Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : Préavis de grève aux cuisines de l’Hôpital

Suite à l’assemblée générale du 5 septembre 2017 organisée par Force Ouvrière, l’ensemble du personnel présent de la restauration avec le mandat d’autres agents ont votés à l’unanimité le préavis de grève.

Alors que l’on vient d’apprendre le départ du Directeur de l’hôpital pour le centre hospitalier départemental de Vendée, la grogne s’installe dans différents services. Un mercredi noir est annoncé la semaine prochaine le 13 septembre où les agents vont bloquer l’accès à l’hôpital à partir de 8 heures.

« Le ras le bol et la colère des agents qui ont subit depuis des mois des conditions de travail catastrophiques. » Souligne le syndicat FO.

La politique de non remplacement sur les arrêts de travail de notre Direction a fait énormément de dégâts. En cuisine, les arrêts tombent en cascade.

L’épuisement professionnel des agents, les plannings non respectés, les rappels à domicile, les changements la veille pour le lendemain, les agents de la cuisine disent STOP.

« Le travail à -1,-2,-3et-4 est devenu récurent avec pour conséquence la fermeture à plusieurs reprises du self d’Heinlex malgré les prestations que la cuisine centrale fournit aux œuvres de Pen Bron en plus du personnel du CH.

Autre conséquence des arrêts de travail, le secteur de la plonge fonctionnant en sous effectif, la seule solution trouvée par la Direction est de ne pas respecter la législation et  de vous servir des repas dans la plus grande classe. ( assiettes en plastique, et gobelets). Quelle image pour un self qui accueille plus de 600 personnes.


De plus, dans le cadre du nouveau CRE (contrat de retour à l’équilibre) la cuisine supprime un poste sur le self de la cité, ce qui engendre une baisse des prestations. Fini les steaks frites, plus de pizzas etc... Et pour assaisonner tout ça on vous augmente le prix de l’addition. On nous prend pour des jambons.                      

 Depuis des mois FORCE OUVRIERE dénonce le manque de matériel sur les operculeuses , la vétusté des échelles avec des roues qui bloquent et qui provoquent certains accidents de travail.(Echelles qui tombent provoquant brulures et blessures etc,,)

Des échelles réparées à plusieurs reprises par les services techniques qui ne peuvent plus faire du neuf avec de l’ancien.

Le personnel de la restauration demande le remplacement systématique sur les arrêts de travail, du matériel performant et adéquat au bon fonctionnement, une gestion des plannings dans le respect du guide de la gestion du temps, le respect des restrictions médicales, l’arrêt de la fermeture du self d’Heinlex. »

10/09/2017 | 1 commentaire

Vos commentaires

#1 - Le 17 septembre 2017 à 16h38 par Chloé, Saint-nazaire
J'ai lu que M. Samzun demandait à rencontrer Mme Dufeu sur la situation à l'hôpital. Quand est-ce que ces deux là vont se décider à remettre en cause le Partenariat Public Privé comme cela s'est fait pour l'hôpital sud-francilien. Il faut en finir avec le loyer qui grève
1- lé sécu
2- le budget de l'hôpital
La sécu parce que l'Agence Régionale de Santé prend une partie du loyer à sa charge.
le budget de l'hôpital qui prend en charge l'autre moitié du loyer.
Pendant ce temps Effage et compagnie, les banques encaissent de substantiels intérêts.
Les loyers reviennent sur la durée de 35 ans à rembourser trois fois le coût de la Cité sanitaire, je crois.
La Cour des comptes a dénoncé les PPP mais nos politiques locaux n'en ont cure!
Trop, c'est trop!jusqu'à quand ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter