Saint Nazaire Infos

STX : FO tiendra toute sa place dans les négociations

Aux dernières élections professionnelles FO a gagné ses galons de représentation : avec 19 % au total et 30 % au premier collège, elle compte bien faire savoir qu'il faudra compter avec sa voix lors des négociations.

Le « syndicat pas représentatif » c'est fini pour FO à STX, Saint-Nazaire. Le syndicat tenait à marquer cette avancée importante autour d'un pot cette semaine.
Les présents indiquent que les résultats des élections sont le fruits de  positions claires auprès des salariés « on a posé les vraies questions ». « La direction nous a appris que les Coréens de STX et la KDB viennent la semaine prochaine pour faire un état des lieux. On insiste sur le rôle de l'État qui doit venir comme actionnaire majoritaire, STX ne nous sert à rien comme actionnaire. Rapellons qu' il nous a mis en concurrence avec la Finlande au sein de son propre groupe pour Oasis ». « Dénoncer les accords d'entreprise c'est prendre un risque majeur pour la direction » rappellent les syndicalistes, « ce n'est pas le moyen de motiver les salariés alors qu'on va passer deux ans sans augmentation de salaires, et qu'on ne voit pas de perspective de commande immédiate». Si les ouvriers auront du travail en janvier, les techniciens vont à nouveau connaître le chômage partiel.
Pour le syndicat, il faut d'abord aligner les délais de discussions des usages et des accords pour discuter, c'est un préalable.
Si 15 mois après la dénonciation des accords, la négociation n'a pas permis de trouver un accord, « on reviendra au code du travail ».
FO est déterminée, elle rappelle le savoir-faire des chantiers, la qualification de ses ouvriers, rouve anormal que les soudeurs sont au chômage, payés par des aides de l'État quand ce sont des Polonais payés quelques euros de l'heure qui viennent pour faire le travail sur le grand portique par exemple. « On n'a rien contre les travailleurs étrangers, mais ils ne cotisent pas ici, nous voulons que les conventions collectives soient appliquées sur le site ». Et de rappeler les contrats de sous-traitance en cascades, alors que « nous serions plus favorables à de grands sous-traitants de rang 1, surtout que nous avons les moyens de la formation ».
Quelle mobilisation des salariés dans les semaines à venir ? « Pour l'instant nous n'avons pas assez d'informations, nous devons regarder quelle est la part de modification dans chaque accord ».



 

Auteur : LY | 30/11/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Cité sanitaire après un an d’exercice un bilan mitigé »
Article suivant : « Deux jeunes en service civique pour faire FACE à la précarité énergétique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter