Saint Nazaire Infos

STX : La justice sud-coréenne repousse la décision

Le juge sud-coréen ne peut prendre une décision, car le cabinet chargé de la vente n’a pas encore déposé au tribunal son avis sur le dossier, pour qu’il soit validé.

On voit ici que la justice coréenne a décidé de prendre son temps. Quelques médias ont annoncé que le constructeur naval italien Fincantieri était le seul industriel en lice pour la reprise des chantiers français.

Selon l’AFP STX Offshore & Shipbuilding est sous le contrôle de ses créanciers depuis 2013, dont la banque publique Korea Development Bank. Ceux-ci ont lâché plus de 4.000 milliards de wons pour l'aider à faire face à ses échéances (3,2 milliards d'euros).

Mais cela n'a pas suffi à remettre l'entreprise à flot et son endettement total atteignait 7.300 milliards de wons en juin.

03/01/2017 | 0 commentaire
Article précédent : « PCF 44 : « La navale française n’est pas à vendre » »
Article suivant : « STX : Laurianne Deniaud prône la vigilance et la défense des intérêts locaux et nationaux. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter