Saint Nazaire Infos

Sarkozy lance l’éolien offshore

Un accord franco-russe sur la construction de quatre BPC, dont deux à Saint-Nazaire a été signé ce matin aux chantiers STX. Nicolas Sarkozy a profité de sa visite pour annoncer le lancement d’un appel d’offres pour la construction d’éoliennes en mer, notamment sur un site au large du Croisic.
L'accord signé aujourd'hui par Alain Juppé, ministre de la Défense, et Igor Setchine, vice-premier ministre russe, porte sur la construction de deux BPC en France et deux en Russie.
L'accord signé aujourd'hui par Alain Juppé, ministre de la Défense, et Igor Setchine, vice-premier ministre russe, porte sur la construction de deux BPC en France et deux en Russie.

Six mois après sa précédente visite aux chantiers STX, Nicolas Sarkozy est venu aujourd’hui finaliser l’accord qui lie la France à la Russie pour la construction de navires de guerre. Cet accord intergouvernemental prévoit la réalisation, au total, de quatre bâtiments de projection et de commande (BPC) de type Mistral, dont deux fabriqués principalement à Saint-Nazaire.
Le Président avait déjà annoncé en juillet la préparation de ce contrat aux ouvriers des chantiers STX, dont l’État est actionnaire à hauteur de 33 % depuis 2008. En décembre, Moscou avait confirmé que l’entreprise nazairienne avait remporté l’appel d’offres.
La construction des deux BPC russes devrait représenter cinq millions d’heures de travail et l’emploi de mille personnes sur quatre ans. André Trillard, sénateur de Loire-Atlantique, salue « l’engagement » du Président pour l’industrie et la navale et voit dans sa venue « une promesse tenue ».

10 000 emplois dans l’éolien

Après la signature de l’accord franco-russe, Nicolas Sarkozy a profité de sa visite pour faire une annonce attendue sur le démarrage d’une filière éolienne qui permettrait la création de 10 000 emplois et constituerait un axe de diversification pour les chantiers STX. Il a évoqué le lancement, au deuxième trimestre 2011, d’un appel d’offres pour la construction d’éoliennes en mer. Pour une capacité de 3 000 mégawatts, l’investissement devrait être de l’ordre de 10 milliards d’euros. Les candidats retenus seront sélectionnés en 2012. Cinq sites, de Saint-Nazaire au Tréport, sont concernés, notamment celui du banc de Guérande, un projet que soutient la société Nass & Wind offshore depuis plusieurs années. Le Président n’exclut pas d’en retenir d’autres, selon André Trillard, « si une entente locale est trouvée ».
Avec cette annonce, le sénateur de Loire-Atlantique estime que le Président « a joué pleinement son rôle d’actionnaire des chantiers dans la réalisation des projets qui permettront de préparer les vingt à trente années à venir ».

« Deux sites nécessaires dans la région »


Pour la députée Marie-Odile Bouillé, Nicolas Sarkozy aurait dû « aller plus loin que l’annonce déjà connue d’un appel d’offres national » avec des « décisions concrète sur l’éolien offshore ». Elle regrette que le Président ne soit pas revenu sur la décision de ne pas retenir le projet d’implantation de 120 éoliennes entre les îles de Noirmoutier et Yeu. « Un large consensus est en train de se faire autour de la nécessité d’avoir deux sites de notre région dans l’appel d’offres national afin de créer un effet de seuil favorable à l’émergence d’une filière éolienne », affirme la députée.
Marie-Claude Robin, secrétaire départementale de la CGT, estime quant à elle que la visite de Nicolas Sarkozy « en sauveur des chantiers ne trompe personne ». Elle s’exprimait ce matin face à plusieurs centaines de personnes rassemblées à proximité des chantiers à l’appel de la CGT, qui a boycotté une rencontre organisée avec le Président. Pour Joël Cadoret, secrétaire général CGT des ouvriers des chantiers, la construction navale doit avant tout « reposer sur la construction de navires » pour favoriser l’emploi. Le secrétaire général CGT des ouvriers des chantiers a rappelé face aux salariés rassemblés ce matin que les salariés des chantiers et sous-traitants n’étaient plus que 2 000 aujourd’hui, contre 5 000 en 2001.
De son côté, la CFDT, qui a rencontré le Président dans la matinée, attend de voir se « concrétiser la réalisation des investissements, en particulier dans les énergies marines renouvelables ».

25/01/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Les hôpitaux sous tension »
Article suivant : « Pont de Saint-Nazaire : du mieux malgré quelques couacs »

Vos commentaires

#1 - Le 08 août 2011 à 14h27 par caniot jean-françois
Bonjour, je cherche à postuler pour un poste de cuisinier sur les platforms que vous allez construire pour executer le chantier concernant l'installation des éoliennes en mer. Je cherche a établir le contact par tous moyens !
voilà le but de mon mail,je cherche a toutes adresses.
auriez-vous l'amabilité de me répondre sur le mail ci-dessus. merci Mr CANIOT

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter