Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : Tension aux urgences de l’hôpital

Le Centre hospitalier de Saint-Nazaire connaît une situation de tension élevée aux urgences, du fait d'un afflux important de patients.

Dans ce contexte, nous souhaitons informer la population que les délais d'attente sont allongés.

En dehors des situations graves, nous invitons les patients à se diriger auprès :

- des médecins de ville,

- de SOS Médecin,

- des maisons de santé,

La Direction du Centre hospitalier et l'ensemble des personnels mettent tout en oeuvre pour assurer la qualité de prise en charge des patients et pour maintenir une capacité d'accueil optimale.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

La Direction du Centre hospitalier

04/01/2018 | 3 commentaires
Article précédent : « Saint-Nazaire : Le personnel des EHPAD publics privés mobilisés partout en France »
Article suivant : « Saint-Nazaire Conférence débat : « La Médiation aujourd’hui dans notre Pays » par Sandra Vandeuren »

Vos commentaires

#1 - Le 05 janvier 2018 à 12h58 par Michel FOUCHER, Saint BrÉvin Les Pins
Les politiques de la cinquième République ont mis tout en oeuvre pour détruire le service publique de la santé .Dans le Pays de Retz; ils ont fermé les maternités de Paimboeuf, Pornic mais également les hôpitaux de ces 2 villes.
Tout est dirigé sur Saint Nazaire. La Presqu’île Guérandaise a subi les mêmes actes. Pendant la saison estivale; c'est la galère pour les patients. N'oublions pas aussi la circulation intense sur le pont de Saint Nazaire qui oblige le Samu, les Pompiers et les Ambulanciers du privé à prendre des risques. Monsieur le Directeur du Centre Hospitalier; le Personnel dévoué aux services des patients bénéficie t'il du social dont vous devez leur procurer????
#2 - Le 05 janvier 2018 à 21h13 par Chloé, Saint-naÉzaire
"a Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n'est pas reversée. 7.8 milliards
b Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu, n'est pas reversée. 3.5 milliards
c Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu, n'est pas reversée 1. 6 milliards
d La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n'est pas reversée 1,2 milliards
e La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée. 2.0 milliards
f Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés 2.1 milliards
g Retard de paiement par les entreprises 1.9 milliards."
Et il y a les exonérations de cotisations patronales dont ne parle pas l'article ci-dessus, qui n'est pas de moi mais que je suppose exact.

Alors la sécu se retourne contre l'hôpital pour lui demander de faire des économies : 3 milliards je crois pour 2018!dans le projet de budget!

Les grèves, les manifestations se multiplient dans les hôpitaux.
Défendre les cotisations sociales qui doivent aller à la sécu, c'est défendre les hôpitaux publics, c'est défendre la santé pour tous.

La sécu et l'hôpital sont totalement liés.
#3 - Le 06 janvier 2018 à 09h15 par Wagner
Hopitaux, écoles, universités, bureaux de postes, Palais de justice...

Tout se dirige vers la centralisation des services vers les grands poles, avec une
qualité de service toujours plus faible pour les usagers,
plus compliquée à assurer pour le personnel.

Pour ensuite tirer le constat que le service public est de mauvaise qualité et déléguer ces services aux organismes privés.

Les vieilles recettes...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter