Saint Nazaire Infos

STX : Le coup de Jarnaillac pour la commande de la SNCM

Ce mercredi Jean-Marc Jarnaillac Pdg de Transdev, actionnaire de la SNCM a indiqué qu'il est prêt à vendre ses parts refusant de s'enfoncer à cause de la compagnie maritime dont il brosse un tableau catastrophique.

Les élections passées, les difficiles questions posées par la SNCM reviennent sur le devant de la scène, l'Etat et Véolia actionnaires respectifs sont face-à- face
Il y a quelques jours la CDC évoquait le refus de participer au remboursement des subventions considérées comme illégales par Bruxelles, aujourd'hui Trandev confirme son intention de retrait.
Jean-Marc Jarnaillac, a pris ce matin le taureau par les cornes en annonçant clairement que Transdev (filiale de la Caisse des Dépôts (CDC) et de Veolia Environnement, a passé l'an dernier une dépréciation de 107 millions d'euros à cause de la SNCM) en avait asssez de payer pour  la compagnie maritime, en des termes très durs.
« Transdev n'a pas les moyens de financer le fonctionnement courant d'une compagnie qui depuis 2001, hors éléments exceptionnels, a perdu 220 millions d'euros et qui a eu une seule année bénéficiaire sur treize » a indiqué M. Janaillac et de un.

«Nous n'avons pas non plus les moyens de financer son développement basé sur un Plan à long terme auquel nous ne croyons pas » a déclaré ce matin  Jean-Marc Jarnaillac, et de deux.(voir à ce sujet Véolia et la croisière infernale)

 

Et la commande des ferries ?

La compagnie maritime, dont l'Etat détient 25% du capital, a signé le mois dernier une lettre d'intention pour quatre navires avec STX mais le dirigeant remarque « le financement n'est toujours pas assuré  et la facture est passée "de 140 millions dans le PLT à 172 millions d'euros par unité » et de trois.
D'autre part pour lui, le plan de la SNCM « repose sur des hypothèses de croissance très optimistes du trafic » et il n'est pas certain de « l'efficacité du pacte social navigant et sédentaire ». Rappelons que le plan prévoit une suppression de 500 postes (sur 2600).

Le pdg a indiqué qu'il est prêt à céder la participation de TRANSDEV. La SNCM est au bord du gouffre. Son actionnaire principal aura-t-il la patience d'attendre un hypothétique acquéreur ? Après de tels propos on peut en douter.



 

Auteur : LY | 09/04/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « STX : Les limites des grands bateaux sont celles des ports »
Article suivant : « STX Corée : Mandat d’arrêt contre Kang Duk-soo »

Vos commentaires

#1 - Le 09 avril 2014 à 17h20 par ymocca
je pense qu'un euro symbolique serait un bon prix , de la part d'un investisseur privé qui a tout fait pour déprécier sa société ...
bye bye Veolia , et vive le service public pour le service au public ...
#2 - Le 15 avril 2014 à 09h14 par gouevy, Nanterre
Bonjour,

Félicitation pour cette commande.

Cordialement,

Frédéric GOUEVY

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter