Saint Nazaire Infos

STX : Double cérémonie des pièces pour l' A34

Ce vendredi matin l'annonce de la commande d’Oasis 4 par RCCL a un peu éclipsé la traditionnelle cérémonie de la mise sur cale de l'Oasis 3 on retiendra cependant un office double, à l'américaine et à la française.
le pilote du grand portique avait consigne de
le pilote du grand portique avait consigne de

STX et RCCL faisaient tout en double ce matin : le plus grand portique jamais installé commençait par une impeccable manœuvre, la pose du premier élément de la coque du plus grand paquebot du monde.
Les deux entreprises avaient choisi d'annoncer la commande du bateau suivant, un peu comme des parents qui proclameraient la naissance de leur prochain enfant durant le festin de baptême du précédent, un peu curieux, mais les invités n'ont pas boudé leur plaisir. D'autant plus que la cérémonie des pièces a été doublée, pour que ce navire ait « deux fois plus de chance ».

Richard Fain président de RCCL l'a expliqué avec beaucoup d'humour : « nous n'avons pas réussi à nous mettre d'accord alors nous avons décidé d'en faire deux ! ». C'est vrai qu'avec la chance il ne faut pas prendre de risque...

À l'américaine

Le bloc est déposé par le grand portique
Le bloc est déposé par le grand portique

Les deux compagnies ont placé dans une boite 100 € et 100 € neufs (attention, très important, c'est dans la recette!), la boite a ensuite été logée dans une pièce de bois, sur laquelle le bloc 110 du navire est venu se poser doucement. 1000 t sont descendues sans bruit, sur leurs supports dans une ambiance de recueillement et une impression de sécurité totale pour les invités qui se tenaient « seulement à 5 m ! ».

À la française

Ceux qui mettent Saint-Nazaire en Bretagne diraient que l'Oasis comme le homard, a été cuisiné ce matin à l'américaine et à l'armoricaine.
Dans un tube chaque entreprise a déposé des pièces d'or, « trois louis d'or de l'époque Louis XV, pour STX », le tube a été ensuite soudé au fond de la coque, pour toujours. Enfin presque, puisque selon la tradition les pièces peuvent être récupérées, « mais pas avant 40 ans ».

« Our money back »

Richard Fain contrôle : la boite posée et le tube soudé
Richard Fain contrôle : la boite posée et le tube soudé

Quand le bateau sera mis à l'eau, les pièces de la boite seront récupérées et distribuées à l'équipage du premier voyage. Richard Fain s'amuse : « tous les centimes comptent, nous vous voulons récupérer nos sous ! ».

Retour à meilleure fortune

Un grand bateau tous les ans jusqu'à 2019, pas si mal si l'on se souvient des cauchemars d' il y a encore moins de deux ans, la dernière cérémonie des pièces datant d'octobre 2012, (MSC Préciosa) dans un désert de commandes.
Laurent Castaing a répondu aux questions de Media-Web : Que pense-il de l'accord de son concurrent allemand Meyer Werft avec le gouvernement finlandais pour reprendre le chantier de Turku annoncé cette semaine (celui contre qui STX France avait gagné le présent Oasis 3?) , « Nous n'avons pas d'éléments, nous ne savons pas où en sont les négociations ». A-t-il des informations sur la possible vente des chantiers de Saint-Nazaire par STX Corée ? « non, et ces nouvelles-là ne viendraient pas de nous ». Les ferries de la SNCM et les déclarations de Ségolène Royale à l'assemblée concernant leur possible financement ? « nous faisons notre travail, nous proposons, et ensuite, ce sont les clients qui décident » conclut-il avec sa réponse fétiche, dans un grand sourire.

 « Le retour à meilleure fortune » tant attendu pour STX semblait servi sur le buffet dressé ce matin pour l'occasion. Et tous ont apprécié de reprendre un beau morceau d'Oasis.

Auteur : LY | 09/05/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « STX : La CFDT espère un « élan durable » »
Article suivant : « STX : Meyer Werft et le gouvernement finlandais s'allient pour racheter Turku »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter