Saint Nazaire Infos

SMCO sauvée

L’entreprise a trouvé un repreneur avant la fin des deux mois impartis. C’est la proposition du groupe ADF qui a été retenue.

Le tribunal de commerce de Saint-Nazaire a rendu sa décision mercredi après-midi : ADF devient le nouveau propriétaire de SMCO. En fait, deux offres ont été formulées mercredi matin,
ADF (qui se proposait déjà de reprendre SMCO en 2008) qui propose de reprendre 39 salariés.
Hervé Thermique (l’ancien propriétaire de SMCO : http://www.saintnazaire-infos.fr/smco-ducroc-ne-s-est-pas-assez-decarcasse-25-52-1282.html) proposant de reprendre une trentaine de personnes en interne et de reclasser les 41 autres en externe (chez STX, LLT, Eiffel, …)
Le tribunal a privilégié la proposition du groupe ADF, une décision qui n’est du goût de tous. Depuis l’annonce de la proposition de reprise d’ADF, une scission s’est créée dans l’entreprise entre les 39 salariés gardés et les autres. Une liste a en effet déjà été dressée. Les deux délégués syndicaux en ont gros sur la patate. « Nous nous sommes battus pour avoir le maximum de salariés repris et on nous a fait un petit dans le dos », dit Bernard Hauray de la CFDT. Pour lui et son collègue de la CGT, Christophe Le Floc’h, ce sont les chargés de clientèle qui ont été démarchés par ADF et qui ont choisi leur équipe… Une démarche jugée discriminatoire puisque ce sont essentiellement des postes d’encadrement et qu’aucun « de la navale n’en fait partie ».

La meilleure solution pour les salariés

Des propos qu’une partie des 39 salariés repris, présents dans la salle des Pas Perdus n’ont pas apprécié. Ils estiment avoir « plus d’avenir avec ADF qui est plus dans notre branche. Ce sont des postes équivalents qui nous sont proposés », explique l’un des ‘repris’. Un autre ajoute que c’est « le groupe Hervé qui nous a mis dans cette situation. Nous ne comprenons pas les délégués syndicaux qui sont contre une reprise avec 40 postes de gardés ».
C’est au tour des délégués syndicaux de s’offusquer. Meneurs des grévistes pendant ces dernières semaines, ils trouvent ça un peu fort qu’on les assimile à des partisans d’Hervé Thermique. « Ce n’est pas l’histoire d’être d’accord, c’est juste que c’est la meilleure solution pour les salariés », assène Christophe Le Floc’h. à l’extérieur du tribunal, des salariés non repris approuvent, tous auraient bien aimé continuer à travailler. Le délégué syndical conclut en ajoutant que ce qui a manqué à SMCO c’est « un patron qui tape du poing sur la table. Ce sont les cadres qui ont mené l’entreprise à sa perte. Là on prend les mêmes et on recommence… »
 

Auteur : AP | 29/02/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Journée de grève à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : expulsion de la ferme de Bellevue »

Vos commentaires

#1 - Le 01 mars 2012 à 08h18 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
c'est une demi bonne nouvelle, c'est sur.
ou une demi mauvaise nouvelle, ca dépend comment on voit les choses

je ne connaissais pas ce groupe (http://www.groupeadf.com) qui semble tenir la route

maintenant, qu'est ce qui est préférable ? en garder la moitié et reclasser l'autre moitié (chance a eux tout de meme) dans d'autres entreprises voisines (si ca se passe comme ca) ? ou bien fermer définitivement et mettre au chomage 80 bonhommes ?

espérons que les syndicats ne vont pas tout foutre en l'air.
comme ce qui s'est passé pour SeaFrance ... regardez où ils en sont arrivés.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter