Saint Nazaire Infos

SNCM : La France ''s'est soumise'' selon DLR 44

Le groupe Debout la République réagit aux dernières décision de Bruxelles concernant la SNCM.

"La commission de Bruxelles demande à la France de reprendre 440 millions d'euros d'aides versées à la SNCM.
220 millions sont actuellement déjà au tribunal (Cour européenne de justice).
220 millions viennent d'être mis sous le joug de la cour européenne de justice depuis jeudi dernier 21 novembre, même si cette dernière somme avait été jugé licite en 2008 par cette même commission, belle logique quand on sait qu'il y a des milliers d'emplois derrière.
Dans le pire des cas, cela va donner lieu à des amendes et/ou des astreintes journalières ! Le gouvernement socialiste conteste et s'étonne...
Mais la commission européenne applique tout simplement les articles 107 et 108 du traité de Lisbonne reprenant ceux du Traité de Nice, ces mêmes traités signés sous la présidence Chirac/Jospin, puis sous celle de Sarkozy avec la complicité des parlementaires Socialistes et Centristes. Cette interdiction des aides d’États par le droit européen repose sur le fait qu'une entreprise bénéficiant d'aides de son État sera avantagée par rapport à une entreprise étrangère qui n'en bénéficierait pas, c'est la fameuse directive Bolkeilstein (concurrence libre et non faussée). La France ne peut donc plus choisir d'aider ou de sauver telle ou telle entreprise sans accord de Bruxelles.
En ce qui concerne le projet de construction des 4 ferries pour la SNCM par les chantiers navals de Saint-Nazaire, nous devons malheureusement pour nos ouvriers (nos emplois) en passer aussi par ces traités (c'est le droit communautaire qui prime) obligeant les collectivités et entreprises publiques ou de délégation de service public à recourir à des appels d'offres européens qui favorise donc au sein d'une même Union Économique, une concurrence exacerbée entre salariés européens dû à des écarts de 1 à 10 entre les salaires, la protection sociale, etc, vive le dumping social intra-européen ; pour éviter cela, nous aurions du faire comme l'Angleterre, demander des clauses ou alors ne pas signer ces traités. Aussi, Debout La République avec Nicolas Dupont Aignan, proposera aux Français lors des élections européennes de 2014, de dénoncer tous ces traités européens existants mis en place par nos dirigeants de l'époque et qui aujourd'hui s'en offusquent, afin que notre pays redevienne un état souverain.
Pour la constructions des ferries aux chantiers navals de Saint-Nazaire, DLR 44 croise les doigts".
Communiqué de DLR 44

27/11/2013 | 3 commentaires
Article précédent : « Éoliennes : Saint-Nazaire marque des points »
Article suivant : « Zone de Brais Pedras : les entreprises se bougent contre la crise »

Vos commentaires

#1 - Le 28 novembre 2013 à 09h39 par Sevez, Marseille
A ma connaissance le traité de Lisbonne n'est pas promulgué parce que non promulgable. Pour pouvoir l'être il aurait fallu qu'il soit approuvé dans des termes identiques par tous les Etats membres. Or l'Irlande après son référendum négatif a négocié un texte différent de celui ratifié par les autres membres. Il semble donc, sauf erreur, que la France se soumet à ce traité parce qu'elle l'a ratifié (contre la volonté souveraine de son peuple puisque son Parlement a ratifé un texte refusé par référendum) mais que rien ne l'oblige à le faire.
#2 - Le 28 novembre 2013 à 17h02 par Tarsier
La France s'est soumise à l'UE et ses diktats, elle s'est soumise à la pensée unique, aux intérêts des puissants... Heureusement il reste des républicains debout qui refusent la soumission et le déclin ! Aux européennes de l'année prochaine, reprenons les commandes et reprenons espoir !
#3 - Le 30 novembre 2013 à 15h14 par Joëlle Liberté
Je pense qu'il faut aussi mettre en cause l'énorme responsabilité du syndicat SNCM (caisse noire !) qui a beaucoup oeuvré pour la destruction de cette entreprise, sur des arguments fallacieux d'un autre âge, et qui a largement profité des subventions européennes à son profit et au détriment de la SNCM et de ses salariés !!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter