Saint Nazaire Infos

Stade Nazairien 3 - Aizenay 1

Malgré une équipe incomplète et des joueurs à différents stades de préparation physique, le Stade Nazairien s'est imposé assez facilement 3 à 1 contre une formation d'Aizenay limitée techniquement et tactiquement.

Deux minutes ne se sont pas écoulées, que le Stade Nazairien mène déjà au score par un but de Roméro sur un service de William Courjal. Encouragés par cette réussite les locaux accentuent leur pression et se procurent de nombreuses occasions, notamment par Nicolas Robert et Joseph-Augustin. De son côté Aizenay procède par des réactions sporadiques qui ne mettent Ameline que rarement en danger. Dominés territorialement, les visiteurs subissent la pression et encaissent un second but sur coup-franc par Thomas Pédron qui profite d'une erreur du gardien Tenailleau. Intenables, les hommes du président Philippe Adam continuent leur cavalier seul et ajoutent un nouveau but par Roméro qui inscrit là un doublé sur un nouveau service de Courjal. A 3 à 0, on se dit que l'addition va être sévère pour les visiteurs. Or, il n'en est rien ! Les Nazairiens tombent un peu dans la facilité et ne se montrent plus aussi fringants. Aizenay tente de rares incursions par Burgaud et Kouch mais rien qui n'inquiète la défense locale ou Joseph-Augustin et Lys Mendy font bonne garde.

Un groupe réceptif

Au retour des vestiaires, les joueurs d'Anthony Martins continuent sur leur lancée et se créent de nombreuses occasions par Courjal, Roméro ou Lazare Gomis. Seules les maladresses des attaquants nazairiens empêchent le score d'évoluer. Les locaux qui se montrent très présents dans l'impact physique affichent cependant une certaine lassitude physique. Aizenay de son côté tente de réagir sous l'impulsion de Ponthoreau et Burgaud, mais le collectif local se montre intraitable. Seul, un corner mal négocié permet aux visiteurs de réduire le score par Burgaud. Finalement, le Stade Nazairien s'impose on ne peut plus logiquement 3 à 1. A l'issue de la rencontre, Cyrille Joly l'entraîneur vendéen reconnaissait sportivement la supériorité des Nazairiens : " C'est une défaite logique face à un adversaire de qualité qui possède un groupe intéressant avec un amalgame de jeunes et de joueurs expérimentés. En ce qui nous concerne, il reste beaucoup de travail à faire". Anthony Martins était pour sa part satisfait de l'état d'esprit affiché : " On ne sait pas vraiment où on en est. Nous avons eu une demi-heure de qualité avec de beaux mouvements. Ensuite, on a été un peu dans le dur avec des joueurs à des degrés de préparation différents. Mais ce que je retiens, c'est la solidarité au sein du groupe. Les joueurs sont réceptifs aux consignes. Aujourd'hui, mon travail est de mettre tous les joueurs au même niveau physique. J'ai un groupe équilibré avec des individualités qui savent travailler pour le collectif. Je le répète l'important c'est le groupe".
 

Auteur : YE | 11/09/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Résultats de football sur la Presqu'île. »
Article suivant : « Le recrutement officiel du Stade Nazairien est terminé »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter