Saint Nazaire Infos

Sans-papiers, sans avenir

Une famille de sans-papiers originaire d’Azerbaïdjan, réfugiée à Saint-Nazaire, est menacée d’expulsion. Le collectif de soutien aux sans-papiers les aide dans leurs démarches.

C’est une famille de quatre personnes qui se rend régulièrement dans les locaux du collectif de soutien aux sans-papiers. Ils ont quitté l’Azerbaïdjan en 2008 après que la mère de l’épouse eût été assassinée à cause de ses origines arméniennes. Ils sont arrivés à Nantes en 2008, sont passés par Savenay avant d’atterrir à Saint-Nazaire où leur second enfant est né en 2009.
Depuis leur arrivée en France, la vie de la famille n’est pas des plus faciles. Réfugiés, ils n’ont pas le droit de travailler et ne survivent que grâce aux bons d’achats. Ils sont hébergés par le centre d’accueil de demandeurs d’asiles (CADA), mais depuis le centre leur a notifié qu’ils devaient partir. « Jusqu’à la fin de l’année scolaire, il vaut mieux rester dans l’appartement pour garder la proximité de l’école. Mais après vous pourriez être pris en charge par les résidences. Leurs conditions d’hébergement sont moins bonnes mais ils ont une très bonne équipe qui prend tout en charge », conseille Nelly, bénévole du collectif de soutien aux sans-papiers, à la famille.
« Nous savons que le Ministre de l’Intérieur veut limiter l’immigration, commence Nelly, si une famille doit bien recevoir l’asile, c’est celle-là car elle est véritablement en danger de mort. Ils ont reçu et continuent de recevoir des menaces d’Azerbaïdjan ». Dès 2008, la famille a fait une demande d’asile, rejetée et dont le recours a aussi été rejeté en janvier dernier.
Une nouvelle demande a été déposée le 21 mars dernier et a elle aussi été refusée : pour cause de demande d’asile insuffisamment argumentée. « C’est scandaleux ! Quand ils ont déposé la demande à la préfecture, on leur a fait signer un document en français sans traduction avec des erreurs, comme leur nationalité », précise Myriam, bénévole du collectif de soutien aux sans-papiers. Leur avocate a demandé l’annulation du document au Tribunal Administratif, l’audience aura lieu le 27 avril prochain. La famille aussi bien que les bénévoles seront présents. La Préfecture de Loire-Atlantique, contactée, n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

Auteur : AP | 23/04/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Pour un euro, le Secours populaire donne du bonheur à 2000 enfants »
Article suivant : « L'Aviso Lavallée est en escale à Saint-Nazaire, ville marraine »

Vos commentaires

#1 - Le 03 mai 2011 à 18h55 par gsm
Des infos sur le résultat de l'audience du 27 avril ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter