Saint Nazaire Infos

STX : L'espoir se dessine pour la commande de quatre navires pour CMN-SNCM

L'Assemblée de Corse doit se prononcer sur l'attribution de la délégation de service public le 6 septembre pour le consortium CMN-SNCM. Dans ce cas STX pourrait construire quatre navires pour un montant total de 560 millions d'euros.
photo sncm
photo sncm

Le président du Conseil exécutif de Corse, l'Office des transports de la Corse (OTC) et le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, (point presse hier) : tout permet de penser que les élus de l'Assemblée de Corse se prononceront pour l'offre du sortant, constitué de la CMN et de la SNCM. Celui-ci devra assurer le transport des passagers et du fret entre Marseille et cinq ports corses à partir du 1 er janvier 2014 et pour une durée de dix ans.
Corsica Ferries n'a pas modifié son offre. Le consortium, seul en piste a fait sérieusement . Un effort possible du fait du plan industriel défini par Marc Dufour, le président de la SNCM, avec l'aval de ses deux actionnaires, qui prévoit l'entrée dans sa flotte de quatre nouveaux navires mixtes (fret-passagers) entre 2016 et 2018, lesquels réduiront sensiblement les coûts d'exploitation de la compagnie.
 

Les quatre navires économes

Selon les informations du journal Les Échos, « ces navires de 180 mètres de long propulsés par des moteurs au gaz et pouvant transporter 1 300 passagers couchés (contre 800 actuellement), plus du fret permettraient d'économiser jusqu'à 30 % d'énergie. Ils pourraient être construits par les chantiers STX de Saint-Nazaire pour un prix unitaire de 140 millions d'euros ». Mais Veolia, actionnaire majoritairen ne veut plus  dans la compagnie maritime. Mais l'engagement est ferme dans l'article 16 du projet de convention, pour la mise en service de ces quatre nouveaux navires, qui figurent dans les comptes d'exploitation. « Pour garantir la Collectivité en cas de retard, un mécanisme de reversement des pénalités de retard du chantier naval au profit de l'OTC est par ailleurs prévu » indique le journal économique. « Si la société prend des engagements, c'est pour les respecter », a déclaré hier Frédéric Cuvillier, comme pour rassurer les élus corses quant au soutien de l'État.

Source Les échos

 

29/08/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « STX : La DSP accordée à la SNCM pourrait être attaquée par Corsica Ferries »
Article suivant : « Mise en liquidation des chantiers Baudet »

Vos commentaires

#1 - Le 30 août 2013 à 08h30 par UMPHilare
Attendons "mer et marine" pour comprendre le contenu et les conditions de cette bienvenue mais encore incertaine commande; Néanmoins on peut remarquer qu'il s'agirait d'une commande sous pression des autorités publiques! L'important pour la pérennité de nos chantiers dans tous domaines est d'obtenir et de renouveler des" vraies" commandes.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter