Saint Nazaire Infos

STX : David Samzun soutient l’initiative de Christophe Clergeau

Le vice président et candidat à la présidence de la Région, Christophe Clergeau (PS) a proposé il y a quelques jours l'idée de constituer un consortium d'industriels français pour compléter l actionnariat de l'État dans le capital de STX lors de la vente de la branche Europe par le propriétaire majoritaire coréen. Le maire de Saint-Nazaire (PS) s'y déclare favorable dans un communiqué.
David Samzun
David Samzun

"STX vit une situation paradoxale dans laquelle cohabitent plan de charge exceptionnel, nouvelle filière industrielle en  émergence et inquiétudes sur la stabilité de l’actionnariat. Depuis un an et l’annonce de la mise en vente par les  actionnaires coréens, aucun projet de reprise sérieux n’est venu garantir l’ancrage à Saint-Nazaire des emplois, des
compétences et des centres de décisions.
La priorité reste à mon sens de voir émerger un actionnariat solide, durable et porteur d’un véritable projet industriel. C’est  la condition d’un développement serein de cette entreprise d’envergure internationale.
Je sais Christophe Clergeau attaché à la mise en œuvre de ce type d’actionnariat seul susceptible de garantir l’avenir du  Chantier et je salue son initiative originale qui présente le dossier sous un angle nouveau. Sa démarche audacieuse  appelant de ses vœux l’émergence, en complément de l’actionnaire étatique, d’un consortium d’acteurs privés de
préférence français qui puisse jouer ce rôle d’actionnaire de référence est une vraie contribution politique qu’il porte ainsi  au débat.
En rappelant que le maintien de l’État au capital est essentiel pour assurer un rôle de vigie quant à l’évolution de la  stratégie d’investissement et de l’actionnariat, je serai comme lui disposé à accompagner cette démarche aux côtés de  l’engagement des industriels.
Nous avons su le faire en nous mobilisant aux côtés du chantier pour permettre la construction de Anemos, l’usine dédiée  aux énergies marines qui va être inaugurée dans quelques jours et dont il est attendu 200 créations d’emplois et une  diversification majeure des activités et du chiffre d’affaire du chantier. Nous saurons aussi le faire en mobilisant des fonds  contribuant au financement des infrastructures vitales pour l’avenir de la zone industrialo-portuaire.
Nous devons travailler ensemble, État, investisseurs privés et collectivités locales à l’émergence d’une solution qui  permettra au chantier et donc à l’ensemble de la filière d’assurer leur avenir, le développement des savoir-faire et des  emplois".
Communiqué de David Samzun
Maire de Saint-Nazaire
Président de la Carene

02/07/2015 | 2 commentaires
Article précédent : « EMR : Alstom inscrit 66 turbines pour éoliennes Haliade sur son Carnet qui seront fabriquées à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Mistral : Plus de 20 % à négocier pour rompre le contrat »

Vos commentaires

#1 - Le 02 juillet 2015 à 19h22 par Nelson., Saint Nazaire
Commençons par livrer les deux BPC à nos amis Russes. Ils nous aideront avec l'Iran à taper l'Arabie des Saouds et le Qatar. Nous armons nos futurs ennemis.
#2 - Le 05 juillet 2015 à 16h20 par Label Gauche, Saint-nazaire
Les Régionales approchent. C’est le moment de lancer des idées et d’être original. Enfin original, pas trop. Un candidat, M.Clergeau parle et un de ses soutiens M Samzun le soutient. Forcément.

STX est à vendre. Les acheteurs ne se précipitent pas. Selon M. Samzun, ils ont tort. STX a des commandes, et des engagements dans les EMR.
M. Clergeau, propose de suppléer à des acheteurs qu’il considère défaillants. Il appelle à la création d’un consortium industriel français, en association avec l’Etat, la Région et sans doute la Carène. M. Samzun dit son accord, sans un mot sur une consultation des salariés et de leurs organisations syndicales. Il faut le souligner.

Mais dans quel but ? Et n’est-ce pas cela qu’il importerait de définir d’abord et pour cela qu’il faut se donner des armes?
Est-ce pour continuer de n’être qu’un chantier d’attache pour des cohortes de travailleurs déplacés d’ailleurs ou/et chantier de simple montage d’éoliennes?

A Label Gauche nous pensons que la construction navale et les Energies marines renouvelables sont des enjeux d’avenir mais que cela doit être pour une société écologiquement rééquilibrée, alors que les mers sont aujourd’hui livrées à une pollution destructrice au nom du profit capitaliste. L’enjeu de fond est un enjeu d’imagination créatrice et pas seulement d’adaptation.
Un enjeu de recherche désintéressée, à long terme, et au-delà des cadres imposés par les tenants exploiteurs de la mer, seulement préoccupés de profit.

C’est ce qui doit être prioritaire et du ressort public.  
C’est pourquoi, à Label Gauche, nous revendiquons l’implantation à Saint-Nazaire, au nom de sa géographie et de son expérience, d’un véritable lieu de haute recherche, sur l’avenir des potentialités maritimes et marines. C’est à un tel lieu que devrait aller toutes les idées de combinaisons de financements publics. Sur lui que pourraient s’appuyer la navale et des entreprises centrées sur les besoins humains et non sur les intérêts capitalistes. Et soyons clairs, c’est d’un véritable Institut de recherche que Saint-Nazaire a besoin et non d’une sous-section de l’IRT (Institut de Recherche Technologique) Jules Verne basé à Bouguenais et qui se révèle n’être qu’un sous-traitant de l’aéronautique, de l’automobile et un peu de la navale, centré sur les matériaux composites.
Mrs Clergeau et Samzun ne pensent qu’à une solution financière, dont on voit tout de suite la fragilité, pour suppléer aux banques qui veulent se désengager de STX.
 
Nous pensons à Label Gauche que si M. Samzun a raison de souhaiter « l’ancrage à Saint-Nazaire des emplois, des compétences et des centres de décisions. », il continue de se tromper gravement sur les objectifs et les moyens. Lors des départementales, il s’était mis à l’ombre de M. Grosvalet. Pour les Régionales, il se met à l’ombre de M. Clergeau. Il serait bon que, plutôt que de se livrer à des arrières pensées purement politiques, soit menée avec les travailleurs, leurs organisations et la population de vraies réflexions, pour des propositions innovantes, économiquement et humainement pour Saint-Nazaire les nazairiens et au final notre bien commun, la terre entrée dans un processus toxique de dé-naturation.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter