Saint Nazaire Infos

STX : FO menace de dénoncer l'accord de compétitivité

Les syndiqué(e)s FO se sont réunis le vendredi 31 Janvier afin d’examiner la situation après la signature de l’accord « Pacte social pour la compétitivité » par la CFDT et la CFE-CGC.

« FO dénoncera l'accord de compétitivité le 6 Février 2014 si la Direction n’accepte pas nos 3 demandes » annonce le syndicat.
qui explique dans un communiqué les syndiqué(e)s « ont examiné en détail le contenu de cet accord. Ils ont aussi entendu les déclarations de la Direction réaffirmant, à nouveau au cours du CE du Jeudi 30 Janvier, que cet accord est "nécessaire" pour que les actionnaires (l’Etat à 33% et le groupe coréen STX à 66%) donnent leur aval à la signature de la commande MSC (2 gros paquebots fermes et 2 en option).


Sur le contenu de l’accord
Les syndiqué(e)s FO constatent que la Direction n’a pas su (ou pas voulu ?) prendre en compte sérieusement les contre-propositions réalistes de FO pour aboutir à un compromis acceptable, notamment :
Le « gel » des jours ARTP avec une date butoir, de restitution aux salariés de ces jours ARTP, limitée à 3 ans maximum (au lieu des 6 ans proposé dans l’accord).
Pour l’ITDR, le retour aux mesures de l’accord ARTP de 1999, à savoir : 6 mois dans un régime horaire et versement de l’ITDR pendant 12 mois (au lieu de 12 mois dans un régime horaire pour bénéficier l’ITDR pendant 6 mois seulement inscrit dans le projet d’accord).
L’abandon de l’annualisation du temps de travail dont les conséquences néfastes pour la vie de famille et sociale, mais aussi pour le pouvoir d’achat des salariés seraient insupportables.

Sur l’importance de la commande MSC
Les syndiqué(e)s FO sont, bien évidemment, conscients que la commande MSC est cruciale pour l’avenir de nos emplois et de l’entreprise.
Comme l’ensemble des salariés, ils considèrent qu’il serait désastreux que les actionnaires ne prennent pas leurs responsabilités en autorisant le Directeur Général à signer cette commande !
Au lieu de demander des efforts trop importants aux salariés, les actionnaires, en particulier l’Etat, devraient exiger des banques la réduction de leurs coûts financiers élevés pour faciliter le financement des commandes. En effet, ces banques ont été largement aidées financièrement par l’Etat ces dernières années !
C’est pourquoi, FO s’adresse solennellement à eux, et plus particulièrement à l’Etat (actionnaire à 33%), et au gouvernement pour que la commande MSC soit validée au Conseil d’Administration du 5 Février prochain.
A l’approche des élections municipales, le gouvernement serait bien inspiré de prendre une telle décision !
Si tel n’était pas le cas, FO n’hésiterait pas à faire connaître la position de l’Etat, donc du gouvernement, et, de plus, souligner le silence assourdissant des élus locaux sur cette négociation sociale !

Sur le droit d’opposition à cet accord
Les syndiqué(e)s FO ont également examiné et mesuré l’utilisation du "droit d’opposition" à l’accord qui vient d’être signé.
Considérant que cette décision est grave, et qu’il reste encore quelques jours d’ici le Conseil d’Administration, les syndiqué(e)s FO ont décidé et donné mandat, à l’unanimité, au bureau de leur section pour :

Premièrement : Rencontrer le Directeur Général pour lui demander de satisfaire pleinement nos 3 ultimes demandes suivantes :
- le "gel" des jours ARTP avec une date butoir, de restitution aux salariés de ces jours ARTP, limitée à 3 ans maximum (au lieu des 6 ans proposés dans l’accord).
- pour l’ITDR, le retour aux mesures de l’accord ARTP de 1999, à savoir : 6 mois dans un régime horaire et versement de l’ITDR pendant 12 mois.
- l’abandon de l’annualisation du temps de travail.

Deuxièmement : De mandater le bureau de la section FO pour déposer le "droit d’opposition" dès le 6 Février 2014 si la Direction ne donne pas pleinement satisfaction à nos 3 demandes.

Troisièmement : Avec l’appui de toutes nos instances syndicales, y compris nationales, demander au gouvernement de tout faire pour que le Conseil d’Administration valide la commande MSC.»


 

31/01/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « STX : Réouverture des négociations annuelles obligatoires »
Article suivant : « STX : CFDT et CFE-CGC signent l'accord de compétitivité »

Vos commentaires

#1 - Le 31 janvier 2014 à 19h50 par Révolté, Saint-nazaire
Couillus les gars de FO, bravo...
Il aurait fallu demander aussi, la priorité locale ou nationale sur les emplois intérimaires.
le gros patronnât va encore faire venir des salariés mal payés et exploités pour faire baisser nos salaires.
#2 - Le 01 février 2014 à 11h02 par farfadetbzh
ça fais plaisir qu'il est au moin un syndicat qui denonce les banques qui se gavent sur notre dos et qui profite de la crise ,qu'il on crée pour s'en mettre plein les poches. ça n'est pas au employé de payer les pots cassés. et les actionnairs préfaire laisser partir le travail? il faut que la mariée soit belle au cas il voudrait vendre le chantier , pas assez de profit pour les futur acheteurs?
#3 - Le 03 février 2014 à 19h54 par Comprendpas
Question,
Comment peut on demander à l'etat ruiné de payer pour les avantages supérieurs aux conventions collectives de quelques uns ?
C'est ça la solidarité nationale prônée par FO et la CGT ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter