Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire Usine élévatoire : la contestation s’élève d’un cran

L’association Le Vieux Saint-Nazaire-Sant-Nazer présidée par Philippe Cadiet a adressé une lettre ouverte au Président du Directoire du Grand Port Maritime de Nantes-Saint-Nazaire. Elle dénonce les projets d’Hôtel et de brasserie autour du bâtiment.

Monsieur le Directeur Général, 

Nous avons appris récemment l’inscription par arrêté du Préfet de Région du 23 décembre 2020, au titre des monuments historiques, de l’Usine élévatoire de Saint-Nazaire. 

Nos deux associations, qui ont introduit une demande en ce sens auprès du Préfet, après celle introduite en premier lieu par un habitant de Saint-Nazaire, M. Morin, se réjouissent de cette inscription. Comme l’arrêté le spécifie, cette usine est la seule de ce type en France et présente un grand intérêt du point de vue de l’histoire des techniques ; elle témoigne des grands travaux de génie civil effectués à cette époque sous la direction des ingénieurs des Ponts et Chaussées. De plus, comme cela est aussi noté, son implantation stratégique en position de vigie à l’entrée du port de Saint-Nazaire et son architecture singulière et monumentale ainsi que l’état de conservation de sa machinerie justifient assurément cette inscription.

Cette inscription a pour effet de sécuriser le cadre dans lequel tout aménagement et exploitation future de cet immeuble doit se faire. Les dispositions pertinentes du code du patrimoine relatives aux immeubles inscrits et à leurs abords (articles L. 621-29-1 à L. 621-33 et R. 621-60 à R. 621-95) s’y appliquent de droit. 

L’appel à manifestation d’intérêt qui avait été émis en décembre 2017 pour la mise à disposition de ce bâtiment ne prenait nullement en compte les prescriptions figurant dans ce code. A l’époque, il n’y avait bien entendu aucune obligation à cela puisque cette inscription n’avait pas été demandée par quiconque (notamment pas par les services spécialisés de l’Etat ou par la ville de Saint-Nazaire) et qu’il a fallu l’initiative d’un habitant de cette ville pour que cela soit fait. Nous avons appuyé cette initiative en introduisant à notre tour notre propre demande d’inscription. 

Ce projet n’a pas, jusqu’à maintenant, connu de début de concrétisation. Cela nous semble préférable parce que nous ne voyons vraiment pas comment cet immeuble pourrait devenir le lieu d’une brasserie sans toucher à la machinerie en place, machinerie nommément désignée comme faisant partie de l’ensemble inscrit comme monument historique. D’ailleurs, l’attributaire du marché avait clairement indiqué, au cours d’une réunion dans vos bureaux, que cette machinerie serait recouverte d’un parquet parce qu’il serait trop onéreux de le faire transparent. Selon la presse, également, un hôtel vitré de 6 à 8 étages devait être installé au droit de la cheminée de l’usine.

De plus, ce projet de brasserie ne s’insère en aucune manière dans le label « Ville d’Art et d’Histoire » que la ville de Saint-Nazaire vient d’obtenir.

D’autre part, nous ne voyons pas en quoi la présence d’une brasserie dans l’Usine élévatoire participerait à la gestion et à la valorisation du domaine dont le port est propriétaire ou affectataire, tel que cela est requis par l’article L. 5312-2 du code des transports. 

Dans ces conditions, ce projet de brasserie apparaît caduc. Un nouvel appel à manifestation d’intérêt doit être émis et cet appel devra mentionner expressément les intérêts liés au caractère patrimonial de cet immeuble ainsi que les obligations qui y sont liées et sont inscrites dans le code du patrimoine. De plus, il devra être fait appel à une véritable participation citoyenne pour définir la nature de l’occupation de ce lieu. 

Nos associations sont certaines que des projets répondant à ces critères existent et s’exprimeront dans le cadre d’un nouvel appel à manifestation d’intérêt. D’ailleurs, des projets allant dans ce sens l’avaient déjà été pour le premier appel, projets qui ont malheureusement été écartés, avec des explications très sommaires et guère convaincantes. 

Nos associations sont prêtes à vous rencontrer pour exposer notre point de vue sur l’intérêt de mettre en valeur cet élément exceptionnel du patrimoine portuaire de Saint-Nazaire en respectant l’esprit des lieux et sur les possibilités qui existent selon nous dans cette perspective.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos salutations distinguées.

26/03/2021 | 3 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 30 mars 2021 à 21h22 par Masse, Saint-nazaire
Écouter les associations
#2 - Le 01 avril 2021 à 10h35 par Moyon, Saint Nazaire
Bonne nouvelle! nous apprenons que le projet de brasserie est confirmé, la sauvegarde des pompes est assurée car elles serviront pour le service des bières pression.
#3 - Le 06 avril 2021 à 09h00 par C. Mavillosi, Saint-nazaire
Tout simplement, parce que le bâtiment s'y prête et que maintenant il se trouve classé aux monuments historiques, je renouvelle ma proposition d'y loger l'écomusée. Double avantage,exposer dans un lieu magnifique l'histoire de la ville, et deuxième, outils numériques aidants mettre en valeur l'histoire du port et son fonctionnement depuis l'arrivée d'un navire du large.Quand à la brasserie, si elle doit se faire, l'ancien bâtiment de l'écommusée pourrait très bien faire l'affaire pour le côté tranquille du lieu.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter