Saint Nazaire Infos

STX : La CFDT réagit à l'annonce du directeur général de dénoncer les accords

La CFDT a distribué des tracts dès vendredi à la suite du CE où la direction a fait connaître sa décision de dénoncer les accords existants.

Tract distribué par la CFDT :

"Compétitivité : Dénonciation des accords... Un statut social à reconstruire !
Après l'échec de la négociation sur la compétitivité, notre Directeur Général vient de nous annoncer en CE ce matin qu'il a pris la décision de dénoncer les accords existants, après les élections professionnelles.
Quels accords ?
Sans en donner la liste pour l'instant, il a déclaré que "cela concernait les points abordés lors de la négociation, voire plus large encore". Il ne faut pas être devin pour comprendre que c'est l'accord ARTP et ses avenants qui sont principalement visés.
Des accords qui sont le fruit du travail et de l'engagement de la CFDT durant toutes ces années et nous ne pouvons que regretter leur dénonciation.
C'est donc un retour programmé, sauf nouvelles discussions et nouveaux accords entretemps, à la Convention Collective et au Code du Travail dans 15 mois.
Donc plus de jours d'ARTP, plus d'ITDR, l'application de la modulation de 0 à 48 heures, etc..
Quelles conséquences ?
Peut-on encore dire que « la lutte a payé ? La CGT peut aujourd'hui se satisfaire de voir mettre à bas  des accords qu'elle a toujours rejetés, voire violemment combattus pour certains (tout en les défendant maintenant !) ..
Quant à FO, leur pronostic sur "la direction n'osera jamais, pas avec l'Oasis3" se trouve plus que contredit. Ce fut un pari dangereux dans lequel se sont laissé entraîner de nombreux salariés !

Reconstruire ?

Ceci dit, la CFDT a aussi sa part de responsabilité puisque nous ne sommes pas parvenus à un accord qui aurait pu empêcher cette dénonciation. Nous regrettons que la mobilisation, le rapport de force, n'aient pas servi à faire plus avancer nos propositions sur le "travailler mieux" plutôt que sur le "travailler plus".
Que la direction n'ait pas entendu notre proposition "d'investir" dans notre entreprise plutôt que "de donner" !
Alors maintenant, notre "statut social", auquel chaque salarié est attaché, est à reconstruire ! Mais sur quelle base et surtout avec qui ?

Car pour reconstruire, il faut retourner à la table des négociations mais surtout il faut, à l'issue de celles-ci, prendre position. Si un compromis acceptable se dégage entre les deux parties il faudra s'engager, apposer sa signature en bas d'un texte "même si le verre n'est pas complètement plein"

Qui voudra le faire ? Qui choisirez-vous pour le faire ?
Ce sera à vous de décider lors des prochaines élections professionnelles du 17 octobre ! "

Section CFDT : cfdt.navale.saintnazaire@gmail.com


 

30/09/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « STX : FO dénonce des “choix destructeurs” »
Article suivant : « Néopolia change de président »

Vos commentaires

#1 - Le 03 octobre 2013 à 14h56 par gege
Je trouve déplorable que dans de telles circonstances (chômage), alors que de la main d'œuvre étrangère travail encore sur le site, vous ne trouvez qu'une seule chose à faire, c'est critiqué les décisions des autres,


Je vois aussi que c'est plus facile pour vous de parler du 17 octobre 2013 que de parler des vrais problèmes au chantier.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter