Saint Nazaire Infos

STX : de nouveaux jours de chômage partiel en perspective, faute de commandes

Les salariés de STX France, dernier grand chantier naval français, sont menacés de nouvelles mesures de chômage partiel d'ici à la fin de l'année, avec l'annonce jeudi par la direction de 14.000 jours de "sous-charge" ces trois prochains mois faute de nouvelles commandes.

Au cours des deux précédents trimestres, 44.172 jours de sous-charge se sont soldés par 21.522 jours de chômage partiel pour les 2.100 salariés du site.

Le ratio a pu être maintenu légèrement en deçà des 50% grâce à d'importantes mesures de redéploiement des salariés entre les secteurs ou les filiales de STX en fonction de leurs charges de travail respectives.

En grande difficulté depuis 2008, les anciens Chantiers de l'Atlantique, basés à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et spécialisés dans la construction de navires de grand gabarit, tournent au ralenti et n'ont enregistré aucune nouvelle commande depuis plus d'un an.

Le plan de charge de STX France avait subi un nouveau coup dur début avril avec l'annulation de deux projets de commandes de navires de croisière pour l'opérateur Viking River Cruises.

STX France est détenu à 66,6% par STX Europe (filiale du sud-coréen STX Shipbuilding) et à 33,3% par l'Etat français. Le chantier fait également travailler des sous-traitants à raison de quelque 4.000 salariés.

Auteur : AFP | 25/10/2012 | 4 commentaires
Article précédent : « Inscription sur les listes électorales »
Article suivant : « Attention aux fortes vagues et aux inondations »

Vos commentaires

#1 - Le 25 octobre 2012 à 22h57 par AilesdroitesUMP
Que fait le gouvernement ?
Rien !
#2 - Le 26 octobre 2012 à 13h43 par .nelson
Concernant la situation de STX, il apparaît évident qu'elle résulte du manque d’intérêt du gouvernement précédent pour cette partie de notre industrie.
En effet nous avons perdu les commandes de deux paquebots par manque de garanties de l'état. Si Mme Lagarde alors ministre des finances avait bouclé le dossier son successeur François Baroin n'a plus été à la hauteur de la gestion d'un tel challenge.Il est nécessaire d'avoir une solution qui joindrait STX et la DCNS à la manière de pratiquer du gouvernement italien.
#3 - Le 27 octobre 2012 à 09h25 par Jean-Louis Garnier
.nelson,
Vous avez tout faux comme d'habitude et il faut vous répéter toujours les mêmes choses ; le gouvernement précédent c'est un BPC français avec le plan de relance, la commande russe en cours d’exécution et le lancement du bateau libyen repris par MSC.
Le gouvernement actuel ? de l'agitation montebournesque peut être §
#4 - Le 27 octobre 2012 à 16h26 par Segrais, Saint-nazaire
Redisons-le, le soutien indéfectible de Nelson au socialisme lui inspire sur ce blog des commentaires systématiquement marqués par l'idéologie et ne prenant jamais en compte le principe de réalité.
On pourra dire tout ce qu'on voudra de Nicolas Sarkozy, mais quand on sait son investissement personnel pour les chantiers durant son mandat, dire que la situation de STX "résulte du manque d’intérêt du gouvernement précédent pour cette partie de notre industrie" est faire preuve d'une malhonnêteté intellectuelle manifeste.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter