Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : Menace d’expulsion des gilets jaunes de la maison du peuple

Lettre ouverte de la maison du peuple concernant l’expulsion.Les gilets jaunes annoncent quitter les lieux « quand Macron aura démissionné. »

" Ce mercredi à 9 h, les gilets jaunes de la maison du peuple et leurs soutiens se rassembleront devant le TGI de Saint-Nazaire pour soutenir les 5 habitants et frères de lutte pendant leur audience. 

Ils seront confrontés au propriétaire des lieux, promoteur immobilier de paris qui veut le détruire pour y construire un immeuble. Le juge devra arbitrer entre les droits du propriétaire retardé dans son chantier donc lésé financièrement (et pour qui le droit apporte de fortes protections) et ceux des habitants, précaires, dormant auparavant qui dans sa voiture, qui dans la rue, chez des amis ou parents, et pour qui il existe encore quelques protections légales garantissant un minimum de droit au logement. 5 habitants ont pu ou accepté de rentrer dans la procédure. Mais c'est environs une vingtaine de personnes qui habitent le lieu en permanence plus celles et ceux qui ne sont que temporairement. La maison du peuple est un véritable lieu d'habitation qui offre le refuge, chaleur humaine, lien sociaux à des personnes qui en seraient si non privées. Nous verrons de quelle façon le juge dira le droit, en arbitrant entre le droit de propriété et le droit au logement.

Une fois le délai accordé par le juge dépassé, il y aura un "recours à la force publique". Et c'est le préfet qui aura la main pour décider quand il procède à l'expulsion. On peut craindre qu'il ne relaie les consignes de fermeté du gouvernement et qu'il réalise avec zèle ce qui sera alors pour nous une opération de répression du mouvement. Mais on peut aussi essayer de faire entendre la parole des habitants de Saint-Nazaire et sa région qui sont attachées à ce lieu unique et demandent pour lui un sursis. Plus de 1000 personnes ont signé la pétition de soutien.

En deux mois, en partant de rien, la Maison du Peuple est devenue - en plus d'être un lieu de vie pour ses habitants et un lieu important pour le mouvement des gilets jaunes - un lieu ou des centaines de gilets jaunes ont retrouvé le sens de la solidarité, de la dignité, de la fraternité. Un lieu où on apprend à reprendre son destin en main grâce à la force du collectif. Où s'inventent des pratiques donnant au mot démocratie toute saconsistance. Où l'on redevient citoyen et où on s'engage pour changer le monde. Enfin un lieu où dans le respect des différences, énormément de choses se rêvent et se réalisent : organisation d'actions, projections culturelles, théâtre, débats, ateliers divers, maraudes pour les sdf, ... les projets fleurissent.

Dans le monde sinistre, malade d'individualisme, de misère sociale et d'entre-soi, un tel lieu est une formidable bouffée d'oxygène. ET, c'est ce dont témoignent le millier de personnes qui ont signé la pétition.

Monsieur le Préfet, mesurez ce que représentera l'expulsion de ce lieu au-delà de la froide application du droit.

Bien sûr, nous essayerons d'aller ailleurs. La Maison du Peuple, c'est d'abord un collectif de personnes, hébergées dans un lieu. Mais une telle expulsion, si elle devait arriver trop vite, serait certainement pour nous

une épreuve qui pourrait fragiliser ce que nous avons construit. De plus, ce lieu nous convient bien. Il est très fonctionnel, en bon état et nous y dérangeons (sinon le proprio) personne.

Bref, Monsieur le Préfet, Monsieur le Juge, nous vous demandons de retarder le plus possible l'expulsion de la Maison du Peuple. Jusqu'à quand précisément ? Difficile à dire ... En l'occupant, on avait dit qu'on le rendrait à la fin du mouvement. Donc, logiquement, on devrait vous dire "quand Macron aura démissionné".

Ce serait très sincère, mais ça risque d'être reçu comme un pied de nez. Comme on est des gents raisonnables, on vous propose autre chose. La trêve hivernale est sans doute le minimum décent à nous accorder. Mais on demande un peu plus, jusqu'au 17/11/19, date anniversaire du début du mouvement. Après promis on déménage tranquillement. Mais on vous assure qu'on va quand tout faire pour accélérer les choses, pour pouvoir partir avant, en obtenant la démission de Macron au plus tôt."

La Maison du Peuple

14/01/2019 | 28 commentaires
Article suivant : « Saint-Nazaire : Les gilets jaunes ont manifesté dans le calme avec la CGT »

Vos commentaires

#1 - Le 14 janvier 2019 à 16h35 par Gaston
Encore des fachos qui crachent sur la démocratie et la république
Gilets Jaunes rassemblement d’extrêmes
Vite des CRS pour les déloger
#2 - Le 14 janvier 2019 à 17h35 par Jean-Michel DOYON, Saint-nazaire
En démocratie on ne demande pas la démission d'un élu! C'est anti-constitutionnel.

Certes je soutiens les gilets jaunes (sauf ceux qui en profitent pour casser mais qui en réalité ne sont pas de "vrais" gilets jaunes)...

Mais après, les français ont eu ce qu'ils méritaient!

Soit en n'allant pas voter (et donc ce sont les autres qui décident à leur place), soit en allant voter "contre Le Pen", et par leur petit jeu ils ont élu Macron!

On ne vote pas contre quelqu'un mais pour quelqu'un!

Je me suis fait avoir avec Chirac en 2002 quand tout le monde criait au loup (à raison) avec le père Le Pen... On ne m'a pas repris une seconde fois en 2017!

Chirac élu à 81% n'a rien fait pour tous les électeurs venus d'ailleurs qui avaient "voté contre Le Pen"... C'est la même chose avec Macron aujourd'hui.
#3 - Le 15 janvier 2019 à 08h31 par Chloe, Saint-nazaire
Gaston. Attention, allez voir la définition du fascisme sur Internet ou dans le dico ou alors il faut caractériser de la même façon ce qui s'est passé à Bordeaux.Balancer comme cela des invectives ne fait rien avancer!

"Des images de la manifestation de samedi à Bordeaux montrent un gilet jaune gravement blessé à la tête après une intervention de la police dans les rues de la ville. Vraisemblablement touché par un tir de flash-ball ou une grenade de la police, ce père de famille a dû être plongé dans le coma artificiel compte tenu de la gravité de son état, selon les informations recoupées par France-Soir.


Les images sont d'une grande violence et ont été en partie authentifiées par les services de "fact checking" de l'Agence France Presse: un manifestant gilet jaune a été gravement blessé samedi 12 à Bordeaux en marge de la manifestation "Acte 9" des gilets jaunes, après une intervention lors de laquelle la police a tiré au flashball et jeté un grenade assourdissante."
#4 - Le 15 janvier 2019 à 12h00 par Sauvourel
Mr Gaston.
Les Gilets Jaunes ne sont pas des extrêmes et j'espère que vous ne faites pas partie des citoyens qui vont bénéficier des touts petits avantages que le gouvernement a donné récemment pour certains (hausse de la prime d'activité, suppression de la CSG pour quelques retraités) car il semblerait que vous ne soyez pas dans la même demande que la nôtre.
Enfin..... Votre réflexion "vite les CRS pour les déloger " me laisse sans voix. Votre âme doit être bien vide d'humanité.
#5 - Le 15 janvier 2019 à 14h19 par Catherine
Les vrais gilets jaunes sont sur les ronds points pas en train d'empêcher les entreprises du BTP qui vont si mal sur Saint-Nazaire de bosser. Chaque chantier c'est minimum 20 entreprises, 20 salariés par société au minimu. ... faites le calcul 400 personnes au moins empêchées de bosser.... Ca ne choque personne ça?
92 logements doivent sortir de terre sur ce chantier.... 92 familles attendent espèrent qu'un jour ils pourront enfin entrer dans leur appartement ! De la simple secrétaire jusqu'au vendeur et bureau d'études, géomètre, couvreur, électricien, maçon et j'en passe tous attendent que les gilets jaunes de la maison du peuple cessent de les empêcher de travailler !
#6 - Le 15 janvier 2019 à 18h17 par Moyon, Saint-nazaire
Les respectables "Gilets Jaunes " qui occupent les rond-points sont probablement domiciliés dans les localités proches.
Sait-on d'où sont issus ceux qui squattent l'ancien Pôle Emploi?
Ne seraient-ce-t-ils majoritairement d'irréductibles "SDF-résistants" made in NDDL-Babaorum heureux de trouver un abri hivernal en dur ?
#7 - Le 15 janvier 2019 à 23h35 par Jean-Michel DOYON, Saint-nazaire
Chère Catherine,

Oui, des ouvriers clandestins pour certains, venus d'ailleurs pour la plupart...
Arrêtez avec votre chantage à l'emploi!!! Ce procédé du PC des années 60-80 n'est plus tolérable.


Un programme de défiscalisation (Loi Pinel) avec des petits appartements de 2900 à 3500€ le m2 ! Remis en location par leurs propriétaires qui ne sont pas du coin.

Pas vraiment un projet utile pour "loger nos jeunes" comme le répétaient en cœur Batteux et Samzun pendant des années!

Bref, la ville a besoin d'appartements à 4 et 5 chambres pas chers...
Chose quasi inexistante dans les programmes immobiliers qui poussent, juste pour du rendement!
#8 - Le 16 janvier 2019 à 08h53 par Chloe, Saint-nazaire
Quels que soient les griefs qu'on puissent faire aux gilets jaunes, Macron entretient la poursuite du mouvement: il est allé ouvrir le Grand débat, il met un tout petit peu d'eau dans son vin: du genre assouplir les 80 Km heure, de l'autre il ne cesse de dire qu'il ne détricotera pas sa politique,qu'il garde le cap. Plus fourbe que lui, vous mourez Catherine et Moyon.Toutes les tentatives de nous décrédibiliser ont échoué jusqu'ici.Vous aurez beau faire, pour le moment, ça ne marche pas. De toute manière Macron a perdu une grande partie de sa faible crédibilité à 20%. Allez voir sur le site: assemblée des gilets jaunes de Commercy, c'est plus intéressant que les injures d'où qu'elles viennent. Les gilets jaunes de Saint-Nazaire envoient des représentants à cette Assemblée des Assemblées qui montrera peut-être le possibilité des gilets jaunes d'avancer dans la diversité.Qui n'ose rien n'a rien!
#9 - Le 16 janvier 2019 à 17h43 par Wagner
"92 logements doivent sortir de terre sur ce chantier.... 92 familles attendent espèrent qu'un jour ils pourront enfin entrer dans leur appartement ! De la simple secrétaire jusqu'au vendeur et bureau d'études, géomètre, couvreur, électricien, maçon et j'en passe tous attendent que les gilets jaunes de la maison du peuple cessent de les empêcher de travailler !"

Ce passage est fabuleux. Troll niveau Ligue des Champions, dernier carré.
#10 - Le 17 janvier 2019 à 13h56 par laura
On en a marre des miettes. On veut toute la baguette !
#11 - Le 17 janvier 2019 à 14h38 par creed 3, Guindreff
un beau parc paysager et jardins familiaux de quartier ( pas "partagés mais familiaux" ca serait bien aussi non ? 92 logements ?! sérieux?
#12 - Le 17 janvier 2019 à 15h25 par Moyon, Saint-nazaire
# 8
Comme mes propos précédents l'indiquaient, je respecte le mouvement des Gilets Jaunes
qui ont des revendications respectables.
Vous qui semblez directement impliquer vs devez pouvoir me démentir lorsque j'écris que ceux de l'ex Pôle Emploi sont plus des zadistes habitués au désordre que de sincères manifestants ...
#13 - Le 17 janvier 2019 à 16h51 par chloé, Saint-nazaire
Certains voudraient bien l'expulsion des gilets jaunes de la "Maison du Peuple". Pourquoi? Parce que celle-ci est lieu indépendant du pouvoir et des grands médias nationaux qui sont aux mains des milliardaires, des grands patrons. Ce n'est pas remettre en cause la liberté de la presse que de le dire, c'est simplement défendre l'indépendance de l'information. Il y a un ENJEU, si on parcours la presse locale à travers la France, la voix des gilets jaunes qui ne veulent pas participer au GRAND DEBAT NATIONAL est audible, m^me si elle n'est pas répercutée comme elle devrait l'être. Au sein des organisations syndicales les refus de participer se multiplient: CGT 76, CGT Charente maritime FO Maine et Loire, Toutes les Unions régionales CGT, FO, FSU, Solidaires d'Ile de France etc. Ce n'est pas le moment de lâcher prise. J'ai oublié de parler aussi des chaines de radio et de télévision. Elles sont largement subventionnées par le pouvoir avec à la clef des salaires mirobolants de dirigeants et journalistes.Merci à ce média indépendant qui a eu le courage de répercuter la déclaration de la Maison du Peuple.Et longue vie à lui.
#14 - Le 17 janvier 2019 à 17h12 par Catherine
A Jean Michel Doyon, j'ai plaisir à vous lire, pas à partager vos idées.
Un chantier quel qu'il soit necessite 20 corps de métier différents,au minimum et que ce soit dans le défiscalisé ou pas, c'est au minimum 400 emplois directs ou indirects... Je rajouterai au passage les fournisseurs de matériaux de toute nature nécessaires sur un chantier.

Il me semble aussi d'autre part que les chantiers de construction navales recrute à la pelle... il faudra bien loger les jeunes, les familles aussi .... tout comme le monde de l'emploi il faut aussi une variété d'offres de logements sur Saint Nazaire.
En attendant, je reagissais à cette lettre ouverte de la maison du peuple qui se sont sans doute égarés en croyant occuper un bâtiment public désaffecté alors qu'il n'en était rien.

Les vrais gilets jaunes occupent bien les ronds-points, pas les chantiers en bloquant au minimum 400 personnes et en les privant de leur travail !
#15 - Le 17 janvier 2019 à 17h42 par Catherine
Oui Chloé la violence reste inacceptable. J'ai ete rassuree de voir le "gourou" de la maison du peuple revenir à la fronde sur le Facebook de la maison du peuple de saint nazaire, celui dont l'appel du 17 novembre fut relayé plus d'un million de fois sur les réseaux sociaux, Puis a l'hôpital dans son lit. Je le croyais selon sa vidéo tournée depuis son lit d'hôpital à l'article de la mort .... rendu incapable de retrouver un jour son cher bureau bien au chaud à L'Insee ... tout cgt délégué qu'il est...
Dans un emploi quasiment fonctionnaire...
ce qui ne sera sans doute pas le cas de tous les occupants si on suit bien vos aventures dans la presse locale. Ce sera cher payé pour vous être fait manipuler ainsi...
#16 - Le 17 janvier 2019 à 19h22 par Wagner
Des jardins ? Mais vous n'y pensez pas, espèce de spoliateur terrien.

Rien qu'avec un jardin, on prive 4 familles de logement si on considère qu'on peut construire un R+3 un peu partout au nom de l'écologie, de la lutte contre l'étalement urbain et la sauvegarde de la galinette cendrée.

Et on se priverait de prouesses architecturales comme faire rentrer un gros cube dégueulasse avec un chausse-pieds entre deux pavillons.
#17 - Le 17 janvier 2019 à 19h55 par chloé, Saint-nazaire
M. Moyon. Le mieux c'est d'aller à une Assemblée Générale à 18h Bd de Maupertuis. Il n'y a aucune exclusive, aucune violence et vous pourrez vous faire votre propre opinion.Vous n'avez vraiment rien à craindre.Je crois m^me que vous serez positivement étonné.
#18 - Le 17 janvier 2019 à 23h54 par Catherine
Chloé ca change du tout début quand les gentils occupants de la maison du peuple,une fois la presse partie, ont secoué et un peu bousculé le gars de l'eau qui ne faisait que son boulot... mais c'est vrai qu'a lire Wagner, certains n'aiment pas qu'on vienne ni e xcercer son travail, ni parler du monde du travail, du monde du BTP ... depuis votre occupation, la presse ne parle que de vous .... il fallait bien un peu voir ce que vous avez contre ceux qui bossent ou veulent bosser et vivre honnêtement.

Dans cette fameuse vidéo de l'appel du 17 novembre, Philippe S, explique en votre nom à tous : que votre objectif n'est pas d'installer une gêne durable et prolongée pour les femmes et les hommes qui vivent sur le territoire.

Il serait temps de mettre en pratique vos promesses et vos actes.
Les mairies vous ont ouvert des cahiers de doléances. L'état vous ouvre la possibilité d'organiser des débats.

Et ailleurs que sur un chantier ou vous privez de vrais copains ouvriers d'exercer pleinement le droit à gagner leur salaire.
#19 - Le 18 janvier 2019 à 08h53 par Canal Historique GJ, Saint-nazaire
En réponse à #Moyon et à #catherine

Peut on dire que la "maison du peuple" représente de véritables Gilets Jaunes ?

La réponse est peut être sur le facebook des Citoyens vigilants de Saint-Nazaire qui prévenait dès le fin novembre 2018....

""Ce que nous appelons les "#Néos gilets Jaunes" sont les zadistes et anarchistes infiltrés dans le mouvement des Gilets Jaunes historique du bassin de Saint-Nazaire ...Citoyens Vigilants Saint-Nazaire a dénoncé depuis plusieurs jours (voir les articles précédant) la manipulation et l'infiltration de ces individus dans le mouvement des gilets Jaunes pour en dénaturer les principes et les buts !

Solidarité avec les Gilets Jaunes , mais défiance absolue contre les éléments Zadistes ""

Citoyens vigilants semble être un repaire de populistes et de nationalistes mais,au moins ils avaient prévenus de la dérive zadiste de la mdp !
#20 - Le 18 janvier 2019 à 09h59 par Moyon, Saint-nazaire
Chloé je vs crois sincère mais je maintiens mes doutes.
Les vrais gilets jaunes sont sur les rond-points, voire ds la rue le samedi, sans casser quoique ce soit.
Ceux que vs défendez occupent un lieu privé sans doute plus pour se "loger" pendant l'hiver et rejoindre les champs. Si l'humour est autorisé je dirais que tant qu'à occuper un lieu privé je préfèrerais les voir dans l'Hermitage de La Baule , autrement plus symbolique ! Enfin, quant à faire référence à une A.G çà me fait sourire car ce terme s'applique à des associations déclarées donc avec statuts ce que refusent d'être les "vrais" gilets jaunes.
#21 - Le 18 janvier 2019 à 11h13 par Andréa
92 logements, avez-vous pensé aussi aux propriétaires des maisons qui vont entourer cet immeuble et qui verront probablement une dévaluation de leur bien. D'autre part, cela ne fait que construire à saint-nazaire depuis les municipales, et vous voudriez nous faire croire qu'il n'y a pas déjà assez de logements, et bien sur ce sont des constructions privées pas des pauvres logements sociaux, j'aimerais d'ailleurs connaître le taux d'occupation de tous ces immeubles, sachant qu'il y a des centaines de logements à vendre sur saint-nazaire (visiter les agences pour le voir) qui ne trouvent pas preneur ce qui prouve que la demande n'est pas aussi forte que l'on voudrait nous le faire croire. en outre, j'aimerais aussi connaître le taux de logements vides dans le parc de la silène (car il y en a ) mais bizarrement sanzun qui est président de la silène a toujours refusé de communiquer les chiffres ? pourtant on n'arrête pas de nous répéter qu'il y a un besoin urgent, vital même que des constructions se fassent. Croire les chiffres de l'INSEE est stupide quand aux nombres d'habitants sur saint-nazaire,d'ailleurs contradictoire avec leurs chiffres publiés en début d'année à savoir baisse de la démographie et du nombre d'habitants sur la loire-atlantique et je ne crois pas une seconde que saint-nazaire ne ferait pas exception, mais pourquoi que du privé avec des loyers prohibitifs, car n'en déplaisent à certains tout le monde n'a pas les moyens d'acheter que ce soit une secrétaire ou autre, ou bien n'a pas l'envie d'acheter. mais bien sur, le leimotiv depuis les municipales est que saint-nazaire devienne une ville balnéaire, cela pourrait paraître louable si on ne crachait pas sur les nazairiens car fric, fric et fric.
sanzun fait construire sur saint-marc apparemment ? mais bien sur lui il a les moyens, car apparemment saint-marc serait un quartier cher, et le fric c'est bien tout ce qu'il veut ??
#22 - Le 18 janvier 2019 à 13h54 par Chloé, Saint-nazaire
Je laisse de côté l'écume des jours pour aller à l'essentiel. Un président de la Vème RSP à Soulac dans une ville en état de siège.Des assemblées générales commencent à se tenir sur les lieux de travail et discutent de la grève ou la font comme dans un lycée de Tours, 1000 Assemblées générales dans les EPHAD où le personnel n'en peut plus. Et je ne suis pas informée de tout ce qui est en train de mûrir, loin s'en faut. Il y a des indices qui ne trompent. En plus il y a le Macron-gate Benalla. Un député saisit la justice sur la fusion Alstom-GE, Macron y est mis en cause. Il a beau essayer de se raccrocher à un Débat pourri d'avance, tout tourne en jus de boudin. Sa députée locale, n'a pas pu tenir sa réunion à Savenay, hier soir. Ce qui serait bien, ce serait que la Vème RSP que Mitterand avait caractarisée comme "le coup d'état permanent" tombe avec. Je n'ai pas oublié que Mitterand en chaussant les bottes de la Vème RSP a prolongé sa vie de près de 40 ans! Si je ressors la Vème RSP, c'est parce que c'est grâce à elle que Macron est encore là.Mais en même temps le système présidentiel concentre la colère contre lui ! Il y a des logiques implacables. Laissons l'écume des jours à certains médias.
#23 - Le 18 janvier 2019 à 18h38 par Wagner
Andréa vise assez juste.

70% des propriétaires des immeubles qui poussent comme des champignons sont des "investisseurs Pinel", énième dispositif visant à doper le BTP et les loyer par la même occasion, puisque le but est d'attirer les investisseurs en leur dégagent un rendement sur les loyers (donc hausse des loyers) ainsi qu'une diminution de leur impôt.

Ces dispositifs, bien qu'ils soient un peu différents au fur et à mesure des gouvernements, existent depuis 30 ans et participent à maintenir sous perfusions des promoteurs sans foi ni loi, confortés par les dernières dérégulation en matière d'urbanisme décidées sous la "gauche" de Hollande.

Il est totalement fallacieux d'affirmer que cette politique participe à l'amélioration de l'habitat, les mal-logés de 2008 restent mal logés en 2019, les principaux bénéficiaires sont ceux qui avaient déjà accès au logement du secteur privé, effectuant un simple transfert du locatif ancien au locatif récent.
#24 - Le 18 janvier 2019 à 23h40 par Catherine
Andrea sincerrement vous estimez que cette verrue de béton toute taguée dont les seuls occupants déclarés sont des SDF, et des gros chiens, en réalité, bien loin des déclarations mensongères de ce qui a été récité par coeur à la presse, ne nuisent pas actuellement aux voisins, c'est bien malhonnête.
Ce lieu est un chantier en réalité . Des ouvriers sont empêchés d'y excercer leur droit à gagner leur salaire honnêtement.
A aucun moment de l'occupation, cela n'a gêné personne ça ?

Un vrai groupe de bisounours... pourtant certains du groupe ont demandé s' il y avait de l'embauche, du boulot... donc tout n'est pas foutu, certains occupants se projettent dans l'après squat du chantier... et oui squatter ce n'est pas un métier d'avenir, casser l'outil de travail d'autrui non plus.

Quand la presse vous aura oublié. .. vous rentrerez dans le rang, avec une famille et des vraies préoccupations de parents...avec de vrais boulots...
Il faudra au petit groupe que vous formez d'accepter une vraie vie, avec de vraies contraintes, pas dans la lutte, d'être tjrs contre un système.

Un système qu'il vous est permis d'améliorer puisque les grands débats sont lancés, et que chacun peut s' exprimer sur son mécontentement, sur ses problèmes.

Encore eut-il fallu que les occupants déclarés de ce squat ne soit pas en lutte contre eux-mêmes...et se projette dans un avenir vraiment. Ce que naivement, nous espérons tous... et que vous ne soyez pas perdus pour vos proches et amis...
#25 - Le 19 janvier 2019 à 13h33 par Chloé, Saint-nazaire
Catherine a écrit:

"Un système qu'il vous est permis d'améliorer puisque les grands débats sont lancés, et que chacun peut s' exprimer sur son mécontentement, sur ses problèmes."

Comment pouvez-vous croire dans le Grand Débat quand Macron dit qu'il ne changera pas de cap? Ensuite vous faites une fixation sur "la Maison du peuple" pour me semble-t-il discréditer le mouvement des gilets jaunes, qui de plus en plus gagne le mouvement syndical qui est en train de prendre forme pour les 4-5-6 février.Encore une fois attention à l'écume des jours!
#26 - Le 20 janvier 2019 à 20h33 par Catherine
Si toutefois vous ne l'aviez pas lu, le sujet donné ici est une lettre de la maison du peuple, et qu'il nous est cordialement possible d'intervenir sur cette lettre ouverte par le biais de ce site.
Permettez donc de vous rappeler, de leur rappeler que des ouvriers attendent la reprise de ce chantier, et oui c'est bien un chantier, ne leur en déplaise, ne vous en déplaise !

D'ailleurs le 26 novembre, les premiers ouvriers de la première entreprise devaient y travailler.
Ils ont dû rebrousser chemin avec tout leur matériel de désamiantage.

Entre temps, des familles y sont venues avec leurs enfants .... je laisse chacun, chacune apprécier l'irresponsabilité des organisateurs de ce squat autoproclamés gilets jaunes, comme l'ont si bien décrit les journalistes de Breizh info. CQFD.
#27 - Le 20 janvier 2019 à 22h29 par Moyon, Saint-nazaire
#25 :
Vous êtes ds la posture politicienne !

Vous le savez très bien: la "bande de la Maison du Peuple" n'incarne surtout pas le mouvement des "gilets jaunes".

Pourquoi défendre ceux que l'on sait être des marginaux, des zadistes tellement butés qu'ils n'ont même pas su s'intégrer au plan d'arrière NDDL.Ils ne font qu'apporter du crédit aux détestables propos de Macron sur ceux qui,"déconnent.
Reconnaissez que cette poignée de rigolos décrédibilise un mouvement que l'on peut comprendre.
#28 - Le 21 janvier 2019 à 12h31 par lisa
#27 Pourtant je lis en ouverture de la lettre : 'les gilets jaunes de la maison du peuple'
Donc il y aurait les vrais Gilets Jaunes et les Faux Gilets Jaunes ?
Les méritants et les autres ?
Bref il reste qui finalement...?
A quand un label type AOC ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter