Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire va mettre en place le droit d’interpellation citoyenne

Le Conseil municipal de Saint-Nazaire vient de décider la mise en place du droit d’interpellation des élus. Pour cela, il faudra réunir une pétition avec 2500 signatures.Les sujets ou projets proposés doivent être d’intérêt local et liés aux compétences exercées par la municipalité.

Le sujet sera ensuite débattu par les élus et une délibération sera proposée ou un référendum. Après vérification des signatures, ce référendum devra être voté par le Conseil municipal.

Pour le Rassemblement National " 2500 signatures, c’est trop," Gauthier Bouchet demande 1000 signatures.

Pour la majorité, c’est un nouvel outil de démocratie participative, qui est un souhait des citoyens bien avant les gilets jaunes.

À Saint-Nazaire comme partout en France, il y a une telle défiance vis-à-vis des politiques, qu’il faut bien essayer de trouver des solutions pour regagner la confiance du peuple. À vos plumes qui va lancer la première pétition ?

Auteur : MJ | 02/04/2019 | 16 commentaires
Article suivant : « David Samzun a décidé de donner le nom de Simone Veil au Théâtre »

Vos commentaires

#1 - Le 02 avril 2019 à 22h30 par del dongo, Saint-nazaire
2500 signatures, puis débat par les élus, puis délibération ou référendum (pourquoi l'un ou l'autre ? on sait pas), puis vérification des signatures, puis vote par le Conseil municipal... Un vrai parcours du combattant ! Qui peut croire que cela puisse aboutir une seule fois ? Une véritable fumisterie, une arnaque électoraliste de la majorité socialo-macrono-communiste !
#2 - Le 03 avril 2019 à 15h18 par Moyon, Saint-nazaire
"Y'a qu'à" lancer un référendum pour savoir quel nombre de signatures il faudrait retenir, celle du sieur Bouchet n'y suffirait-elle pas à elle seule !
La vraie fumisterie serait celle consistant à permettre de pétitionner sans supervision des sujets et des signataires.
Le Conseil Municipal est la seule instance à la fois digne de juger et représentative de la collectivité nazairiennne.
#3 - Le 03 avril 2019 à 17h07 par Germaine, Saint-nazaire
Je souhaite une pétition sur le nouveau logo de la ville !
Bonne idée de demander à la population ce qu'elle pense de l'image véhiculée par la ville au travers son logo.
#4 - Le 03 avril 2019 à 18h37 par shogun, Saint-nazaire
#3 Germaine

En effet pétitionnons sur le sujet
Ce logo est le fait du prince Samzun
Ni le conseil municipal, ni les citoyens n'ont été consultés sur ce triste symbole

Triste logo pour une ville qui se veut attrayante, innovante et fraternelle
On dirait le logo d'uns vieille ville de l'ex Europe de l'est, le rouge bien sur dominant
Sans doute le regret du stalinisme en vogue à l'époque
#5 - Le 04 avril 2019 à 13h26 par Pierre Lapin
Bonjour,

@#2, pourquoi le Conseil municipal serait-il la seule instance "digne" de juger et "représentative" de la collectivité nazairienne ?

En quoi la Vodka est-elle représentative des différentes espèces de céréales et de pommes de terre ?

Je ne comprends pas.

Article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du CITOYEN : La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation (...).

Les citoyens ont la possibilité de concourir directement à l'élaboration des politiques publiques. Pourquoi une censure de la part des représentants ? Sur quel fondement ? Qui est le souverain ? De quels droits se prévalent les "représentants" pour brider l'expression des citoyens ? Selon quel mandat ?
#6 - Le 05 avril 2019 à 09h40 par Clovis
#4
Et surtout très fortement inspiré du logo de la ville de Lille qui date de 2013.
Vu son coût.... C'est clairement pas une réussite.
#7 - Le 05 avril 2019 à 13h55 par Wagner
Je suis à peu près certains que la totalité du monde extérieur se fout du logo de la ville de saint-nazaire.

Si ça peut économiser une pétition inutile, n'hésitez pas.
#8 - Le 05 avril 2019 à 22h05 par chloé, Saint-nazaire
"Pour la majorité, c’est un nouvel outil de démocratie participative, qui est un souhait des citoyens bien avant les gilets jaunes."
Je trouve la formule" bien avant les gilets jaunes" délicieusement révélatrice de l'état d'esprit mesquin et chagrin de la majorité après le grand, grand, très grand débat municipal organisé par le Maire, pseudo-débat qui fut un très grand moment de démocratie PARTICIPATIVE. Si si! si on vous le dit! Vla maintenant que la dite majorité s'ouvre à deux élus Modem. Bonjour les attelages. Il y avait des radicaux de gauche, des écolos, des PCF bi-faces, on attend des gluksmaniens de Place Publique et que sais-je encore? On doit bien pouvoir débaucher un ou une gilet jaune. C'est en allant à la pêche ici et là que Macron a été élu, mais très mal élu grâce au repoussoir du Front National. Samzun essaie de nager ou plutôt surnager dans le marécage de la pseudo-démocratie participative et en bon seigneur il donne de soi-disant gages de démocratie. Une pétition, ça n'a jamais établi la souveraineté du peuple, sinon ça se saurait. Mais peut-être la pétition à 2500 balles était-elle un poisson d'Avril.
#9 - Le 07 avril 2019 à 10h03 par Moyon, Saint-nazaire
#5/
Le C.M (49 personnes sauf erreur) est une instance digne et représentative car ses membres de gauche, de droite ou du milieu sont élus, donc choisis par les citoyens électeurs à partir de 18 ans d'âge, selon l'actuelle Constitution.

Les 1000 signataires de pétitions demandés par Bouchet, ne seraient pas "représentatifs" de souhaits de la collectivité nazairienne de 80000 h, ni même les 2500.
#10 - Le 07 avril 2019 à 10h07 par Wagner
#5

Et puis la représentativité du conseil municipal, c'est quand même un concept qui me fait doucement rigoler quand on sait que le vainqueur des élections (quel qu'il soit) a une prime de 50% des sièges et que l'autre moitié est attribué à la proportionnelle.

Comme à peu près tous les scrutins Français, tout est fait en faveur de l'exercice du pouvoir au détriment du caractère parlementaire. Une république de petits seigneurs.
#11 - Le 08 avril 2019 à 08h09 par Chloé, Saint-nazaire
"Droit d'interpellation citoyenne" propose le Maire. En matière de citoyenneté M. Samzun n'en rate pas une. C'est bien lui qui a organisé le Grand débat à Saint-Nazaire quand la députée n'en avait pas les moyens, toutes ses réunions étaient boycottées. Il a volé une fois de plus au secours des Macronistes(il avait déjà voté pour lui). Ce grand débat fut un bel échec. Et plus généralement l'entourloupe des grands débat éclate au grand jour. On nous annonce que 10% des "débatteurs" se sont prononcés pour le maintien de l'ISF et dans le même temps les sondages d'opinion donnent quelque 77 % pour sa suppression ! Mais le ridicule ne tue pas! Les opérations pourries ne fonctionnent plus . IL suffit de voir le bordel de la constitution des listes aux élections européennes.M SAmzun va-t-il une fois de plus voter pour la liste des macronistes. Le ralliement de deux conseillers municipaux Modem est peut-être un signe. Je dis bien peut-être. A suivre.
#12 - Le 08 avril 2019 à 19h58 par Yannick, Saint-nazaire
@ Saint-Nazaire va mettre en place le droit d’interpellation citoyenne

Concrètement, à un an des élections municipales, il s’agit d’un formidable outil pour la majorité municipale en place pour recueillir des informations / sujets pouvant la desservir pour sa propre campagne. Rien de tel pour alimenter la campagne.


@ « Pour la majorité, c’est un nouvel outil de démocratie participative, qui est un souhait des citoyens bien avant les gilets jaunes. »

C’est vrai.
Mais encore aurait-il fallu que ce type de projet soit arrivé en début de mandat municipal, l’intérêt aurait été tout autre : voir si ce genre de mesure permet réellement d’apporter des réponses très concrètes aux sujets proposés. Ou bien laisser les Nazairiennes et Nazairiens sur leur faim.

À l’échelle nationale, même problématique sur le fond avec le fameux « Grand débat national ».
Le débat a eu lieu… et quid de l’après débat ?
#13 - Le 09 avril 2019 à 09h33 par Pierre Lapin
Bonjour,

Ce droit de pétition m'interpelle.

Dans quel cadre juridique s'inscrit-il ?

Est-ce dans le cadre de l'article 72.1 de la Constitution ? Si c'est le cas, je ne comprends pas le seuil de signatures retenus, car on parle d'1/5 des élécteurs inscrits sur les listes éléctorales d'après les lois qui ont été prises pour la mise en œuvre de cet article de la Constitution (soit pour St-Nazaire environ 9500 élécteurs inscrits). On est donc très loin des 2500 habitants.

En tous cas, on pourra pas reprocher à la Mairie d'avoir essayer. Gageons toutefois que ce soit pour de bonnes raisons et non pas pour faire le buzz...

Affaire à suivre.

Bonne journée.
#14 - Le 10 avril 2019 à 07h56 par Chloé, Saint-nazaire
J'aimerais savoir si au cas où les 2500 signatures seraient recueillis pour que le Maire , membre du Conseil d'administration de l'hôpital propose de lancer l'opération de rachat du Partenariat Public Privé comme cela s'est fait dans une ville de la Région parisienne, le Maire accepterait de le faire! Rassembler 2500 signatures sur cette question me parait possible mais si c'est pour que le Maire s'assoit dessus , Merci du cadeau.
#15 - Le 16 avril 2019 à 19h01 par kadec, Saint Nazaire
MDR SAMZUN et la consultation . il devient de plus en plus macron. je consulte mais je m en tape . de toutes les façons si vous n êtes pas d accord vous êtes des facho populiste.
#16 - Le 23 avril 2019 à 17h02 par sainte radegonde, Moulinsart
ils n ont pas la consultation dans l âme . mais au contraire. Quand a t on demandé notre avis ? sur le nom de l aqua parc ? et choisi autre chose
1 Exemple ? le Dragon en bois au 1,1 M€ nous a été imposé d emblée . et les trafiquants qui vont autour depuis 1 an aussi ; ils sont imposés aux gens et aux jeunes car semblent tolérés par le pouvoir

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter