Saint Nazaire Infos

STX : Débrayage contre l’accord de compétitivité

400 salariés des chantiers STX ont débrayé ce matin pour manifester contre l’accord de compétitivité. Ouvriers et cadres étaient réunis devant la porte 4 des chantiers à l’appel de la CGT et FO. La CFDT n’a pas participé à cette manifestation.
Débrayage aux chantiers STX
Débrayage aux chantiers STX

Lors de la 4e réunion tenue hier, la direction a réaffirmé sa volonté de traiter tous les sujets qui touchent au contenu social explique la CGT. Selon le syndicat la direction aurait déclaré : « que l’on vivait au-dessus de nos moyens, qu’il fallait prouver aux banques qu’on devait être capable d’être viable économiquement afin de trouver des financements pour obtenir des commandes. »

Pour Joël Cadoret, les patrons veulent faire du social « la variable d’ ajustement en développant la flexibilité. » La direction voudrait faire baisser les coûts des régimes de prévoyance et de santé à 50 % pour l’employeur et le salarié contre 60 % et 40 % actuellement. Elle pourrait également réduire la couverture de remboursement sur les postes d’actes dentaires, d’orthodontie, et d’optique, « la CGT s’y oppose fermement » souligne Joël Cadoret.

Les deux syndicats FO et CGT se sont réunis pour lancer une pétition afin de s’opposer à la régression sociale.

Une prochaine réunion se tiendra avec la direction mercredi 22  mai, les syndicats réfléchissent à déposer la pétition sur le bureau de la direction ou à débrayer à nouveau.
 

Auteur : JBR | 16/05/2013 | 2 commentaires
Article précédent : « STX : Les sous-traitants finlandais suivent l'Oasis »
Article suivant : « STX Corée : grosse injection de cash »

Vos commentaires

#1 - Le 16 mai 2013 à 14h28 par Jean-Louis Garnier
Quelle est la stratégie de la direction, car je n'imagine même pas qu'elle n'en ait pas ? Quel avenir pour les ouvriers ?
Les chantiers peuvent-ils raisonnablement être une boite sans ouvriers ? Quel est leur savoir faire dans autre chose que la naval ? Leur restent-ils d'ailleurs un savoir faire dans ce domaine (je ne parle pas des soudeurs et charpentiers)?
#2 - Le 18 mai 2013 à 11h06 par GUILLARD France, Saint-nazaire Ouest
Se qui me désole le plus est que des ouvriers étrangers viennent apprendre "notre savoir faire", et quitte le "navire" uqand ils ont "gagné" assez d'argent et de connaissances.

Nous avons un savoir faire, gardons le précieusement, nous garderons nos entreprises.

ça n'est pas du 'racisme" comme certains esprits mal placés le dirons, mais une bonne vision de l'avenir pour les générations futures.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter