Saint Nazaire Infos

SNAF : les confidences d'Arnaud Biguet

L'équipe première du SNAF arrive en DH avec l'objectif de se maintenir. Arnaud Biguet à la veille du match contre Challans a répondu à quelques questions concernant son équipe.

« On a trop parlé de nous » débute un brin ronchon, Arnaud Biguet  l'entraîneur de l'équipe première du SNAF.
Puis il s'anime : « notre résultat global est OK mais la première difficulté avec cette équipe n'est pas le jeu, c'est une équipe  assez joueuse ».
Il poursuit et regrette : « sur six matchs "on est passé à côté de deux », mais « globalement on n'a pas été ridicules ». Cependant « il nous manque deux points ».
Interrogé sur un recrutement pléthorique, c'est David Lesueur le directeur sportif qui recale le débat et donne la définition : « un recrutement c'est quand on va chercher des joueurs à l'extérieur ». Il poursuit , « non on n'a pas recruté trop de joueurs avec 4 ou 5 de niveau bien supérieur, qui viennent pour zéro, tout le monde les aurait pris ».
Mais s'il y a beaucoup de joueurs « intéressants »,  « il y a un collectif à reconstruire » selon l'entraîneur et  il semble bien que le principal souci de l'entraînaur se situe là. Des joueurs intéressants sont-ils  des joueurs intéressés ?
Arnaud Biguet reconnaît être parti avec un « groupe trop large » (28 joueurs) alors « qu'ils sont 18 en ce moment à l'entraînement ».
Pourquoi joue-t-il alors, le coach, puisqu'il a bien assez de joueurs ? « parce que mes dirigeants me poussent à jouer  ». Pour lui il n'y a pas de difficulté particulière à l'entraînenement à être entraîneur-joueur. Mais sur le terrain ? Il ne répond pas directement à la question. Il semble s'agacer de quelques ego et ironise sur les CV un peu « bidonnés » qui circulent de club en club avec des niveaux annoncés qui n'ont rien de réel, « ils oublient juste qu'on se téléphone ».

Oui, on parle de l'équipe première du SNAF. Récemment promue, elle intéresse les Nazairiens,  le coach reconnaît l'engouement du public. Difficile, de travailler sérieusement à l'abri des commentaires et de communiquer pour valoriser son équipe.

Le président Jérôme Ameline souhaite « une ville derrière son club », le SNAF a pris un bon départ  pour conduire  Saint-Nazaire  sur ce  chemin.

« On se bat » résume Arnaud Biguet...Les supporters  seront nombreux  ce samedi  soir face à Challans  à crier « Allez le SNAF !» ?


 

08/11/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Football : Le staff du SNAF fait un point à six mois »
Article suivant : « Les résultats de football des clubs de la Presqu'île »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter