Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : plus de candidat EN MARCHE aux municipales ?

Comme on vous l'annonçait en septembre Jean-Michel Texier qui a reçu l’investiture du MODEM et le soutien de la députée LREM Audrey Dufeu-Schubert la Commission Nationale d’Investiture n’a toujours pas confirmé son investiture à Jean-Michel Texier à Saint-Nazaire.
Jean-Michel Texier
Jean-Michel Texier

D’après nos informations les relations entre la députée Dufeu-Schubert et le candidat MODEM Jean-Michel Texier se sont tendues. Une réunion de travail du candidat a  été brutalement interrompue avec l’arrivée de la députée. Au niveau National, les relations entre le MODEM et LREM se fissurent à cause des investitures aux élections municipales.

Comme à Saint-Brevin ou Pornichet, ce sont les députés qui décident des investitures. La sous-commission à Nantes n’est qu’un bureau d’enregistrement. 

Jean-Michel Texier n’a pas l’air de s’en faire, il déclarait dernièrement dans Ouest-France : « On est déterminé, on avance, et si cela bloque quelque part, tant pis. » Le candidat du MODEM peut tirer son épingle du jeu sans l’investiture EN MARCHE. On se souvient du bon score réalisé par Kevin Izorce. Comme l’indique LREM dans son document à destination des candidats, « il est préférable de ne pas mettre le logo LREM sur les affiches. »

Et pour cause, la Macronie est en totale déliquescence et prête à toutes les compromissions pour récupérer quelques postes derrière les maires sortants. Dans le contexte actuel, les responsables parisiens s’attendent à un échec cuisant aux élections municipales. Ce sera vraisemblablement contre productif d’avoir le soutien EN MARCHE. Les Centristes auraient eu tout intérêt à passer des accords avec leurs partenaires historiques. À Rennes, ils ont compris !

 

Déjà publié

Auteur : MJ | 25/12/2019 | 44 commentaires
Article précédent : « Municipales : Adieux « fraternelle et inventive » bonjour « Pour Saint-Nazaire » »
Article suivant : « Saint-Nazaire : la liste Stéphane Gaschignard veut remettre à plat le dossier des Halles »

Vos commentaires

#1 - Le 26 décembre 2019 à 09h16 par Chloé, Saint-nazaire
A deux pas de Saint-Nazaire, à Trignac LREM accorde son soutien à Claude Aufort qui a annoncé une liste d'Union de la Gauche.
Va-t-on vers le soutien à Samzun à Saint-Nazaire
Claude Aufort va-t-il prendre des LREM sur sa liste?
Que va faire le PCF à Trignac, ville où Lecorre fut maire ? et LFI?
Heureusement il reste encore comme repères au monde du travail la grève et la rue!
#2 - Le 26 décembre 2019 à 14h05 par Franck BERTHELOT, Saint-nazaire
Tout à fait, vu l'état de LREM et leurs positions pro-riches, il vaut mieux que M. Texier soit candidat MODEM uniquement, avec des gens issus de la société civile avec lui.
Il aura tout à y gagner, de ne pas s'allier avec la droite dure déguisée!
#3 - Le 26 décembre 2019 à 15h51 par titouan
Ils vont faire passer Boucher à 20 % ou + à Saint-Nazaire et, secondairement, refaire gagner D.Pelon à Trignac ...
#4 - Le 26 décembre 2019 à 17h09 par Roberte, Pornichet
Il y a encore quelques semaines LaREM soutenait farouchement Monsieur Texier en la personne de la Députée prise en photo dans la presse avec lui....Aujourd'hui elle le laisse tomber! Mais ce n'est pas grave, il n'est pas seul. Il y a plein de Nazairiennes et de Nazairiens qui ont envie de donner pour leurs concitoyens. Qu'il aille les chercher dans tous les quartiers. Des jeunes qui attendent que l'on sollicite leur énergie et leurs idées ; des plus âgés qui offrent leurs expériences et leurs disponibilités. Si ce candidat Texier ne perd pas son temps dans des polèmiques politicardes et se consacre à rassembler ceux de bonne volonté: je vote pour lui.
#5 - Le 26 décembre 2019 à 17h58 par Chloé, Saint-nazaire
ça devient compliqué toutes ces décompositions-recompositions politiques par exemple: Mme Capucine Hauray de Générations's, chapelle Hamon de l'ex- PS, qui est jusqu'aux prochaines élections l'adjointe de Claude Aufort quitte la barque trignacaise pour l'embarcation de Saint-Nazaire Ensemble. Et ce n'est qu'un exemple de recyclage. Il est maintenant évident que le conflit des retraites bouleverse les partis quelle que soit l'issue. On a bien vu qu'Hollande a été mis à terre par le conflit de la loi travail, alors Macron! Avec les conséquences qu'on connait avec le résultats des législatives pour Laurianne Deniaud, lâchée par le PS local!
Le Maire de Saint-Nazaire s'est positionné bien tard et pas clairement sur la réforme des retraites. IL a soigneusement évité de parler de réforme à points, ce qui laisse à penser qu'il pourrait être sur la position de Berger dont la bergerie tangue fort. Il essaie de naviguer sur les bas-fonds de l'actuelle vie politique. En tout cas les conditions ne sont pas vraiment remplies pour un soutien de Macron à Samzun compte-tenu de l'évolution du conflit des retraites à ce stade. Pour finir le tour d'horizon, il y a un morceau du Modem avec Samzun mais le morceau Macroniste peut s'inquiéter du fait que le Modem pourrait prendre le large si Macron est trop en difficulté. On voit bien Bayrou dire qu'ils'y est mal pris etc.....
J'allais oublier le RN qui prend de plus en plus ses distances avec les grévistes.
#6 - Le 27 décembre 2019 à 10h01 par Lemere
"Il est préférable de ne pas mettre le logo sur les affiches !"

On croit rêver.

Si cela ce n'est pas de la politique politicienne , alors qu'est-ce que c'est ?

Ce parti qui a honte de son propre nom mérite de disparaître.
#7 - Le 27 décembre 2019 à 15h33 par Franck BERTHELOT, Saint-nazaire
Le MODEM peut faire un très bon score s'il ne s'allie pas avec le parti perdant de Macron! On le voit à Trignac, où son soutien est plutôt embarassant pour le maire actuel.

En janvier il va s'embourber dans les retraites. Ce parti est fini, même fonctionnement que ceux qu'il critiquait il y a 3 ans! Les français commencent enfin à se réveiller et à se rendre compte de la supercherie.

M. TEXIER s'il s'entour de jeunes et de gens non encartés, s'il met le paquet sur la jeunesse, l'environnement et l'attractivité (loisirs, culture, patrimoine...), sans oublier la sécurité, véritable fléau de notre ville depuis 4-5 ans, peut faire un très bon score. Comme l'avait fait K. IZORCE... et même mieux ;-)
#8 - Le 27 décembre 2019 à 16h24 par Chloé, Saint-nazaire
#7. Vous êtes bien optimiste. Le Modem et François Bayrou sont empêtrés dans des histoires de financement de leurs personnels politiques à l'aide de fonds européens. Même s'ils ne sont pas condamnés, on vit une période où ça laisse des traces. En plus qu'on le veuille ou non ces affaires juridiques sont aussi un moyen de régler des comptes entre partis en lieu et place d'une orientation politique claire. D'ailleurs le Modem à force de zigzags sait-il où il va? Les projets locaux, municipaux ne peuvent cacher tout cet arrière-plan.
#9 - Le 27 décembre 2019 à 18h35 par del dongo, Saint-nazaire
F. Berthelot,
"M. Texier s'il s'entoure de jeunes...". Non, mais vous rêvez! Déjà pour qu'un paquet de jeunes s'engage sur une liste municipale quelle qu'elle soit, il faut se lever de bonne heure. En plus, pour qu'ils s'engagent avec le Modem... c'est vraiment le dernier rêve qu'ils ont en tête!
Non,franchement, Texier, avec les deux élues Modem parties avec Samzun, et sans LRem... trouver 49 noms, avec la parité, c'est mission impossible. J'ai quand même une question à vous poser, M. Berthelot, qui est-ce que vous mettez derrière la "droite dure déguisée" dont vous parlez dans un commentaire précédent et avec laquelle il serait inenvisageable de s'allier ? Vous parlez de Gaschignard ? Dites-le franchement au moins, et on en reparlera...
#10 - Le 27 décembre 2019 à 23h32 par Sérieux
A.Dufeu a tout intérêt à ce que JM.TEXIER ne soit pas élu maire. En effet, en cas de défaite de D.SAMZUN, celui-ci pourrait être tenté par la députation en 2022.
Ca sent le gentleman agreement "David reste Maire, Audrey reste Députée".
Nouveau monde vous avez dit?
Ce n'est vraiment pas sérieux.
#11 - Le 28 décembre 2019 à 00h40 par Roberte, Pornichet
je vous comprends Chloé, votre analyse est juste, mais doit-on laisser s'immiscer un conflit national entre une personnalité qui veut, en proximité, localement, avec sincèrité servir le public et une population qui est prête à enrichir sa démarchhe et coopérer avec son propre champ d'expériences et d'expertises locales. Certains élus locaux arrivent à tisser un lien intime et de confiance avec leurs administrés et c'est une histoire qui lie presque intimement .Alors la politique politicarde là dedans a-t-elle un eplace légitime?
#12 - Le 28 décembre 2019 à 19h40 par Franck BERTHELOT, Saint-nazaire
#9 par "la droite dure déguisée" j'entend les gens venus de l'UMP vers LAREM, tandis que d'autres venaient du centre (Modem) ou de gauche.

#10 C'est l'inverse, depuis une dizaine-quinzaine d'années, les élus doivent choisir entre Maire ou Député. Si JM Texier est élu Maire, il ne sera PAS candidat à la députation ;-)
#13 - Le 29 décembre 2019 à 13h40 par cosse
Chloé et Titouan, je crois savoir qu'une liste d'opposition à Trignac s'est déclarée il y a deux semaines, celle de Michel Conanec.
Etonnant de ne rien dire à ce sujet sur ce site...
#14 - Le 30 décembre 2019 à 11h33 par Sérieux
@ Franck BERTHELOT. Désolé d'insister mais J-M TEXIER ne sera jamais investi par LREM/MODEM en 2022. Sauf énorme surprise, Audrey DUFEU, sera en toute logique de députée sortante, candidate à sa propre succession et sera soutenue par LREM.
Donc J-M TEXIER (maire ou pas) ne constitue pas un danger pour A.DUFEU. Alors qu'un D.SAMZUN qui ne serait plus maire en 2022 pourrait légitimement tenter la députation. Donc LREM ne met aucun candidat en face de D.SAMZUN et tout le monde est content (le Maire et la députée).
En soi, ça peut stratégiquement se comprendre comme choix. Mais pourquoi LREM n'assume pas cette position en soutenant D.SAMZUN qui au passage soutient la grève contre la réforme des retraites.
D.SAMZUN est très malin : il joue sur les 2 tableaux en profitant de cette configuration locale de non-opposition LREM et nationalement en faisant plaisir à son électorat de gauche.
#15 - Le 30 décembre 2019 à 12h19 par Pierre Lapin
Curieux tous ces commentaires ! Il est question de jeux d'appareils politiques, de stratégies, d'alliances, etc...

Jamais, il n'est question de savoir qui est le vrai SOUVERAIN dans tout ça... Jamais, dans les commentaires, il n'est question de savoir QUI doit décider ?

La réponse c'est nous tous, le Peuple.

Ce n'est pas 49 "représentants" pour Saint-Nazaire qui doivent décider pour le compte de 70 000 personnes. Non, le SOUVERAIN, c'est nous tous. C'est à NOUS de décider de ce que nous voulons ou pas.

Je concède qu'il est parfois difficile d'organiser régulièrement des votations. Pour autant, en Suisse, ce n'est curieusement pas un problème. D'autre part, si représentants il doit y avoir, la laisse avec leurs mandants (le Peuple souverain) doit être bien tendue (avec mandat impératif et droit de révocation des élus).

Participer à cette mascarade de démocratie, très peu pour moi, je préfère et de loin regarder Derrick à la télé, au moins, on sait qu'on regarde une fiction, il n'y a pas tromperie sur la marchandise contrairement à nos institutions qui laissent à croire qu'elles sont démocratiques alors qu'elles sont oligarchiques.

#devientconstituant
#16 - Le 30 décembre 2019 à 19h17 par Roberte, Pornichet
Pierre Lapin, vous avez peut-être raison, parfois pour ne pas se laisser envahir par le déception ni plonger dans le déni on invente de belles histoires et de beaux espoirs..."Gouvernement par le peuple pour le peuple" nous en sommes à mille lieues. Oui nous plongeons dans la mascarade des petits arrangements en tre amis. Le peuple est"tartuffié".
#17 - Le 30 décembre 2019 à 20h03 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
#15 Oui mais à condition que "le peuple" aille voter, notamment les jeunes.
On se retrouve par exemple avec un Batteux élu par 21,32% des inscrits, 14% des nazairiens en 2008 (9 681 voix)...

Perso je suis pour que le vote soit obligatoire, aujourd'hui on se retrouve avec comme vous dites, des gens qui décident pour les autres...

Mais c'est ainsi, il ne faut pas se plaindre par la suite quand on ne va pas voter ou qu'on suit les moutons et les pseudos appels "républicains" pour faire barrage à un candidat au lieu de voter pour des idées.

Perso j'ai toujours voté, mais j'ai la conscience tranquille en n'ayant PAS voté pour des gens pro-aéroport, en ne votant PAS pour Macron sous prétexte d'un pseudo front républicain (je me suis fait avoir avec Chirac en 2002).

Donc aujourd'hui les règles de la constitution font que, on peut être élu par 10% des habitants, qu'effectivement ça ne représente pas les 90% restants, mais c'est à ces 90% de se bouger le c.. et d'aller voter.
Le choix est suffisamment vaste pour ne pas laisser les autres décider à sa place.
On fait la fine bouche en France quand d'autres pays aimeraient avoir le droit de vote!
Rien que pour ça, les abstentionnistes devraient avoir honte et ne pas la ramener.
#18 - Le 31 décembre 2019 à 09h40 par Pierre Lapin
#17, je ne suis pas complètement d'accord avec vous. Pour plusieurs raisons :

1/ Nous n'avons pas la possibilité de choisir les candidats qui se présentent à une élection. Par exemple,comment se fait-il que quelques dizaines de personnes aient pu introniser M. D. SAMZUN pour la liste PS ? Ce Monsieur est-il le représentant d'une tendance politique ou des nazairiens dans leur ensemble ?

2/ Nous n'avons pas la possibilité tout autant que nous sommes individuellement de nous présenter à une élection. Celles-ci représentent un coût que seules les grosses écuries peuvent se permettre de financer.

3/ Nous n'avons pas la possibilité de demander des comptes aux représentants qui sont élus. Le mandat donné lors de l'élection est un blanc seing, c'est une carte blanche pour réaliser tout et n'importe quoi.

4/ Nous n'avons pas de moyens de contrecarrer l'action des représentants durant leur mandat, il n'existe ni droit de révocation des élus, ni mandat impératif.

5/ Nous n'avons aucune marge de manœuvre pour peser sur l'agenda politique des "représentants" qui est en grande partie guidé par leur propre réélection.

6/ D'aucune manière, nous n'avons la possibilité d'initier par nous même des Lois voire même des projets d'investissement (RIC)

7/ Enfin, et le principal pour moi, d'aucune manière, ces institutions n'ont été "constituées" avec mon aval. Jamais, le Peuple n'a été invité à construire les institutions (municipales ou autres) censées gérer les "communs" pour le compte de l'intérêt général.

Ces institutions sont des courroies de transmissions d'un système économique (peu importe lequel du reste). Le personnel politique en sont les servants (de canon). Le droit de vote et le prétendu suffrage universel sont le sauf conduit de ce système. Il donne une apparence de Démocratie, mais rien de plus.
#19 - Le 31 décembre 2019 à 17h19 par Chloé, Saint-nazaire
#17. Vous faites preuve d'une logique formelle bien connue . Que les 90% qui s'abstiennent aillent voter. La vie politique et sociale ne vit pas de mathématiques. On l'a bien vu en Algérie, le peuple ne voulait pas aller voter à cause du système politique institutionnel. Il ne vous viendrait pas à l'idée que le peuple français en a soupé des élections dans le cadre des institutions de la Vème Rsp et de l'Union Européenne. Vous allez me dire: aux municipales: c'est pas pareil. Quelques exemples : L'Etat a contraint la municipalité de Saint-Nazaire comme d'autres à passer sous la coupe 1,2%. Il devient de plus en plus difficile d'envisager des travaux importants sans passer par les multinationales : Icade pour la Cité sanitaire, sous-traitances des parc-mètres, construction de l'usine d'épuration ...Et puis la liste qui obtient 50% des voix a un bonus qui lui donne les pleins pouvoirs. Je ne parle pas des conséquences de la communauté de communes qui dé-saisit les élus municipaux au profit de technocrates plus ou moins liés à la finance sans parler du coût des cabinets d'expert. Je ne suis pas contre le progrès, bien au contraire. Bien sûr, vous me direz: il y a bien des marges de manoeuvre pour aller voter, c'est ce que disent les listes qui se réclament de l'écologie, mais ces marges ne sont pas significatives notamment pour ceux qui s'abstiennent.
Alors vous allez me dire: on fait quoi, qu'est-ce que vous proposez? Les grévistes dans de nombreux secteurs ont pris leurs affaire en main et décident contrairement aux medias qui voudraient faire croire que ce sont quelques chefs syndicaux moustachus ou pas qui décident."Gouvernement du Peuple pour le peuple et par le peuple" . Bien sûr on n'en est pas là. Mais ce n'est pas en prônant le vote obligatoire qu'on y arrivera. Le Mouvement social en cours, après le mouvement des gilets jaunes pose le problème de la démocratie. Ceux qui donnent des leçons de civisme contre les abstentionnistes se donnent bonne conscience.
#20 - Le 31 décembre 2019 à 18h47 par Franck BERTHELOT, Saint-nazaire
#18 Sur le point de la possibilité de se présenter, contrairement à de petites communes où il est difficile de trouver du monde, une ville comme SN, en bougeant un peu, c'est faisable de trouver 49 personnes majeures et inscrites sur les listes électorales parmi les 45 000.

Pour ce qui est du cout de l'élection, nul besoin de dépenser 60 000€ comme le faisait l'équipe de l'ancien maire.
La liste Modem de 2008 a déboursé 32 000€ (c'est beaucoup), celle de Denigot en 2014 environ 5000€ et celle de Label Gauche en 2008 environ... 2000€ pour 17% des voix au second tour.
#21 - Le 31 décembre 2019 à 18h56 par Franck BERTHELOT, Saint-nazaire
#19 Je suis bien d'accord dans l'ensemble, mais dans la pratique quand on ne veut plus de règles, on arrive à un gros bordel!

On le voit avec les listes NPA, Insoumis, les gilets jaunes, etc...
- car soit il y a forcément à un moment ou un autre quelqu'un qui veut prendre le dessus, et les autres y sont opposés, puisque par définition ils ne voulaient pas des fameuses règles et façons de faire des "autres",
- soit c'est ingérable, chacun veut changer un mot, une phrase, se réclame autant légitime que le voisin à vouloir cela, et du coup ça met des heures et des heures à débattre sur ce genre de futilités qui au final lassent tout le monde, ne font pas avancer, mènent au clash, et on revient au système tant décrié... (c'est du vécu!).
#22 - Le 01 janvier 2020 à 08h13 par Chloé, Saint-nazaire
#21. Je suis d'accord avec vous. il faut des règles. J'en connais une : c'est la démocratie qui veut qu'on respecte ce pour quoi on a été élu, ce qui suppose la révocabilité.Cette règle n'existe pas actuellement ou elle est bafouée parce que les élus invoquent des contraintes institutionnelles ou économiques qu'ils ne veulent pas remettre en cause. La démocratie a forcément un contenu social. La révolution française de 89 a contribué à la démocratie politique : droit de vote... mais n'a pas supprimé l'aliénation économique. Lors des élections actuelles les dés sont pipés. Qui dirige Ouest-France? le Figaro? le Monde? les chaines de télé? La démocratie ne viendra que du peuple, s'émancipant économiquement, c'est à dire prenant le contrôle des principaux rouages économiques et financiers. Alors comme on n'en est pas là, je ne suis pas un utopiste , je constate que les grévistes commencent à prendre le contrôle de leurs actions, de leur mouvement dans les assemblées générales. Commençons par là pour rétablir la démocratie sur cette question des retraites: à savoir interdire à des élus macronistes qui ne représentent pas 20% de décider à notre place. Il faut toujours commencer à prendre les problèmes par un bout et par le bout où on peut les saisir. Quand vous dites "c'est du vécu", je vous comprends car moi aussi j'ai vécu des choses "ingérables".Par exemple dans le mouvement sur les retraites, il y a des assemblées minoritaires qui n'aboutissent qu'au bordel parce que la majorité est absente.
#23 - Le 02 janvier 2020 à 14h14 par Pierre Lapin
En réponse à #21.

Vous avez tout à fait raison. C'est bien le problème actuellement. Les instititions actuelles souffrent de ne plus être légitimes aux yeux d'un grand nombre de personnes.

Cette légitimité doit être reconstruite.

A l'heure actuelle, pour restaurer cette légitimité, un certain nombre de régimes on recourt à la force. C'est un choix. Mais c'est aussi un fait.

Pendant bien des années, il en a toujours été ainsi. Et ça fonctionnait...

Force est de constater que ce ne sera plus suffisant. Les masses ont pour la plupart entrevue la possibilité d'un changement. Et cette possibilité émerge dans bien des pays.

Il nous importe de ce profiter de ce moment pour devenir constituant et écrire par nous mêmes les règles d'exercice du pouvoir.

Cette fenêtre de possible d'intervention du NOUS se refermera peut être très rapidement sous le coup de mesures qui ne protègent en rien les libertés publiques...
#24 - Le 03 janvier 2020 à 09h18 par malo
Le problème est que certains préfèrent écouter leur égo / ambition personnelle plutôt que d'être lucide sur leurs capacités à occuper certaines fonctions.
Ça donne des candidatures ubuesques et décourage les électeurs à aller voter.
Le hasard veut que mon commentaire soit posté sur un article traitant de Jean Michel Texier......
#25 - Le 03 janvier 2020 à 19h08 par Roberte, Pornichet
Malo vous avez raison, c'est parce que en juin 2017 "certains ont préféré écouter leur égo , leur ambition personnelle plutôt que d'être lucides sur leurs incapacités à occuper certaines fonctions" que la majorité présidentielle est si chancelante au Parlement aujourd'hui. Ni études, ni expérience politique. Des personnages ubuesques comme vous dites qui s'agitent pour le pouvoir " tous ensemble chacun pour sa gueule" voilà leur slogan. Précieux Ridicules, Femmes Savantes, Tartuffe(s) ...Molière est toujours d'actualité. J
#26 - Le 05 janvier 2020 à 10h24 par Lemere
@ Lapin #18

On pourrait démontrer le contraire et démonter chaque point de votre commentaire.


Mais quelle serait la conclusion sur votre volonté ou démonstration, aucune car elle ne peut se rattacher au vu de votre point 7 à aucun type de fonctionnement social et sociétal.

Sauf à vous comparer au Roi Ubu

" et tout tournera autour de ma personne.." .." préparez vos fusils et beaucoup de balles..."
#27 - Le 06 janvier 2020 à 09h59 par Pierre Lapin
à #26, peut-être, n'ai-je pas été suffisamment clair.

Vous dîtes "votre volonté ne peut se rattacher au vu de votre point 7 à aucun type de fonctionnement social et sociétal".

C'est à la fois vrai et faux.

- C'est tout à fait vrai en ce qui nous concerne en France. Vous avez raison. Le Peuple souverain de France n'a jamais été réellement constituant durant toute son Histoire. Sauf erreur de ma part, ce n'est jamais le Peuple lui même qui a élaboré les modalités d'exercice du pouvoir. C'est au fond toujours une fraction de la population (celle qui sera ensuite amenée à exercer le pouvoir) qui va établir les règles d'exercice du pouvoir, c'est à dire les institutions. Donc, les institutions sont enfantées par les personnes qui vont ensuite les actionner.

Le peuple, "les foules haineuses" pour ne citer personne, n'est invité dans le processus que pour donner l'onction "démocratique" à la constitution et aux institutions qui en découle. Dans quelques cas, cette bénédiction s'effectue par la voie du référendum (sur les 24 révisions de la Constitution de 1958, seules 3 ont été soumises à référendum...), bien mais souvent ce sont les "représentants" eux mêmes qui changent les règles du jeu auquel ils participent... Le conflit d'intérêts est un fait.

C'est tout à fait faux dans certains pays, voyez le cas Islandais, ou une expérience d’assemblée constituante a vu le jour (cassé par les représentants eux même en fin de compte). Voyez l'expérience Chilienne du moment où il est question de confier la refonte de la constitution soit aux représentants soit directement au Peuple.

La littérature sur le sujet est importante:
https://www.cairn.info/revue-interdisciplinaire-d-etudes-juridiques-2017-1-page-3.htm

La légitimité d'un régime ne se décrète plus. M. E. TODD a raison de dire que jamais les masses n'ont été aussi éduquées, elles n'acceptent plus de s'en remettre aveuglément à des "représentants".
#28 - Le 07 janvier 2020 à 18h26 par Simon Cussonet, St Marc
il était " en marche ??" on le voit surtout courir , au front de mer ….
lol
#29 - Le 08 janvier 2020 à 19h08 par Moyon, St.nazaire
Le débat est ici riche d'opinions diverses. Des arguments nombreux contestent le fonctionnement des institutions de la V république.

Je rejoins ceux qui regrettent que le plus grand "parti" français soit celui de l'abstention mais, même si tout n'y est pas parfait, je défend fermement le système de la démocratie représentative.

En même temps il faut bien reconnaître que l'archaïsme, les postures des partis politiques, poussent tout autant à bouder les urnes.
Leur faible attractivité témoignent là aussi du peu d'intérêt qu'ils suscitent ...On peu faire le parallèle avec les taux de syndicalisation.
#30 - Le 09 janvier 2020 à 12h05 par Simon Cussonet, St Marc
la democratie representative ??? mais elle represente qui dans un système magouille de majorité à 2 tours ???

le 1 er parti de France qui aurait 300 députés à la proportionnelle integrale comme ça se fait partout ailleurs n en a que 5 dans le système de la ripoublique française . les autres partis bénéficiaires de ces magouilles se partagent les millions d euros pourtant versés en impots pas les électeurs du premier parti de France et spoliés par ce tout de passe passe . quelle representativité effective reste t il dès lors ?
#31 - Le 09 janvier 2020 à 15h28 par Moyon, St.nazaire
J'ai dit que l'on pourrait, même devrait, permettre une plus grande représentativité des citoyens en ajoutant une dose de proportionnelle dans des scrutins nationaux(compris les électeurs d'extrême gauche ou droite).

Mais,je n'imagine pas, et je suis loin d'être le seul,la proportionnelle totale.
En clair,je respecte ceux qui par désamour se tournent vers eux, je m'efforcerais de lutter contre les dirigeants dangereusement manipulateurs du R.N.en particulier.
Les valeurs républicaines, la démocratie Française sont des "choses" trop précieuses pour les laisser tomber entre leurs mains.
#32 - Le 09 janvier 2020 à 18h43 par Lemere
@ Simon C...

Vous n'êtes qu'un enfant gâté qui ne trouve aucun bon plat à son goût , mais qui ne propose ni ne sait faire aucune recette.

Vous insultez tous ceux , hélas trop nombreux, tombés depuis la révolution pour le droit de vote.

Vous mériteriez d' être exilé dans une dictature.

On verrait alors comment vous pourriez récupérer le droit de vote.

Mais peut-être est-ce le régime qui vous convient, celui de vous faire dicter votre destin par d'autres. Ou pire celui de vouloir imposer aux autres leur destin.

Ne pas voter, c'est laisser les autres décider pour vous.

Voter blanc c'est juste donner un quitus à celui qui arrive en en-tête.

Les règles du jeu sont connues, a vous de jouer le jeu.

La démocratie est le pire des régimes à l'exclusion de tous les autres.
#33 - Le 10 janvier 2020 à 12h58 par Simon Cussonet, St Marc
le peuple a droit à bien plus qu une "dose " de proportionnelle . Une dose c est pour le doliprane . le minimir, ..
Ne lui promettre qu 'une simple dose, car "faut pas déconner…" "faut tout de même pas représenter tout le monde…" .en une insulte aux français. La preuve , cette simple dose promise par Sarko en 2007, n est toujours pas à l ordre du jour en 2020 . ils ne vont tout de même pas partager leur gros fromage ! On se moque de qui ? du con qui paye ? Le peuple en son entier n est donc toujours pas représenté mais il est juste bon pour passer à la caisse .Le Modem ne demande pas de proportionnelle ? que dit Texier ?
#34 - Le 10 janvier 2020 à 21h18 par Chloé, Saint-nazaire
Loin de bavarder sur la démocratie, les grévistes tentent de mettre en échec un projet d'un Gouvernement qui n'a pas 20% du corps électoral et ils cherchent à contrôler démocratiquement leur mouvement contre les traîtres, les jaunes qui comme Berger collaborent avec Macron.Tout le reste n'est que tristes bavardages en dehors du temps et de la réalité. Il faut appeler un chat, un chat . Cela évite les déceptions, les amertumes, l'impuissance.
#35 - Le 12 janvier 2020 à 12h13 par Frécassinet
Moyon #29 & #31
Contrairement à ce que vous dites, j’affirme c’est le RN le plus grand parti de France. Il réunit des millions de voix françaises et pour vous le rappeler, s’est classé en tête des européennes, n’en déplaise à Moyon le donneur de leçons et à ses semblables de la bien-pensance qui méprisent la démocratie.
D'ailleurs, comme la majorité des français qui le pense, la démocratie n’existera qu’à partir du jour où l’Assemblée Nationale sera représentative du peuple c’est-à-dire élue à la proportionnelle intégrale. Il est flagrant que cela n’intéresse évidemment pas la bien-pensance pour empêcher à tout prix le premier parti de France d’exister et surtout de pouvoir agir efficacement pour sauver la France qui est en train de sombrer à cause de l’incompétence de ceux qui l’ont mise dans cette état de délabrement, de KO, au bord de la guerre civile. Aujourd’hui, c’est la démocratie à la sauce Moyon et Macron. On voit le résultat. Ça commence pareil et ça finit pareil.
Si Marine avait été élue à la présidentielle, nous n’en serions certainement pas là.
L’abstention au vote n’a jamais été un parti, c’est plutôt représentatif de la fainéantise et de la lâcheté. Aller voter est un droit et un devoir. Il faut se bouger ces jours-là, le vote blanc existe pour les indécis et les contestataires, le vote efficace existe surtout pour s’en sortir, mais vous n’êtes pas dans cet objectif efficace, même pas encarté, avec plein de bla bla bla stériles qui n’intéressent qu’une minorité bien mal en point.
#36 - Le 12 janvier 2020 à 16h37 par Chloé, Saint-nazaire
#35 -On ne peut rien attendre de bon, au contraire de ceux qui sont absents des luttes de progrès social (grèves retraites) et qui bla-blatent par communiqué pour essayer de récupérer par un vote protestataire alors que de ce moment le vote protestataire est en bonne part dans l'abstention. On voit bien le profond mépris, le caractère archi réactionnaire de quelqu'un qui caractérise "l'abstention comme de la fainéantise ou de la lâcheté". Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage dit le proverbe.
#37 - Le 12 janvier 2020 à 20h47 par Roberte, Pornichet
"33 Simon Cussonet":je ne sais pas ce que dit Texier sur ce sujet.Mais voilà ce que je lui conseille de dire: "Dans un système démocratique C'est la majorité qui l'emporte. Supposons qu'une décision soit soumise au vote d'un groupe de 10 personnes. Sur les 10 , 8 votent pour, 2 votent contre. Je dis à Monsieur Texier: Prenez le temps d'écouter ces 2 voix contre car elles ont peut-être raison". Allez voir ce qu'est la sociocratie Simon, cela va vous plaire. Et demandez directement à JM Texier ce qu'il en pense; il sera sur tout les marchés.
#38 - Le 13 janvier 2020 à 09h17 par Pierre Lapin
à #37...

Vous dîtes "Supposons qu'une décision soit soumise au vote d'un groupe de 10 personnes."

Oui, c'est bel et bien une supposition...

Car, ça n'arrive jamais.

Les électeurs ne sont jamais appelés pour décider, mais seulement pour ÉLIRE.

La dernière fois que nous avons voté pour décider, c'est en 2005 sur le traité constitutionnel européen. Et on a vu le résultat. Les "représentants" se sont assis sur le résultat sans aucune vergogne.

Hier, M Edouard Philippe parlait de "confiance" sur France 2. Comment pourrais-je encore avoir confiance dans un tel contexte ?

Qu'on m'explique.
#39 - Le 13 janvier 2020 à 10h49 par Moyon, St.nazaire
# 35 : consternant ...

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet " (G. Courteline)
#40 - Le 13 janvier 2020 à 17h13 par Frécassinet
à #36 et #39
« Quand on veut détruire son pays, par principe on favorise l’élection de ceux qui vont y contribuer par le mauvais choix ou par l’abstention », dit le proverbe adressé aux responsables concernés.
Les visés s’agitent et s’égarent avec des arguments inadéquats et des citations….sans intérêt comme d’habitude.
La gauche et la droite ont implosé. Certains, frustrés par les échecs cuisants de ces partis, nous rejoignent au RN car ils ont compris qu’il est plus que temps que ça change dans notre pays.
Notre combat continue sans relâche pour sauver notre France de la déconstruction déjà bien avancée.
#41 - Le 14 janvier 2020 à 14h27 par Chloé, Saint-nazaire
Comment faire confiance Frécassinet à des gens qui sont absents du combat pour défendre les retraites et qui jacassent comme des pies.
#42 - Le 15 janvier 2020 à 09h41 par Frécassinet
#41
Étant donné le nombre impressionnant de commentaires que vous déposez tous azimuts sur ce site, nous sommes tous d’accord pour dire qu’en matière de jacasserie, vous êtes classée en pole position.
Mais bien mal informée vous êtes, Chloé. Avant de dire n’importe quoi, il suffisait déjà d’avoir lu les 144 engagements que notre mouvement a présentés avant l’élection présidentielle de 2017 pour y voir clairement nos intentions sur tous les sujets dont celui des retraites. Parmi les manifestants dans la rue il y a de très nombreux représentants et sympathisants du RN. Mais, de mauvaise foi, vous faites semblant de l’ignorer.
Tous les français ne sont pas syndiqués et les syndicats qui sont politisés n’ont pas le monopole de la rue et ne devraient pas avoir le monopole du pouvoir de décision avec le gouvernement.
Les députés représentant le peuple français ont leur mot à dire, mais faute de démocratie, l’Assemblée Nationale n’est absolument pas représentative du peuple. Nous avons des solutions et au parlement nous combattrons ce projet injuste sur les retraites à points mais avec une représentation très restreinte provoquée par le système d’élection antidémocratique volontairement organisé par nos adversaires.
Les syndicats qui ont appelé à voter Macron en 2017 et tous ceux qui sont dans la rue aujourd’hui après en avoir fait de même, obtiennent en retour les mesures douloureuses promises par celui qu’ils ont fait élire. Vous faites partie de ceux-là et vous êtes concernée. Pourquoi alors manifestez-vous ?
Ceux qui ont voté contre Macron subissent ce qu’ils n’ont pas voulu et ont le droit, avec leur conscience tranquille, de manifester leur juste mécontentement.
Si elle est élue en 2022, Marine reviendra sur l’ancien système de retraites avec des améliorations et un réajustement nécessaire sur certains régimes spéciaux.
Que de souffrances inutiles et de temps perdu pour tous les français qui galèrent depuis le résultat d’un seul jour de vote fatal...en 2017.
#43 - Le 21 janvier 2020 à 09h58 par Citoyen, Saint-nazaire
Pathétique ces stratégies d'appareils!
Saint-Nazaire n'a pas besoin de ça, mais de gestion et de projets!
#44 - Le 25 janvier 2020 à 23h40 par De Coninck, Saint Nazaire
Texier trompé par LaRem en faveur de Samzun qui fait dînette chez la députée en couple avant les fêtes pour définir les accords du second tour ...
Mais samzun ne sait pas que LaRem le trompera lui aussi ...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter