Saint Nazaire Infos

STX : des accords vont être dénoncés par la direction

Durant le premier comité d'établissement extraordinaire ce matin après les élections professionnelles. La direction a confirmé ses intentions.

Ce matin, la direction de STX a fait part aux syndicats, de sa volonté de dénoncer des accords d’entreprise. Cela concernerait notamment le temps de travail, le compte épargne temps, et la représentation syndicale. La forfaitisation des primes pourrait aussi être en discussion. Les syndicats répondront le 31 octobre.

24/10/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Saint-Nazaire Décision proche sur une possible cession des chantiers STX France »
Article suivant : « À la SNCM « l'Etat prend ses responsabilités » »

Vos commentaires

#1 - Le 01 novembre 2013 à 13h31 par Jean-Louis Garnier
L’actualité m’amène à rappeler ma contribution au bulletin municipal de janvier 2012 :
Les gens d'ici

Les gens d'ici, qu'ils soient venus d'ailleurs ou nés ici, ceux qui habitent et travaillent dans la zone d'emploi de notre ville, Saint-Nazaire, regardent, ahuris et bientôt en colère, l'entreprise qui fût l'âme de notre petit coin de France ne plus utiliser les services de certains des leurs alors qu'il n'y a pas si longtemps, patronat local, administration d'état et élus locaux vantaient les coréalisateurs, le regroupement des PME qui permettaient d'utiliser les compétences de leurs salariés , les gens d'ici.

N'étant pas plus bêtes que ceux qui leur donnent du travail, les gens d'ici n'y voient pas l'effet d'une malignité perverse d'un donneur d'ordre qui se bat pour survivre, mais les conséquences pratiques de textes européens, qu'ils ont rejetés, permettant l'attribution de marchés aux concurrents européens des PME employant les gens d'ici ; marchés exécutés par des ouvriers venus d'ailleurs aux conditions de cet ailleurs européen qui a eu le bon sens de conserver son zloty! On notera aussi que ces gens d'ailleurs et leurs employeurs étrangers ne paient pas d’impôts ni de cotisations ici et qu'ils y consomment peu.

On ne doit pas s'étonner alors qu'en l'absence de toute proposition des "élites" locales ou nationales pour modifier cette situation, convaincus d'être abandonnés par ceux qui sont censés les représenter, ils ne jouent plus selon les règles que ceux qui se croient leurs maîtres ont l'habitude de leur faire suivre !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter