Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire Philipot Front National "une hirondelle ne fait pas le printemps"

Florian Philippot, vice-président du Front national, s'est félicité vendredi du contrat historique remporté par les Chantiers navals STX de Saint-Nazaire pour la construction d'un paquebot géant tout en estimant qu'une "hirondelle ne fait pas le printemps".
Florian Philippot
Florian Philippot

"Sur un dossier, si ça c'est bien passé pour le gouvernement, tant mieux... S'il y a dix millions d'heures de travail pour des travailleurs français, des ouvriers, des ingénieurs, c'est une excellente nouvelle ... Mais je dis bravo surtout au savoir-faire des travailleurs de Saint-Nazaire", a déclaré sur i-Télé le responsable du parti d'extrême droite.
"Je me réjouis pour eux, c'est une excellente nouvelle effectivement mais malheureusement, en termes d'emplois, une hirondelle ne fait pas le printemps et moi, ce que je veux, c'est que le navire France redémarre. Or, il est au point mort car il y a une très mauvaise politique économique dans la continuité du précédent... Une politique économique, ce n'est pas simplement un coup, c'est un vrai changement de stratégie industrielle", a ajouté M. Philippot.
"Tous les six mois, on relance la fameuse bataille pour l'emploi mais ça se finit toujours en Waterloo social. Moi je veux un Austerlitz économique, une vraie victoire ... Il faut réarmer notre économie dans la mondialisation, mettre des protections, instaurer le patriotisme pour nos petites entreprises, une loi Achetons français pour les industries d'Etat" et renoncer à l'euro", a-t-il insisté.

28/12/2012 | 7 commentaires
Article précédent : « Quarante contrats emplois d'avenir »
Article suivant : « Commerces : le Centre Leclerc sera fermé »

Vos commentaires

#1 - Le 28 décembre 2012 à 14h29 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
je ne partage pas les idées, mais la réflexion est juste question hirondelle

des propositions réelles à proposer peut etre M. Philipot pour le bateau France ?
#2 - Le 28 décembre 2012 à 15h41 par Jean-Louis Garnier
Décidément le FN devient de plus en plus socialo : il oublie que le client est amerlo et qu'avec de tels arguments c'est aux chantiers US que l'armateur aurait commandé son navire!
Non il faut agir sur les structures du financement de notre protection social et sur le train de vie de notre état pour qu'à SN le bateau soit construit par des français et non par des Polonais qui ont soigneusement conservé leur Zloty (seul point ou je me rapprocherais de M. Philippot sur l’euro une monnaie commune pas une monnaie unique)
#3 - Le 28 décembre 2012 à 17h28 par Oriane Borja
Hélas, méfiance tout de même, et avec les chantiers, il y a des précédents, à l'instant, on apprend que le contrat serait entaché de vices et que la filiale finlandaise de Stx diligente un recours en annulation.
Au-delà, il convient de se poser de bonnes question :
- pourquoi les Américains, très protectionnistes et capables de technologie avancée, font-ils appel à notre savoir-faire ?
- ce savoir-faire n'a-t-il pas d'ailleurs été vendu à Honk Hong ?
De précédents pourparlers avec les Russes avaient ainsi capoté parce qu'ils s'étaient aperçus qu'ils pouvaient avoir le même service à coût réduit.
- dès que les Américains entrent dans la danse, il faut se poser les questions géostratégiques, sauf à être naifs.
- quel est donc le deal à terme ?
- est-ce simplement la rançon de l'intervention en Lybie, les chantiers ayant par la faute des Américains et de notre engagement vassal, perdu de fait, les contrats avec la famille Kadhafi ?
- y a-t-il une contrepartie autre, comme l'obligation d'exploiter de l'énergie off-shore avec d'autres intérêts en jeu ?
- quid des futures conditions de travail des intervenants ?
- etc.
#4 - Le 29 décembre 2012 à 11h15 par Jean claude Blanchard, St Nazaire
Jean Louis Garnier )

Le FN devient de plus en plus socialo ?

Il faut rappeler à Mr Garnier que le propre du politique est en premier lieu la recherche du bien commun . C'est l'intérêt général de la communauté dont on a la charge qui , en n'importe quelle circonstance doit l'emporter sur toute autre considération . La boussole à utiliser est celle de l'intérêt national .
Il faut agir ,et agir seulement en fonction des avantages que notre pays et notre peuple peuvent retirer de cette action .

Vous nous demandez de choisir entre votre droite et les socialos .

Pour le Front National : Ni droite , ni gauche . Seulement l'intérêt du peuple Français et la souveraineté nationale
#5 - Le 30 décembre 2012 à 17h26 par .nelson
L’intérêt du Fn, c'est surtout l’intérêt de la trésorerie du clan LePen !
#6 - Le 02 janvier 2013 à 12h33 par Pat Ibulaire
L'argument de MR Garnier est loufoque. Vouloir le bien des salariés ne signifie pas être socialiste. Aimer son pays ne signifie pas plus vouloir une épuration ethnique...
Les réflexions de MME Borja sont dignes de la théorie du complot. Les américains confient leurs commandes aux meilleurs, tout simplement ;-). Rappelez-vous que RCCL était un client historique des Chantiers jusqu'en 2002, année où les Chantiers leur ont imposé le système de propulsion par les PODS, qui n'étaient pas au point, et qui a provoqué cette rupture.
Tout ceci ne doit pas empêcher une politique volontariste de privilégier l'achat en France d'abord, européen ensuite, puis international. Les politiques devraient avoir un projet de réindustrialisation, garant de notre savoir-faire, de notre capacité à innover, de nos emplois.
#7 - Le 03 janvier 2013 à 23h06 par Jean-Louis Garnier
Pat ibulaire,
Ce n'est pas de vouloir le bien des salariés qui est ou a été une marque de socialisme (ça se saurait depuis le temps) mais les solutions proposées : nationalisation des entreprises des commandes et des intérêts qui n’amèneront pas notre réindustrialisation

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter