce projet va accroître l'attractivité de l'axe Seine, du Havre jusqu'à Paris, pour le tourisme fluvial. C'est une avancée concrète pour le développement industriel et économique »,
La circulation est interdite aux navires de 125 mètres et le stationnement à ceux de 110 mètres sur la Seine. La réglementation sera modifiée pour permettre le passage et l'amarrage de navires jusqu'à 135 mètres et devrait s'appliquer dès 2014.
L'armateur devra équiper ses navires pour assurer la sécurité lors du demi-tour et financer le déplacement de pontons pour permettre la manœuvre.
 

Tambours et trompettes

Mais cette commande est encore un projet. Les contrats industriels se préparent dans la discrétion, les études sont longues, les négociations passent par des étapes fragiles. Viking et STX n'ont pas fait part d'un accord. Par respect pour ces deux entreprises et leurs sous-traitants et notamment pour les  salariés des chantiers, on peut se demander si cette annonce ministérielle n'est pas prématurée sinon intempestive. Si elle est seulement « indiscrète » ou « impolie »  c'est un moindre mal. Tant qu'une commande n'est pas confirmée, elle reste un rêve. Souhaitons que celui-ci se réalise malgré ce que l'on peut définir avec modération comme des maladresses de communication.
 

Auteur : LY | 05/06/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Hepdalé une laverie solidaire s’implante à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Des personnels épuisés à la cité sanitaire »

Vos commentaires

#1 - Le 06 juin 2013 à 15h19 par UMPHilare
Depuis Sarkozy et la signature des rafales brésiliens la capacité de nuire des hommes politiques est bien connue; Mais qu'ils se taisent ! Plusieurs dizaines de personnes étaient au courant sur SN et l'ont fermé ; ils sauront se souvenir du nom d'un ministre trop bavard, un de plus!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter