Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : Pour une agriculture périurbaine

Le Département de Loire-Atlantique, avec la CARENE (Communauté d’Agglomération de la Région Nazairienne et de l’Estuaire) et la Chambre d’Agriculture de Loire-Atlantique, organise un évènement convivial le samedi 26 mai de 14h à 17h30. Ce rendez-vous à lieu au coeur du périmètre de protection des espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN) sur le site du port du Vivier à Saint-Nazaire.

L’objectif de cet évènement est de faire découvrir au grand public la biodiversité de ce site et les moyens mis en oeuvre par les partenaires pour le préserver. Le territoire du PEAN de l’immaculée est aussi un lieu où l’on pratique une agriculture durable en osmose avec cette biodiversité.

Programme agricole et sportif pour petits et grands :

■ Balade à vélo en famille et découverte de la ferme du Pré des Champs

(inscription sur place)

■ Initiation à la draisienne, au tir à l’arc et à la marche nordique

■ Balade en chaland, course d’orientation et randonnée libre en famille

■ Projection du film du PEAN de l’Immaculée, réalisé en 2017

■ Buvette fermière et vente de produits locaux

■ Mini-ferme pour les plus petits

Agriculteurs et animateurs sportifs vous accueillent au Port du Vivier pour vous faire découvrir le PEAN de l’Immaculée et son agriculture.

Animations gratuites - Samedi 26 mai de 14H30 à 17H30

Port du Vivier, route du Vivier à Saint-Nazaire

La protection des espaces agricoles et naturels périurbains

La superficie du département (690 000 hectares) est occupée à 87 % par des surfaces agricoles, boisées ou naturelles. Mais, chaque année, environ 481 ha en sont artificialisés pour l’habitat, les équipements économiques et les infrastructures au détriment des terres agricoles et naturelles, et plusieurs autres centaines d’hectares passent d’un usage agricole à des usages de loisirs.

Définir des périmètres de protection et de mise en valeur des espaces agricoles naturels périurbains (PEAN) participe à la pérennité de l’agriculture dans le département.

Les PEAN sont issus de la loi relative au développement des territoires ruraux du 23 février 2005, qui confie aux Départements la définition des périmètres en accord avec les collectivités et les partenaires.

Trois PEAN existent déjà au nord de Nantes, à Saint-Nazaire et à Guérande-La Turballe pour une superficie totale de 19 990 ha :

- PEAN des 3 vallées, 17 323 ha (le plus vaste de France)

- PEAN de Saint-Nazaire Nord, 878 ha

- PEAN du Coteau guérandais et du plateau turballais

Le PEAN de l'Immaculée à Saint-Nazaire, laboratoire d’agriculture périurbaine

Créé en 2013 par le Département, le périmètre de protection d’espaces agricoles et naturels périurbains de Saint-Nazaire s’étend sur une superficie de 880 ha. 85% de la surface agricole sont des prairies. À l’interface entre les marais de Brière et la frange littorale, cet espace présente une diversité de paysages emblématiques : prés hauts, marais fermés, marais de Brière, îles et buttes…

Avec la CARENE et la Chambre d'agriculture de Loire-Atlantique, le Département a défini le périmètre du PEAN de l'Immaculée et anime la démarche auprès des acteurs locaux.

Une diversité de productions propre aux secteurs périurbains :

Dix-sept emplois sont répartis sur huit sièges d'exploitation : trois producteurs de viande bovine, deux élevages d’équins, une horticulture, une pépinière et une cuniculiculture

La proximité de la ville favorise cette diversité et facilite la vente en direct. Trois fermes vendent ainsi leurs produits en circuits courts et deux fermes accueillent du public.

Quels sont les enjeux du PEAN de Saint-Nazaire Nord ?

- Dans le domaine agricole :

■ Assurer la pérennité économique de l’activité agricole dans sa diversité et notamment la transmission des exploitations agricoles.

■ Faciliter l’émergence des nouveaux projets agricoles et l’installation de nouveaux agriculteurs.

- Dans le domaine social :

■ Valoriser le travail des agriculteurs le plus localement possible.

■ Favoriser le lien social entre les différents usagers des territoires.

■ Mieux faire connaître le rôle des agriculteurs dans la mise en valeur des espaces agricoles et naturels qui sont des outils de travail pour les uns, des espaces récréatifs pour les autres.

■ Valoriser et entretenir les espaces agricoles et naturels en maintenant une agriculture sur le territoire et un nombre suffisamment important d’exploitants.

■ Favoriser une agriculture respectueuse de son environnement contribuant aux autres actions environnementales menées sur le territoire du PEAN : mise en valeur des paysages, préservation des milieux aquatiques, gestion des milieux favorables à la biodiversité, lutte contre les espèces invasives.

■ Participer au maintien et au développement de la biodiversité des espaces naturels.

- Dans les domaines forestier et bocager :

■ Mettre en valeur les espaces boisés sous toutes leurs formes, pour qu’ils puissent remplir les fonctions de réservoirs de biodiversité, d’éléments de paysages et de ressources locales en bois et en énergie.

21/05/2018 | 0 commentaire
Article précédent : « Saint-Nazaire marée populaire : L’unité ne fait pas toujours le nombre »
Article suivant : « 1er mai à Saint-Nazaire : la désunion syndicale ne fait pas la mobilisation »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter